Les 10 premières années

Le Collège Ahuntsic naît en pleine contestation sociale de la fin des années 60 et du début des années 70. Ses dix premières années sont marquées par la ferveur et l’enthousiasme qui règnent dans l’enseignement à l’époque. Les programmes offerts connaissent alors de profondes transformations. Dès 1967, les spécialisations professionnelles en électricité et en instrumentation sont fusionnées sous le nom d’électrotechnique. En 1970, on crée le programme de techniques en matières plastiques. Entre 1969 et 1972, on lance techniques policières, techniques judiciaires et techniques correctionnelles. En 1971, le secteur arts, lettres et communications graphiques est mis sur pied. Durant l’année 1972-1973, les communications graphiques s’enrichissent de plusieurs nouveaux programmes, comportant chacun deux options, l’une technique et l’autre administrative. Profondément engagés, les professeurs d’Ahuntsic produisent et éditent de nombreux manuels scolaires dans les techniques spécialisées et en enseignement général.

Les 10 premières années

D’autre part, les aménagements physiques se transforment. En 1969, on regroupe l’ensemble des ressources et des effectifs sur la rue Saint-Hubert. On complète en 1972 la construction du pavillon des sports et de la bibliothèque. Celle du pavillon des sciences est terminée en 1976. Le Collège réaménage également les salles d’enseignement des communications graphiques et reçoit un important budget pour renouveler l’équipement de ce secteur.

Bien que les difficultés ne manquent pas durant ces dix premières années : affrontements entre les directions d’établissement et les employés nouvellement syndiqués au cours des négociations de conventions collectives, débats à propos des projets de règlement des études collégiales au cours des années 70, processus de reclassification des enseignants, c’est une période où les ressources sont abondantes et vont de pair avec l’accroissement rapide des effectifs étudiants.