...de quoi parle-t-on ? Ça mène à quoi ?

Il y a trois cours de philosophie, qui correspondent en fait à trois questions:

1) Comment reconnaître une réponse valable ?

2) Qui sommes-nous ?

3) Comment agir ? Que devons-nous faire ?

Prenez le temps de les relire et de vous les poser... Vastes questions, direz-vous peut-être. En effet. Il faut vous y habituer, car elles sont typiques de la philosophie, mais rassurez-vous, vos professeurs feront leur possible pour vous les rendre le plus concrètes possible.

Si ces trois questions ne sont pas les seules auxquelles les philosophes se soient intéressés, elles sont assez centrales et, en les prenant pour point de départ, vous pourrez acquérir une première idée de la philosophie.

Ensemble, les trois cours forment donc une initiation progressive, dont le but est de vous mettre en chemin pour qu'ensuite vous puissiez continuer par vous-même, au gré de vos intérêts, de vos questions et de ce que la vie vous réserve.

Prenons maintenant les cours un à un.

Le premier cours s'intitule «Philosophie et rationalité »

C'est l'initiation élémentaire, où vous verrez ce qu'est la philo et comment elle se distingue de la religion ou des sciences, et aussi comment elle a commencé, en Grèce, dans l'Antiquité. Vous prendrez donc contact avec la pensée d'anciens philosophes, puis vous essaierez de tenir vous-même un discours du même genre sur des sujets analogues, ce qui revient à discuter avec ces philosophes (servant à la fois de modèles et d'interlocuteurs), le but premier étant de vous amener à traiter par vous-même des vastes questions typiques de la philo. C'est ici qu'on vous demandera votre avis réfléchi et que vous rencontrerez la question de savoir comment reconnaître une réponse valable. En effet, vu ce genre particulier de discussion, il vous sera impossible de donner votre avis n'importe comment et ce, quelle que soit la question abordée : vous devrez le faire le plus rationnellement possible, en justifiant votre opinion, en l'appuyant sur des arguments valables. Vous verrez ainsi ce qu'est une argumentation valide et produirez vous-même de telles argumentations - ce à quoi est réservée une période dite "de laboratoire", qui pourra prendre plusieurs formes.

Le deuxième cours, «Les Conceptions philosophiques de l'être humain»

Ce cours est consacré à la question «Qu'est-ce que l'homme?» ou, si vous préférez, «Qui sommes-nous?». Il s'agit surtout d'examiner les réponses modernes et contemporaines à cette question. On délaisse donc l'Antiquité pour étudier des idées plus récentes, comme celles de Descartes, Rousseau, Darwin, Marx, Freud, Sartre, etc. Contrairement au premier cours, la question centrale impose ici un sujet : l'être humain. Le but est de discuter des réponses à cette question, c'est-à-dire de voir le pour et le contre de plusieurs conceptions de l'homme que vous comparerez, afin de vous amener à vous faire votre propre idée sur l'être humain. Ce second cours suppose le premier: on prend pour acquis que vous savez comment traiter rationnellement d'une question philosophique et on vous invite à mettre à profit cet acquis dans la discussion d'une seule question.

Ce faisant, vous découvrirez ce qui se passe quand on approfondit un sujet précis: on se retrouve à explorer une grande complexité par le biais de thèmes communs à toutes les conceptions de l'homme étudiées. En voici quelques exemples : animalité et humanité ; individu et société ; liberté et déterminisme ; raison et folie ; corps, désirs, pulsions et raison ; sens et non-sens de l'existence, pour ne nommer que ceux-là.

Le troisième et dernier cours s'intitule «Éthique et politique»

Le but est le même qu'au deuxième cours: vous amener à porter un jugement critique et éclairé, mais cette fois sur des problèmes moraux contemporains, dans leurs dimensions individuelles et collectives. Ici, la question centrale est «Comment agir ? Que devons-nous faire ?» et vous vous la poserez à propos de plusieurs sujets, par exemple le racisme, la censure, la bioéthique, l'environnement, la morale sexuelle, la pauvreté, la violence, etc. Comme vous le voyez, il s'agit de problèmes corsés, impliquant souvent des choix et des conflits, personnels ou sociaux. Votre professeur vous expliquera alors qu'une question du genre «Que faire?» est une question éthique, un peu différente d'une question du genre «Qu'est-ce que l'homme?», par exemple: une question éthique implique des valeurs. Or, avant même d'appliquer des valeurs à la solution d'un conflit, on doit se demander si on peut baser des valeurs sur quelque chose d'objectif, d'universel, ou si «ça dépend de chacun» comme on dit. Il y a différentes manières d'aborder cette question, correspondant à des théories éthiques et politiques différentes, que vous découvrirez. Ensuite, il s'agira pour vous de prendre vos propres positions en toute connaissance de cause et de les défendre avec de bons arguments à propos des problèmes contemporains soulevés dans le cours.

Une certaine logique relie ces trois cours. Le premier vous montre comment faire et après, vous le faites : d'abord au sujet de l'être humain, ensuite à propos de problèmes éthiques actuels. Au terme de ces trois cours, vous saisirez mieux la nature, l'origine et l'histoire de la philosophie, vous aurez été initié à ses questions centrales comme à ses grands auteurs et, surtout, vous aurez appris à philosopher. Vous serez plus sensibles à la validité des arguments, ainsi qu'à de nombreuses idées sur une grande diversité de sujets.

Mais c'est finalement toujours la même chose qu'on vous aura demandé de faire : construire votre propre pensée, votre propre «philosophie de la vie», sur la base d'arguments valables et réfléchis. Ce n'est pas toujours facile, remarquez: quelquefois, vous aurez peut-être l'impression de perdre le nord. En contrepartie, ça peut être diablement intéressant, ça ouvre les horizons, ça permet de jouer avec les idées et, en plus, vous développez votre propre pensée et aiguisez votre esprit critique.