Faut-il penser comme le prof pour réussir ?

Voilà une question qui en inquiète beaucoup. La réponse est NON : non, vous ne devez pas penser la même chose que le prof pour «passer». Cela devrait maintenant être évident : parce qu'il s'agit justement d'arrêter de répéter et de s'atteler à penser par soi-même, la philosophie valorise la liberté de pensée, vos professeurs la réclament pour eux-mêmes, vous êtes là pour faire de la philo, donc vous êtes libres de croire ce que vous jugez bon et qui peut ne pas être ce que croit le prof. D'ailleurs, favoriser la liberté de pensée des élèves est l'un des objectifs de la politique d'évaluation des apprentissages du département de philosophie. Ça veut dire que votre professeur ne peut pas vous «couler» parce que vous pensez qu'il y a une vie après la mort et lui pas, ou parce que vous pensez que l'être humain n'est qu'un singe perfectionné alors que lui, il penserait plutôt que c'est presque un pur esprit, ou encore parce que vous êtes anarchiste alors qu'il vénère l'autorité, etc. Bref, vous pouvez penser ce que vous voulez, et cela doit être clair.

MAIS - car il y a un «mais» - ce que vous pensez, vous devez y avoir vraiment pensé, c'est-à-dire y avoir réfléchi en tenant compte d'autres points de vue que le vôtre et en ayant des arguments valables pour justifier vos choix. En philosophie, c'est la règle du jeu. Si, dans un examen vérifiant votre compréhension de positions différentes de la vôtre, vous montrez que vous ne les avez pas comprises, vous risquez de couler.

Si, lors d'un travail où on vous demande votre avis, vous le donnez sans le justifier, sans appuyer vos thèses sur un quelconque argument, ou en vous contentant de raisons farfelues et en faisant comme si vous étiez seul au monde, alors, vous risquez de couler. Cela aussi doit être bien clair.

Si vous vous demandez comment votre professeur fait au juste pour évaluer vos travaux, consultez la section consacrée à cette question. D'autre part, la description et les conseils que nous vous donnons pour chacun des grands types de travaux exigés rendent assez bien compte de la liberté de pensée qu'à travers leurs exigences, vos professeurs de philosophie tentent de favoriser.