Journée mondiale de la philosophie 2011

Jeudi 17 novembre 2011

Toutes les activités auront lieu dans l'auditorium.


Horaire

De 8 h à 10 h

Discussion « Vers un monde sans pétrole »

Une discussion autour des enjeux éthiques et politiques de la fin de l'ère pétrolière.
Participants : Robert St-Amour (Chimie) et Thomas Dussert (philosophie). 


De 10 h à 12 h

Débat «Neurochimie et personnalité»

Table ronde sur la question des liens entre la neurochimie du cerveau et notre personnalité, nos pensées et nos émotions.

Participants: Frédéric Abraham (Philosophie), Samaël Beaudoin (Philosophie) et Benoit Poulin (Philosophie).


De 12 h à 13 h

Conférence « Le langage de l’alchimie »

Conférencier : Baudouin Burger, un ancien professeur de français au Collège Ahuntsic.

Comment les « philosophes par le feu », appelés aussi les alchimistes, vont-ils montrer leurs secrets sur la matière et l’esprit tout en les cachant ? Grâce à un langage spécial, appelé ici le langage alchimique, lequel sera montré sous ses trois composantes : le langage figuratif, le langage symbolique et le langage littéraire.


13h30

Concours d'écriture "2030: Crise de l'énergie"

Voir ci-dessous pour les détails.

Remise des prix et lecture des meilleurs textes.


 15h

Lancement de livres

Méditations métaphysiques et Traité des passions de l’âme de René Descartes, commenté par Joan Sénéchal;

et

Fondements de la métaphysique des mœurs et Qu’est-ce que les Lumières d’Emmanuel Kant, commenté par Thomas Dussert.

La Coop et la bibliothèque vous invitent à un cocktail pour le lancement de ces deux ouvrages, présentés par leurs auteurs, professeurs au Département de philosophie.

Lieu : Bibliothèque Laurent-Michel-Vacher.


Liste des bienfaiteurs

  • AGECA
  • Service de l’animation
  • Bibliothèque
  • COOP
  • Direction des études
  • Services des communications

2030 : Crise de l’énergie

Préambule

2030, le baril de pétrole vient de dépasser les 800$, et la précieuse substance se fait de plus en plus rare. Le territoire est saturé de puits de gaz schiste et les nappes phréatiques sont gorgées de méthane. La hausse des coûts des engrais chimiques (qui sont faits à base de pétrole) et du transport des marchandises fait exploser le prix des biens de consommation et des denrées alimentaires de base. Les famines et les révoltes se multiplient. Les grandes puissances sont au bord du conflit armé pour le contrôle des ultimes ressources énergétiques. C’est la Crise!

Forces en présence

Une action réfléchie et concertée s’impose.  Trois grands courants s’opposent sur cette question :

  1. Le premier propose de faire une transition vers les énergies renouvelables (solaire, éolienne, hydraulique, géothermique, biomasse, etc.), seules capables d’éviter les catastrophes écologiques et géopolitiques ;
  2. Le second courant pense que la solution réside dans la recherche d’énergies fossiles ou nucléaires plus propres, seules suffisamment performantes pour subvenir aux besoins de la population mondiale;
  3. Le troisième courant prône une réduction de la consommation énergétique et le ralentissement de l’activité productive – ce qu’il nomme la « décroissance » – seul chemin possible vers un monde qui n’enchaîne pas les individus au travail et à la consommation.

Instructions

Choisissez l’un de ces trois courants, et rédigez son argumentaire. Votre texte devra notamment contenir des éléments suivants :

  • au moins un argument en faveur du courant choisi
  • au moins une réponse aux objections que pourraient lui adresser les deux autres courants
  • au moins une objection directe à chacun des deux autres courants

Le texte doit contenir 500 mots minimum (pas d’introduction nécessaire).

Vous avez jusqu’au jeudi 10 novembre pour le remettre à votre professeur de philosophie ou pour l’envoyer à l’adresse suivante :

coordination.philosophie@collegeahuntsic.qc.ca

Prix

Les meilleurs textes se verront récompensés de prix en argent de l’Ageca et de bons d’achat de la Coop’.