Institut des arts graphiques

C’est en 1942 que l’Institut des arts graphiques voit le jour, alors que le gouvernement fusionne les sections de l’imprimerie et de reliure de l’École technique de Montréal (1925), à l’instigation de Louis-Philippe Beaudoin, qui y avait fondé la section reliure en 1937 et la dirigeait depuis. Sous l’égide du peintre-graveur Albert Dumouchel, des cours de maquette et de dessin sont alors ajoutés au programme. Une vingtaine d’enseignants réguliers assurent la formation qui s’étale sur quatre années, la dernière étant consacrée au travail en atelier. En 1956, l’École des arts graphiques aménage au 8955 de la rue Saint-Hubert et c’est en 1958 qu’elle devient l’Institut des arts graphiques de la Province de Québec. Le programme dure trois ans, mais une année préparatoire est exigée des élèves qui n’ont pas complété leur onzième année secondaire. On y enseigne les différents procédés de l’imprimerie et des métiers connexes tels que typographie, impression typographique, impression lithographique, linotypie, monotypie, maquette, photolithographie, reliure.

Institut des arts graphiques

Lorsque le processus d’intégration de l’Institut au cégep Ahuntsic commence en 1970, l’établissement reçoit environ 500 étudiants réguliers le jour, alors que la clientèle adulte du soir est presque aussi importante. En plus des enseignants de la formation générale, l’Institut regroupe 26 spécialistes des diverses disciplines des arts graphiques.