Nanocapsules

Voici des capsules sur les nanotechnologies transmises par Lucie Brouillette, du Département de biologie et de biotechnologies, par le biais du BICA dans le cadre du projet de collaboration Collège Ahuntsic, Université Concordia et École Polytechnique de Montréal.

Nanomariage du béton et du verre recyclé

Eh oui, au Québec, on recycle et on a développé un béton beaucoup plus résistant en y ajoutant de la nanopoudre de verre recyclé! Source: http://www.nanoquebec.ca/fr/les-nanos-par-secteurs.php

Des nanoétoiles d'or !

Comme les flocons de neige, des nanoétoiles d'or se forment autour d'une nanoparticule de polymère! Ces nanoétoiles sont importantes pour le développement d'une multitude d'applications tels que les biocapteurs, les piles solaires et des agents de catalys Source: Simona Badilescu, département de physique, Université Concordia

De la précision, svp !

Saviez-vous qu'on peut analyser des surfaces (de lentilles, de semi-conducteurs ou même de cellules) ou des structures comme l'ADN avec une précision de l'ordre du nm (10-9m) avec un microscope à force atomique (AFM)? Ici, au Collège Ahuntsic, nous en disposons de 2! (http://www.gcmlab.ca/wp-content/uploads/2012/11/GCM_infolettre_no3.pdf.pdf

Analyses, dites-vous ?

Saviez-vous qu'on peut quantifier tous les éléments du tableau périodique, sauf l’hydrogène et l’hélium, qui seraient des contaminants sur toutes sortes de surface? Les secteurs de l'aérospatiale, de l'automobile, de l'électronique et des biomatériaux utilisent le XPS (spectroscopie photoélectronique par rayons X) pour ces analyses, à l'École Polytechnique de Montréal! Source: (http://www.gcmlab.ca/wp-content/uploads/2012/11/Infolettre-GCM-no-1.pdf)

Toujours propre

Qu'ont en commun le lotus, les vitres anti-salissures, les pales d'éoliennes et la peinture automobile? Ce sont des nanostructures qui permettent à l'eau de perler et de glisser librement sur ces surfaces, entraînant ainsi les saletés! Les feuilles de lotus ont inspiré la nanoscience et la nanotechnologie! (http://www.nisenet.org/catalog/media/zoom_lotus_leaf)

Regard nanométrique

Les surfaces composées de cristaux photoniques naturels présentes dans les yeux de certains insectes sont des structures nanométriques. La Nature inspire les nanotechnologies! (http://www.nanotech-now.com/Art_Gallery/antonio-siber.htm)

Qu'est-ce que la nanotechnologie ?

En travaillant avec des matériaux/ particules à l'échelle nanométrique (10-9m.), de nouvelles propriétés mécaniques, électriques, optiques sont exploitées. Ainsi, de nouvelles applications dans plusieurs domaines (santé, revêtements divers, télécommunications, énergie, etc.) émergent régulièrement.

C'est en 1959 que Richard Feynman émis l'idée qu'un domaine de recherche, soit l'infiniment petit, serait à exploiter. Depuis, les progrès faits en nanosciences et en nanotechnologies repoussent constamment les frontières de l'imagination.

Qu'est-ce que la cigale peut apporter à la nanotechnologie? Ses ailes!

En effet, la surface nanostructurée de ces ailes intéresse les scientifiques car elles sont ni plus ni moins qu'une surface antibactérienne! De minuscules pointes (nanopillars) couvrent les ailes de la cigale et percent les membranes de plusieurs bactéries, les tuant ainsi. Pourrait-on imiter la Nature et faire des surfaces antibactériennes, sans agent chimique? (http://www.nature.com/news/insect-wings-shred-bacteria-to-pieces-1.12533)