300.35
Études internationales
Séjour d'études à l'étranger

Grille de coursÉtudes internationales

Session 1
Code du cours Nom du cours Périodes/semaines (C/L/T)
601-101-MQ 2-2-3
PRÉSENTATION DU COURS ET DE SON CONTENU
Ce premier cours de la formation générale commune en français est consacré à l’étude d’œuvres marquantes de la littérature française de la période du Moyen Âge jusqu'au siècle des Lumières et à l'analyse d'œuvres issues de deux époques et de deux genres littéraires. Au moins deux œuvres intégrales sont mises à l’étude ainsi que, le cas échéant, des extraits réunis dans une anthologie.
Le cours permet à l’étudiant d’aborder des œuvres poétiques, dramatiques et narratives, de les situer dans leur contexte sociohistorique et culturel et d’y repérer les principales manifestations thématiques et stylistiques. De plus, le cours amène progressivement l’étudiant à maîtriser les outils et méthodes d’analyse lui permettant de rédiger une analyse littéraire (ou un commentaire composé ou une explication de texte) conçue comme un texte organisé d’au moins 700 mots.
Les principaux éléments de contenu du cours sont les suivants : contexte des œuvres étudiées, définition des principaux genres littéraires étudiés; notions d'analyse littéraire : composition ou structure de l'œuvre, thèmes, procédés d'écriture (lexique et figures de style), notions de versification, schéma dramatique; méthodologie de l’analyse littéraire : plan de rédaction en trois parties (introduction, développement et conclusion), pertinence des idées et des exemples choisis, structure du paragraphe, enchaînement logique des idées assurant la cohérence du texte, précision du vocabulaire.
PRINCIPALES ACTIVITÉS D’APPRENTISSAGE
En classe, l’étudiant suit les exposés magistraux de l'enseignant, note les éléments importants et participe aux échanges. Dans les travaux et exercices faits seul ou en équipe, il fait l’apprentissage des outils d’analyse littéraire, il s’approprie une démarche méthodologique rigoureuse et il utilise des stratégies de révision et de correction de son texte.
Hors classe, l’étudiant étudie la matière vue, lit les œuvres littéraires et les documents théoriques au programme et fait des travaux. Dans les travaux, l’étudiant porte une attention particulière à la qualité de l’expression.
340-101-MQ 3-1-3
PRÉSENTATION DU COURS ET DE SON CONTENU
Ce premier cours de philosophie veut habiliter l'étudiant à produire une argumentation rationnelle sur une question philosophique.
L’étudiant apprend à distinguer la philosophie du mythe, de la religion et de la science. Il prend connaissance du contexte où la philosophie a fait son apparition en Occident et s’approprie en partie l’héritage de la philosophie antique par la fréquentation de certains de ses auteurs les plus marquants.
Prenant ainsi connaissance de la façon dont les philosophes traitent de diverses questions, l’étudiant saisit l’actualité et la pertinence du questionnement philosophique au regard d’enjeux contemporains, en se livrant lui-même à cet exercice. Ce faisant, il apprend à formuler clairement des problèmes philosophiques et des thèses, à énoncer des arguments, des objections et des réfutations, afin d’évaluer ses raisonnements et ceux d’autrui.
PRINCIPALES ACTIVITÉS D’APPRENTISSAGE
En classe, l’étudiant suit des exposés magistraux le plus souvent interactifs, prend en note les points essentiels, participe aux échanges et fait, seul ou en équipe, des exercices de réflexion et d’analyse afin d’assimiler la matière et d’acquérir les habiletés requises pour l'atteinte des compétences visées.
De façon générale, les périodes de laboratoire servent à la pratique de l’argumentation sous différentes formes : rédactions, exposés, discussions ou débats.
Hors classe, l’étudiant fait des lectures de textes philosophiques, réalise divers exercices d’analyse, se prépare aux examens et, le cas échéant, aux débats et discussions.
Au terme du cours, il rédige un texte argumentatif d’au moins 700 mots dans lequel il formule une thèse et des arguments, en référence à un ou des problèmes étudiés. À cette occasion, il s’assure du respect des règles de l’argumentation rationnelle au moyen d’une révision rigoureuse.
109-101-MQ 1-1-1
PRÉSENTATION DU COURS ET DE SON CONTENU
Ce premier cours d’éducation physique amène l’étudiant à analyser ses habitudes de vie, à apprécier son état de santé et à réaliser le rôle de l’activité physique et de saines habitudes de vie dans le maintien d’une bonne santé.
L’étudiant est amené à faire une réflexion personnelle où le jeu, le sport et l’activité physique en général sont appréhendés d’un point de vue critique, au regard de sa vie de jeune adulte.
L’étudiant doit expérimenter une ou quelques activités physiques et les mettre en relation avec ses capacités, ses besoins, sa motivation, ses habitudes de vie et les connaissances en matière de prévention, de manière à faire un choix pertinent et justifié d’activités physiques.
Cette pratique lui permet de consolider ses acquis théoriques, en lui donnant le goût d’aller plus loin dans l’exploration de ses capacités.
Le contenu spécifique des cours varie selon les activités physiques proposées chaque session. L’étudiant fait son choix de cours au moment de l’inscription. Un cahier présente alors le contenu des cours offerts.
PRINCIPALES ACTIVITÉS D’APPRENTISSAGE
Lors de la partie théorique, l’étudiant suit les présentations des différentes notions théoriques faites par l’enseignant, prend des notes, pose des questions, participe aux discussions et effectue les exercices qui lui sont proposés : travaux en atelier, recherches personnelles, mises en situation, résolutions de problèmes, etc. De plus, l’étudiant fait les différents tests, prend les mesures pertinentes et en interprète les résultats.
Tout au cours de la session, l’étudiant pratique une activité physique de son choix selon une approche favorisant la santé, c’est-à-dire en respectant ses capacités et les règles de sécurité.
Hors classe, l’étudiant fait les lectures obligatoires et complète les exercices suggérés. En fin de session, à la suite de l’évaluation personnelle de ses besoins, de ses capacités et de ses facteurs de motivation, l’étudiant justifie son choix de deux activités physiques favorisant sa santé.
320-102-AH 2-1-3
PRÉSENTATION DU COURS ET DE SON CONTENU
Le but de ce cours est de présenter le cadre spatial des activités humaines à la surface de notre planète. La connaissance des ressources et des contraintes aux projets humains dans différents espaces contribue à expliquer le fonctionnement des sociétés.
Dans ce cours, l’étudiant reconnaît les composantes significatives de la surface de la planète. Il situe les phénomènes physiques et humains dans leur contexte spatial propre. Il utilise les ressources documentaires contenues dans un atlas. Il s’initie à la toponymie. Il s’ouvre à la diversité des pratiques culturelles observables sur notre planète.
Les principaux thèmes abordés dans ce cours sont: l’élaboration progressive de la carte du Monde à partir des explorations; les modes de représentation des espaces au moyen de différentes projections; un modèle de continent en montrant l’imbrication de ses diverses composantes; une comparaison de la carte des peuples à la carte des territoires nationaux; l’identification des principaux pays sur chaque continent; la localisation de l’emplacement d’importantes ressources industrielles telles que le pétrole; la caractérisation des espaces à risque tels que les zones de séismes et les sites pollués; la mise en opposition des grandes agglomérations humaines et des espaces de faible densité ou vides qui occupent la surface de notre planète; la répartition des grandes aires linguistiques et religieuses en fonction de leurs foyers d’origine, leurs réseaux et leur étendue; un répertoire des sites à valeur patrimoniale; certains « points chauds » qui occupent l’actualité.
PRINCIPALES ACTIVITÉS D'APPRENTISSAGE
En classe, l’étudiant prend des notes durant l’exposé de l'enseignant ou la présentation de documents audiovisuels. Il répond à des questionnaires portant sur ses acquis ou ses perceptions. Il fait, seul ou en équipe, l’analyse de textes et de documents tels que des cartes, des photos aériennes et des images satellitaires. Il produit des cartes, des tableaux et des graphiques. Il effectue des mesures de distance et de surface.
Comme travail personnel, l’étudiant fait des comptes rendus de lecture de différents textes. Il produit des rapports d’analyse de documents tels que des cartes topographiques ou thématiques. En équipe, il élabore de courts travaux portant sur un thème ou une région de la planète.
350-102-RE 2-1-3
PRÉSENTATION DU COURS ET DE SON CONTENU
Le but premier de ce cours est de fournir à l’étudiant une vue d’ensemble de la psychologie moderne. Ce cours lui permet ainsi de se familiariser avec les fondements méthodologiques, empiriques et théoriques de l’étude du comportement et des processus mentaux, tant chez l’humain que chez l’animal.
À la fin de ce cours, l’étudiant est en mesure de présenter les grandes théories de la psychologie et de distinguer une explication scientifique d’une explication intuitive basée sur des croyances et des superstitions.
Le contenu de ce cours aborde les principales théories telles que la psychanalyse, l’humanisme, le béhaviorisme, la perspective biologique, l’écologie humaine et le cognitivisme. Ces théories permettent la compréhension des phénomènes comme l’inconscient, l’apprentissage, les émotions, le stress et l’adaptation, la perception, la mémoire, l’intelligence, la motivation et le cerveau.
PRINCIPALES ACTIVITÉS D’APPRENTISSAGE
En classe, l’étudiant doit prendre des notes et poser des questions, faire des exercices et travailler en groupe.
Comme travaux pratiques, l’étudiant doit faire des tests et des exercices d’application de ses connaissances à des situations réelles ou fictives et les corriger.
Comme travail personnel, l’étudiant doit lire avant chaque cours les chapitres de son livre couvrant la matière qui sera abordée au cours suivant et se prépare aux exercices de synthèse.
381-110-AH 3-0-3
PRÉSENTATION DU COURS ET DE SON CONTENU
Le premier cours d'anthropologie du profil s’intéresse aux origines de ce que nous sommes, comme individus et comme peuples. Il initie à la démarche scientifique réalisée dans les trois (3) disciplines de l’anthropologie : la recherche des origines évolutives de l’humain (anthropologie biologique/paléoanthropologie), des anciennes civilisations (archéologie) et de la diversité des traits culturels humains (anthropologie sociale et culturelle).
Dans ce cours, l'étudiant identifie les étapes de l’enquête paléoanthropologique et archéologique. Il reconnaît quelques-unes des techniques de fouille et de laboratoire utilisées par les spécialistes du passé. Il a aussi recours aux concepts de l’anthropologie sociale et culturelle, notamment à celui de culture. Il situe dans le temps et dans l'espace quelques civilisations non occidentales. Il évalue aussi des théories non scientifiques relatives à ces civilisations.
En proposant des éléments de réponses à plusieurs questions (ex. par quels mécanismes les populations humaines évoluent-elles ? ; quelle est l’originalité du cerveau et du langage humain ? ; quelles sont les stratégies des faux archéologues ? ; quels rôles jouent l’écologie et la relation au territoire dans l’établissement et le développement des sociétés humaines ? ; comment certaines civilisations non occidentales ont-elles développé des cultures originales et diversifiées ?), le cours explore le thème de nos origines biologiques et culturelles par des incursions dans certaines des sociétés et des civilisations qui ont marqué l’humanité et montre comment les choix qu’ont faits nos ancêtres expliquent les fondements de nos façons de vivre actuelles.
PRINCIPALES ACTIVITÉS D'APPRENTISSAGE
En classe, l'étudiant assiste à des exposés magistraux et à des présentations multimédias. Il prend des notes et participe aux exercices formatifs lui permettant de vérifier l'atteinte des objectifs. Il analyse le contenu de documents audio-visuels. Dans le cadre de travaux pratiques, il manipule des reconstitutions d'objets et applique des techniques d'observation et d'analyse. À quelques reprises, l’étudiant participe à des ateliers de discussion supervisés. Il réalise des examens, dont un examen intégrateur.
En dehors de la classe, l'étudiant consolide ses apprentissages en faisant des lectures obligatoires et en répondant à des questions s’y rapportant, de même qu’en se préparant aux ateliers de discussion et aux examens.
385-104-AH 3-0-3
PRÉSENTATION DU COURS ET SON CONTENU
Le cours permettra à l’élève du programme de Sciences humaines d’acquérir les connaissances nécessaires à la compréhension des phénomènes de pouvoir découlant de la vie politique. Ce cours permettra à l’élève d’établir des liens entre les systèmes de valeurs, les idéologies et les principes qui guident l’action politique. L’étude du fonctionnement de certains régimes et systèmes politiques, particulièrement ceux du Canada et du Québec, permettra à l’élève de distinguer les formes nombreuses et variables de l’organisation du pouvoir et de la dynamique qui en découle. L’élève sera donc en mesure de saisir l’importance et l’impact de la politique comme activité humaine.
PRINCIPALES ACTIVITÉS D'APPRENTISSAGE
En classe: prise de notes individuelles à partir des exposés magistraux de l'enseignant pouvant s'appuyer sur des interactions étudiant-enseignant; réalisation d'exercices de renforcement; participation aux discussions et aux ateliers.
Comme travail personnel: lecture de journaux, du manuel et de textes choisis; rédaction de travaux (ex.: résumés de lecture, travaux pratiques, travail de session); recherches en bibliothèque et sur Internet; production d'analyses, de comparaisons et de synthèses en rapport avec la matière enseignée tout en respectant les exigences méthodologiques de travail intellectuel et en portant une attention particulière à la maîtrise de la langue.
Session 2
Code du cours Nom du cours Périodes/semaines (C/L/T)
601-102-MQ 3-1-3
PRÉALABLE ABSOLU : 601-101-MQ
PRÉSENTATION DU COURS ET DE SON CONTENU
Ce deuxième cours de la formation générale commune en français est consacré à l’étude des représentations du monde contenues dans des œuvres marquantes de la littérature française des XIXe et XXe siècles. Au moins trois œuvres intégrales sont mises à l’étude ainsi que, le cas échéant, des extraits réunis dans une anthologie. Les textes étudiés sont issus d’au moins trois périodes ou courants littéraires. Une œuvre supplémentaire pourrait appartenir au corpus de la littérature francophone (en excluant toutefois la littérature québécoise).
Le cours permet à l’étudiant d’étudier des œuvres poétiques, dramatiques et narratives, en les situant dans leur contexte sociohistorique et culturel, et en les expliquant en fonction des représentations du monde qui y sont proposées. En même temps, le cours amène l’étudiant à consolider sa maîtrise des outils d’analyse et d’interprétation de l’œuvre littéraire, ce qui lui permettra de rédiger une dissertation explicative conçue comme un texte organisé d’au moins 800 mots.
Les principaux éléments de contenu du cours sont les suivants : contexte des œuvres étudiées, rapport entre le réel, le langage et l’imaginaire; notions d’analyse littéraire : composition ou structure de l'œuvre, thèmes, procédés d'écriture (lexique et figures de style), notions de la théorie du récit; méthodologie de la dissertation explicative : plan de rédaction en trois parties (introduction, développement et conclusion), pertinence des idées et des exemples choisis, structure du paragraphe, enchaînement logique des idées assurant la cohérence du texte, précision du vocabulaire.
PRINCIPALES ACTIVITÉS D’APPRENTISSAGE
En classe, l’étudiant suit les exposés magistraux de l'enseignant, note les éléments importants et participe aux échanges. Il est appelé, dans des travaux et des exercices faits seul ou en équipe, à développer sa capacité d’analyser et d’interpréter des œuvres littéraires, ainsi qu'à utiliser des stratégies de révision et de correction.
Hors classe, l’étudiant étudie la matière vue, lit les œuvres littéraires et les documents théoriques au programme et fait des travaux.
Dans les travaux, l’étudiant porte une attention particulière aux exigences méthodologiques propres à la dissertation de même qu’à la qualité de la langue.
340-102-MQ 3-0-3
PRÉALABLE ABSOLU : 340-101-MQ
PRÉSENTATION DU COURS ET DE SON CONTENU
Ce cours veut habiliter l’étudiant à comprendre, situer et comparer diverses conceptions de l’être humain, surtout modernes et contemporaines, de manière à ce qu’il développe une position critique à leur égard. L’étudiant investit dans sa réflexion sur l'humain les capacités à argumenter qu'il a acquises dans le cours « Philosophie et rationalité ».
Le cours explore la question de l'être humain sous l'angle de problèmes actuels et de thèmes universels dont voici quelques exemples : sens et non-sens de l'existence; nature et culture; corps, désirs, pulsions et raison; raison et folie, liberté et déterminisme; individu et société. L'étudiant dégage des conceptions étudiées les conséquences pour la pensée et l'action.
PRINCIPALES ACTIVITÉS D’APPRENTISSAGE
En classe, l’étudiant suit des exposés magistraux le plus souvent interactifs, prend en note les points importants, participe aux discussions et exécute, seul ou en équipe, divers exercices de réflexion et d’analyse pouvant mener à des exposés.
Hors classe, l’étudiant fait des lectures de textes philosophiques, se prépare aux examens et, le cas échéant, aux exposés. Il effectue également des travaux d’analyse, de synthèse et de critique.
Au terme du cours, l’étudiant rédige une dissertation d’un minimum de 800 mots dans laquelle il élabore une position critique et argumentée à l'égard d'au moins une conception étudiée. À cette occasion, il s’assure du respect des règles de l’argumentation rationnelle au moyen d’une révision rigoureuse.
109-102-MQ 0-2-1
PRÉSENTATION DU COURS ET DE SON CONTENU
Ce deuxième cours d’éducation physique permet à l’étudiant de s’engager dans une démarche personnelle qui lui donne le goût et le plaisir de l’activité physique et qui sollicite son sens des responsabilités et sa capacité de se prendre en main.
L’étudiant doit se fixer des objectifs d’apprentissage moteurs et affectifs accessibles, lui permettant d’atteindre un certain niveau de réussite. L’efficacité intègre donc les notions de succès, de respect des capacités de chacun et de régularité dans la pratique de l’activité physique. Ce cours permet à l’étudiant d’expérimenter systématiquement une démarche par objectifs, avec obligation de résultats, axée sur l’amélioration de ses habiletés et de ses attitudes.
Le contenu spécifique des cours varie selon les activités physiques proposées chaque session. L’étudiant fait son choix de cours au moment de l’inscription. Un cahier présente alors le contenu des cours offerts.
PRINCIPALES ACTIVITÉS D’APPRENTISSAGE
L’étudiant évalue d’abord ses forces et ses faiblesses en regard des habiletés et des attitudes exigées par l’activité physique qu’il a choisie. Ensuite, il formule ses objectifs personnels par rapport à ces habiletés et à ces attitudes et identifie les critères de réussite. Enfin, l’étudiant fait un choix judicieux des moyens qui lui permettront d’atteindre ses objectifs. En tenant un journal de bord, il évalue ses progrès, modifie ses objectifs si nécessaire ou en formule de nouveaux. À la fin du cours, l’étudiant fait un retour critique sur sa démarche.
Tout au cours de la session, l’étudiant pratique une activité physique de son choix en recherchant l’efficacité selon une approche favorisant la santé, c’est-à-dire en respectant ses capacités et les règles de sécurité.
Comme travail personnel, l’étudiant complète les apprentissages réalisés en classe dans le but d’améliorer son efficacité et d’atteindre les objectifs qu’il s’est fixés en début de session.
COM-011 Cours complémentaire 1 2-1-3
330-911-RE 2-2-2
PRÉSENTATION DU COURS ET DE SON CONTENU
Ce premier cours d’histoire a pour objet l’étude de la civilisation de l’Occident à travers une trame historique qui s’inscrit dans la longue durée. À ce titre, il propose une approche pédagogique qui privilégie l’analyse, l’explication et l’interprétation des faits de civilisation. Globalement, le cours permet à l’étudiant de reconnaître les fondements sur lesquels s’appuie le monde occidental actuel et de mieux comprendre la dynamique des facteurs de civilisation, leur origine, leur transmission et leur devenir. Par ailleurs, l’étudiant est initié à la méthode historique par l’approfondissement de problématiques particulières qui permettent de développer ses facultés d’analyse et d’affiner son sens critique.
Plus concrètement, le cours permet à l’étudiant de situer le cadre spatial et temporel de la civilisation occidentale; d’identifier les grands héritages de l’Antiquité; de reconnaître l’apport spécifique du Moyen Âge dans la construction de l’Occident; de retracer les conditions d’émergence de la modernité et de saisir les enjeux posés par l’essor de la civilisation industrielle. Ultimement, l’étudiant est en mesure de formuler une réflexion critique sur le sens de son appartenance à l’Occident.
Le cours aborde des grands thèmes tels que: la néolithisation de l’Europe; la dynamique des cités-États du monde grec; le modèle romain d’organisation du monde; le christianisme; la pacification et la christianisation de l’Occident; l’expansion de l’Occident médiéval; l’affirmation de la modernité (humanisme, Renaissance et Réforme); la révolution scientifique; les grandes révolutions politiques et la conquête des libertés; l’essor du capitalisme commercial et la naissance des États modernes; les mutations de la société industrielle et l’avènement d’une société de masse; les tentations totalitaires du monde contemporain et l’affirmation des droits de l’Homme.
PRINCIPALES ACTIVITÉS D'APPRENTISSAGE
Les activités d’apprentissage prennent la forme de divers travaux et ateliers réalisés en classe et à la maison. Elles visent à développer chez l’étudiant des compétences en lecture et en écriture reliées aux sciences humaines. L’étudiant acquiert ainsi des habiletés méthodologiques et intellectuelles qui lui permettent de développer son autonomie face à son apprentissage tout en lui assurant de meilleures chances de réussite.
Ainsi, l’étudiant est initié à la lecture active, apprend à construire des fichiers de lecture, est sensibilisé à l’importance de bien citer ses sources et est initié à l’utilisation des sources primaires. Il se familiarise avec la méthode historique fondée sur la formulation de problématiques et d’hypothèses de recherche. L’ensemble de ces compétences peut être acquis par une suite de petits travaux ou intégré à l’intérieur d’une recherche globale.
Une attention particulière est accordée à la rédaction des travaux: formulation pertinente de l’introduction et de la conclusion, structuration de l’argumentaire en paragraphes, cohérence dans l’enchaînement des idées. La qualité de la langue est prise en compte. En outre, la présentation matérielle des travaux respecte les normes en usage au niveau de l’éducation supérieure.
360-300-RE 2-2-2
PRÉSENTATION DU COURS ET DE SON CONTENU
Le cours de Méthodes quantitatives vise à donner à l’étudiant inscrit en Sciences humaines une formation de base en statistiques afin qu’il puisse utiliser adéquatement ces outils lors de futures recherches ou enquêtes. L’utilisation de la statistique pour aborder des problématiques des sciences humaines contribue à la formation générale de l’étudiant en l’amenant à une compréhension plus objective de la réalité humaine.
Au terme du cours, l’étudiant est capable: de faire une interprétation adéquate des données reliées à des contextes d’études en sciences humaines; de vérifier l’existence d’un lien statistique entre deux variables; d'estimer des paramètres; de faire des tests d’hypothèses; de faire une lecture critique de textes comportant de l’information de nature quantitative; d'utiliser des logiciels de traitement de données pour résoudre des problèmes.
Les principaux sujets à l’étude sont: la présentation de la démarche scientifique, les méthodes d’échantillonnage, l’analyse complète des données (représentation graphique, tableaux, mesures et interprétation), la généralisation de données d’un échantillon à une population et la recherche de liens existants entre deux variables (tests d’indépendance, corrélation et régression).
PRINCIPALES ACTIVITÉS D’APPRENTISSAGE
En classe, l’étudiant assiste à des exposés magistraux et résout seul ou en équipe, sous la supervision de l'enseignant, des problèmes reliés aux notions vues dans le cours en utilisant parfois une calculatrice munie de fonctions statistiques.
Au laboratoire d’ordinateurs, l’étudiant utilise un chiffrier électronique ou un logiciel de traitement statistique pour mettre en application les notions théoriques vues en classe.
Comme travail personnel, entre les cours, l’étudiant améliore sa compréhension des notions vues en classe en relisant ses notes de cours et en complétant les exercices. Il se prépare pour le cours prochain en prenant connaissance des sujets à l’étude. Il termine également, s’il y a lieu, ses laboratoires informatiques.
383-921-RE 2-2-2
PRÉSENTATION DU COURS ET DE SON CONTENU
Ce cours initie l'étudiant à l’organisation économique et la science économique. L’accent y est mis sur l’application des notions d’indicateurs dans un contexte d’analyse de la conjoncture.
Au terme de ce cours, l’étudiant est en mesure: d’identifier les rôles et les interactions entre les ménages, les entreprises et l’État; de donner une représentation conforme des théories classique et keynésienne, relatives aux variations cycliques de la production, des revenus et de l’emploi; d’utiliser avec justesse les indicateurs économiques dans l’analyse de la conjoncture; d’appliquer les méthodes quantitatives au calcul et à l’interprétation des indicateurs économiques; de reconnaître certains concepts de l’éducation dans une perspective mondiale et citoyenne, sous l’angle du rôle du citoyen par les liens entre la société, la solidarité et le rôle de l’État-providence.
Le contenu de ce cours touche la présentation de la science et du problème économique, des systèmes économiques et du mécanisme du marché; les définitions et les calculs relatifs à la comptabilité nationale ainsi que leur signification et leur interprétation; l’analyse des fluctuations de la production, des revenus, des prix et de l’emploi; l’examen plus en détail des phénomènes de l’inflation, du chômage et du cycle économique; la présentation de deux principales écoles de pensée en économie, soit la théorie classique, prônant le « laisser faire » de l’État, et la théorie keynésienne, prônant l’intervention de l’État; la présentation des mécanismes des politiques de stabilisation, politique budgétaire et monétaire; l’examen des finances publiques, de la monnaie et du système bancaire; le commerce international, la balance des paiements et le taux de change.
PRINCIPALES ACTIVITÉS D'APPRENTISSAGE
En classe: prise de notes durant les exposés magistraux sur les faits, concepts, modèles, auteurs et théories en économique. Réalisation d’exercices sous forme de schémas, calculs, graphiques, problèmes concrets d’application des notions théoriques.
Comme travaux pratiques: grâce à des démonstrations au laboratoire informatisé, sur Internet, l’étudiant apprend à consulter des sites économiques qu’il a pour la recherche, l’extraction et la présentation des indicateurs économiques. Il applique ainsi les concepts et les notions vus en classe; il réalise aussi au laboratoire informatisé les exercices reliés à ces recherches, extractions et présentations d’indicateurs économiques.
Comme travail personnel: analyse de textes d’actualité sur la conjoncture économique et sur les politiques de stabilisation.
385-102-AH 3-0-3
PRÉALABLE RELATIF : 385-104-AH
PRÉSENTATION DU COURS ET DE SON CONTENU
Ce cours a pour but d'introduire l’étudiant à l'actualité politique internationale et d’éveiller chez lui un intérêt pour l'environnement politique international.
Ce cours vise à permettre à l’étudiant d'identifier les principaux acteurs de la vie politique internationale, de se familiariser avec les fondements de la géopolitique, de reconnaître les bases théoriques de la politique internationale, d’analyser différentes réalités politiques mondiales et de formuler sa propre opinion concernant ces dernières.
Contenu du cours: les grandes approches théoriques en relations internationales; le développement des relations internationales et leurs structures institutionnelles (l'ONU et autres organisations internationales et régionales, etc.); les principales thématiques qui en découlent (rapports Orient-Occident, Est-Ouest et Nord-Sud, mondialisation, résolution de conflits...).
PRINCIPALES ACTIVITÉS D'APPRENTISSAGE
En classe, l’étudiant assiste aux cours magistraux tout en prenant des notes. De plus, étant donnée l'importance pour l’étudiant d'en arriver à formuler sa propre opinion sur la politique internationale, l’enseignant encourage les discussions, qui auront lieu sous forme d'échanges ou de questions/réponses. L’étudiant effectue des exercices qui accompagnent la présentation de la matière, et ce, dans le but non seulement de la clarifier mais aussi de la compléter.
Comme travail personnel, l’étudiant doit lire les pages spécifiées par l'enseignant selon la programme établie.
Session 3
Code du cours Nom du cours Périodes/semaines (C/L/T)
601-103-MQ 3-1-4
PRÉALABLES ABSOLUS : 601-101-MQ, 601-102-MQ
PRÉSENTATION DU COURS ET DE SON CONTENU
Ce troisième cours de la formation générale commune en français est consacré à l’étude de la littérature québécoise, surtout celle du XXe siècle, et fait ressortir les liens entre la littérature et la société. Au moins trois œuvres intégrales marquantes sont mises à l’étude ainsi que, le cas échéant, des extraits réunis dans une anthologie. Le cours aborde, comme les deux précédents, les genres du récit, du théâtre et de la poésie et accorde une attention spéciale à l’essai sous forme d’extrait(s) ou d’œuvres complètes.
Le cours permet à l’étudiant de situer des œuvres de la littérature québécoise dans leur contexte sociohistorique et culturel, de les confronter au discours idéologique de leur temps et de les interpréter en fonction des représentations du monde qui y sont proposées. L’étudiant peut ainsi comparer des œuvres et y relever des ressemblances et des différences significatives. En même temps, le cours amène l’étudiant à approfondir ses connaissances littéraires, à développer son regard critique et à mieux maîtriser la démarche d’analyse et d’interprétation de l’œuvre littéraire, ce qui lui permettra de rédiger une dissertation critique conçue comme un texte organisé d’au moins 900 mots.
Les principaux éléments de contenu du cours sont les suivants : tendances de la littérature québécoise; contexte des œuvres étudiées; notions d’analyse littéraire : composition ou structure de l'œuvre, thèmes, procédés d'écriture, notions spécifiques aux genres étudiés; méthodologie de la dissertation critique : plan de rédaction en trois parties (introduction, développement et conclusion), justification du point de vue critique, choix pertinent des critères de comparaison, des arguments et des exemples, structure du paragraphe, enchaînement logique des idées assurant la cohérence du texte, utilisation du vocabulaire propre à l’étude littéraire.
PRINCIPALES ACTIVITÉS D’APPRENTISSAGE
En classe, l’étudiant suit l’exposé magistral de l'enseignant, note les éléments importants et participe aux discussions. Il est appelé, dans des travaux et exercices faits seul ou en équipe, à s’approprier une démarche critique rigoureuse témoignant de sa capacité d’analyser et d’interpréter des œuvres littéraires, ainsi qu'à utiliser des stratégies de révision et de correction.
Hors classe, l’étudiant étudie la matière vue, lit les œuvres littéraires et les documents au programme et fait des travaux. Dans les travaux, l’étudiant porte une attention particulière aux exigences propres à la dissertation critique de même qu’à la qualité de l’expression.
340-AEB-AH 3-0-3
PRÉALABLE ABSOLU: 340-101-MQ
PRÉSENTATION DU COURS ET DE SON CONTENU
Ce cours veut habiliter l’étudiant à discerner les dimensions éthique et politique des problèmes de la vie contemporaine et à porter à leur égard un jugement critique autonome. Dans ce cours, l’étudiant se familiarise avec les notions de base de la philosophie morale ainsi qu’avec certaines théories et thèmes de la philosophie politique dont voici quelques exemples : pouvoir, justice, libéralisme, relativisme, utilitarisme, universalisme, rationalisme et humanisme.
Prenant ainsi connaissance de la pertinence du questionnement philosophique sur l’action individuelle et collective, l’étudiant s’exerce à formuler des questions éthiques et politiques relatives à des enjeux et à des débats actuels - en lien, par exemple, avec l’environnement, le multiculturalisme, la laïcité, les droits de l’homme ou le progrès technologique - et à défendre une position éclairée et argumentée à propos des problèmes qu’ils soulèvent. Il applique à des situations choisies, notamment dans son champ d’études, les notions et les théories appropriées.
PRINCIPALES ACTIVITÉS D’APPRENTISSAGE
En classe, l’étudiant suit des exposés magistraux le plus souvent interactifs, prend en note les points importants, participe aux discussions et exécute, seul ou en équipe, divers exercices de réflexion et d’analyse pouvant mener à des exposés ou à des débats.
Hors classe, l’étudiant fait des lectures de textes philosophiques, se prépare aux examens et, le cas échéant, aux exposés. Il effectue également des travaux d’analyse, de synthèse ou de critique.
Au terme du cours, il rédige une dissertation d’un minimum de 900 mots, dans laquelle il justifie une position critique à propos d’une situation problématique, en appréciant divers choix d’actions possibles, à la lumière des théories philosophiques étudiées. À cette occasion, il s’assure du respect des règles de l’argumentation rationnelle au moyen d’une révision rigoureuse.
COM-012 Cours complémentaire 2 2-1-3
604-EN1-MQ 2-1-3
Un test de classification détermine quel niveau l'étudiant sera appelé à suivre.
300-300-RE 2-2-2
PRÉALABLE RELATIF : 360-300-RE
PRÉSENTATION DU COURS ET DE SON CONTENU
« Initiation pratique à la méthodologie des sciences humaines » (IPMSH) est l’un des cours communs aux cinq profils de formation du programme. Tout comme le cours « Méthodes quantitatives en sciences humaines » qui le précède, IPMSH est un cours avec diverses techniques de collecte, de traitement et d’analyse de données. Ces techniques s’inscrivent dans la démarche scientifique et sont réutilisables dans plusieurs des disciplines du programme.
Ce cours amène l’étudiant à réaliser toutes les étapes d’une recherche empirique. Dans ce cours, l’étudiant apprend à poser un problème de recherche et à le situer dans un contexte théorique; à identifier la méthode de recherche appropriée; à formuler une hypothèse; à construire l’instrument de collecte de données correspondant à la méthode de recherche appropriée; à constituer un échantillon, à réaliser une collecte des données auprès de cet échantillon; à analyser et à interpréter les résultats; enfin, à respecter les règles de rédaction d’un rapport de recherche.
Contenu: problématique (recension des écrits, état de la question, question de recherche et hypothèse), indicateurs et variables, principales méthodes et techniques de recherche en sciences humaines, population et échantillon, vérification empirique, traitement qualitatif et quantitatif des données, interprétation et conclusion, recherche et éthique scientifique.
PRINCIPALES ACTIVITÉS D’APPRENTISSAGE
En classe, l’étudiant écoute activement, prend des notes, fait des exercices seul ou en équipe, interagit de façon constructive avec le reste du groupe et avec l’enseignant. Il est également invité à présenter oralement la progression de ses travaux de recherche ou leurs résultats.
Comme travaux pratiques, l’étudiant participe à des réunions de travail en équipe; participe à des rencontres de tutorat entre son équipe et l’enseignant; réalise avec les autres membres de son équipe les différentes activités d’une recherche scientifique, telles que recherche en bibliothèque et lecture de sources, construction d’un instrument de collecte, constitution d’un échantillon, collecte des données, traitement, analyse et interprétation.
Comme travail personnel, l’étudiant poursuit, en dehors de la classe, les travaux commencés en équipe dans la salle de classe ou au laboratoire. L’étudiant doit lire périodiquement les pages de son manuel conformément au programme de lectures donné par l'enseignant. Il doit aussi utiliser les technologies de traitement de l’information appropriées dans les diverses étapes de recherche.
330-107-AH 3-0-3
PRÉALABLE RELATIF : 330-911-RE
PRÉSENTATION DU COURS ET DE SON CONTENU
Le but de ce cours est d’expliquer, en parallèle, le développement historique du Québec et des Amériques anglaise, latine et antillaise. Il s’agit donc d’un cours d’histoire nationale comparée, élargissant et approfondissant les connaissances déjà acquises dans le cours d’histoire de la civilisation occidentale. L’étudiant reconnaît les repères chronologiques essentiels de l’histoire des Amériques. Il compare les parentés de développement entre les grandes zones continentales de peuplement. Il identifie les spécificités régionales des Amériques, qu’elles soient démographiques, culturelles, ou socio-économiques. Il explique le rôle moteur des États-Unis dans l’ensemble du développement des Amériques. Il est en mesure de reconnaître son appartenance aux Amériques.
Le cours traite des éléments suivants : des grandes strates de peuplement des Amériques (autochtone, colonial, forcé, migratoire); des processus de décolonisation; des structures socio-économiques et politiques de différents États d’Amérique; du rôle des puissances impérialistes, et spécifiquement de l’influence déterminante des États-Unis comme force essentielle de cohésion de l’ensemble américain; des problématiques très variables quant aux rapports Nord-Sud, au développement durable, à la démocratie, aux droits et libertés, et au droit des peuples à disposer d’eux-mêmes; enfin, de la réalité et des limites de l’expérience nationale québécoise.
PRINCIPALES ACTIVITÉS D'APPRENTISSAGE
En classe, l’étudiant prend des notes sur le cours ou sur quelque autre forme de documentation (écrite, audiovisuelle) qui peut lui être présentée. Il participe aux discussions de groupe, aux ateliers, aux conférences qui peuvent compléter l’enseignement magistral comme tel.
Comme travail personnel, l’étudiant peut être appelé à faire des lectures actives, des résumés de lecture, des analyses de textes ou de films, des comptes rendus critiques, voire à élaborer une recherche complète, avec problématique, hypothèse, recherche documentaire et conclusion validée. Dans tous les cas, l’étudiant doit faire preuve de sens critique et de rigueur intellectuelle. Il doit procéder à des recherches sur Internet. Il peut être appelé à faire des lectures en anglais.
383-104-AH 2-1-3
PRÉALABLE RELATIF : 383-921-RE
PRÉSENTATION DU COURS ET DE SON CONTENU
Ce cours est porteur de l’approche pour une éducation dans une perspective mondiale et citoyenne. Il présente les liens entre le développement économique local et global, ainsi qu’entre le développement économique à court terme et à long terme.
À la fin de ce cours, l’étudiant est en mesure: de distinguer les notions d’économie nationale, internationale, mondiale et globale; de rechercher, d’extraire, de calculer et d’analyser les indicateurs économiques du commerce international et des finances internationales; d’identifier les différentes théories économiques sous-jacentes du commerce international et au développement international et leurs enjeux socio-économiques respectifs; de distinguer les différents rôles des organisations internationales telles que l’OMC et la Banque Mondiale; d’identifier les barrières tarifaires et non-tarifaires au commerce; d’analyser les enjeux contemporains reliés à la formation des zones d’intégration; de décrire le rôle du marché financier sur le développement des économies et de présenter certaines conséquences de la mondialisation sur la gestion des ressources mondiales en lien avec différentes variables (la démographie, le rôle de l’État et les investissements).
Contenu du cours: présentation historique des liens entre les pays, en particulier ceux du phénomène des relations internationales après la Deuxième Guerre Mondiale, du phénomène de la mondialisation et celui de la globalisation; présentations des théories du commerce, des relations commerciales actuelles et des principaux acteurs de ce commerce mondial; composition des échanges et termes d’échange; formes d’intégration économique, barrières au commerce, rôles des organisations et des banques. Le cours s’intéresse aussi au volet des finances internationales : balance des paiements, marché des changes et diverses politiques monétaires des grands ensembles; étude des diverses monnaies uniques; problématiques de la mondialisation; gestion des ressources naturelles mondiales sous les aspects de l’eau, du pétrole et de la déforestation.
PRINCIPALES ACTIVITÉS D'APPRENTISSAGE
En classe: prise de notes, durant les exposés magistraux, des faits, événements, notions et concepts des relations économiques mondiales, des théories, modèles, écoles de pensée, en lien avec leurs auteurs; présentation orale individuelle des rapports de recherche; échanges et discussion sur les présentations audiovisuelles et en groupe.
Comme travaux pratiques: réalisation de laboratoires informatisés, sur Internet, dans les sites de Statistique Canada ou des organisations internationales; extraction et traitement statistique des données de séries chronologiques; présentation des tableaux, graphiques et calculs obtenus à l’aide d’un chiffrier électronique; analyse des résultats et validation des modèles présentés en classe; simulation informatisée sur la balance des paiements.
Comme travail personnel: réalisation d’une recherche documentaire; utilisation des outils de repérage pour la recherche des documents de types variés; réalisation d’une bibliographie et des indications de source selon les règles de l’art, production d’une recension critique de documents variés, dont certains publiés en anglais, et dégagement d’une problématique d’ensemble.
Session 4
Code du cours Nom du cours Périodes/semaines (C/L/T)
601-AEB-AH 2-2-2
PRÉALABLE ABSOLU : 601-101-MQ
PRÉSENTATION DU COURS ET DE SON CONTENU
Ce cours de la formation générale propre en français s'élabore en continuité avec les trois cours de français de la formation générale commune. Il est conçu de façon à s'ouvrir aux divers champs d'études des étudiants. Il s'inscrit également dans une perspective d'ouverture sur le monde et sur la diversité des cultures. Dans la logique du projet éducatif du Collège, il participe à la formation d'un citoyen responsable, dans une société en continuel devenir.
Le cours a pour objets d'étude privilégiés la théorie de la communication et des oeuvres appartenant aux littératures étrangères, c'est-à-dire à des corpus autres que français et québécois. Au moins trois oeuvres intégrales sont mises à l'étude.
Le cours amène l'étudiant à reconnaître le processus de la communication à l'oeuvre dans différents types de discours littéraires ou non littéraires, d'ordre culturel ou d'un autre ordre. À cet égard, le cours permet à l'étudiant de fréquenter des oeuvres issues des littératures étrangères. Les oeuvres et les thèmes traités sont choisis notamment en fonction des regroupements de programmes: ainsi, dans le regroupement A, l'accent est mis sur des textes et des oeuvres favorisant une réflexion sur le lien entre la littérature (et le discours en général) et la réalité; dans le regroupement B, sur des textes et des oeuvres favorisant une réflexion sur le lien entre la littérature (et le discours en général) et l'idéologie; dans le regroupement C, sur des textes et des oeuvres favorisant une réflexion sur le processus de création lui-même. Enfin, l'étudiant, placé dans des contextes d'interaction variés, est amené à produire différents types de discours organisés, écrits et oraux, du type informatif, incitatif ou expressif, élaborés à partir d'un plan - un enchaînement logique des idées en vue de la cohérence d'ensemble - et en fonction de la situation et de l'objectif de communication. Ces discours écrits et oraux permettront éventuellement à l'étudiant d'établir des liens entre le contenu littéraire du cours et son champ d'études.
Les principaux éléments de contenu du cours sont les suivants : théorie de la communication (composantes du schéma de la communication, définition des six fonctions du langage, classement des messages oraux et écrits, caractéristiques de la communication orale et de l'expression écrite, etc.); lecture et analyse d'oeuvres de la littérature étrangère (contexte
sociohistorique des oeuvres étudiées et contexte de communication, caractéristiques internes des oeuvres, procédés d'écriture, thèmes, etc.); production et présentation de discours écrits et oraux du type informatif, critique ou expressif (plan de rédaction, respect de la situation et de l'objectif de communication, choix judicieux des moyens d'expression, précision et richesse du vocabulaire, etc.).
PRINCIPALES ACTIVITÉS D'APPRENTISSAGE
En classe, l'étudiant suit la présentation de la matière par l'enseignant, note les éléments importants et participe aux échanges. Il est appelé, dans les travaux et les exercices faits seul ou en équipe, à développer sa capacité de produire différents types de discours écrits et oraux, ainsi qu'à utiliser des stratégies de révision et de correction.
Hors classe, l'étudiant étudie la matière vue, lit les oeuvres littéraires et les textes au programme et fait des travaux. Dans les travaux, l'étudiant porte une attention particulière à la qualité de l'expression.
109-103-MQ 1-1-1
PRÉALABLES ABSOLUS : 109-101-MQ, 109-102-MQ
PRÉSENTATION DU COURS ET DE SON CONTENU
Ce troisième cours termine la séquence des cours d’éducation physique.
Ce cours vise à amener l’étudiant à intégrer l’activité physique à son mode de vie et à faire de l’activité physique dans un contexte reflétant sa réalité sociale et environnementale, notamment par une meilleure connaissance des facteurs qui en facilitent la pratique. L’étudiant applique les acquis des deux premiers cours en faisant de l’activité physique dans une perspective de santé, d’une part, et en concevant, en exécutant et en évaluant un programme personnel d’activités physiques sous la supervision de son enseignant, d’autre part.
L’étudiant doit rechercher des solutions personnelles lui assurant un mieux-être durable et réaliser son programme à l’extérieur des heures de cours.
Le contenu spécifique des cours varie selon les activités physiques proposées chaque session. L’étudiant fait son choix de cours au moment de l’inscription. Un cahier présente alors le contenu des cours offerts.
PRINCIPALES ACTIVITÉS D’APPRENTISSAGE
Durant les cours magistraux, l’étudiant suit les présentations des notions théoriques par l’enseignant sur les différentes notions théoriques, prend des notes, pose des questions, participe aux discussions et effectue les exercices qui lui sont proposés.
L’étudiant évalue d’abord ses possibilités et ses limites par rapport aux facteurs qui favorisent l’activité physique; ensuite, il établit ses priorités selon ses besoins, ses capacités, ses intérêts et ses facteurs de motivation. Enfin, il fixe les objectifs de son programme personnel en identifiant les critères de réussite et fait un choix judicieux des moyens lui permettant d’atteindre ses objectifs.
Tout au cours de la session, l’étudiant pratique une activité physique de son choix, en respectant ses capacités et les règles de sécurité. Il doit, de plus, démontrer qu’il respecte une démarche visant l’efficacité de sa pratique, c’est-à-dire qui conduit à des effets bénéfiques sur la condition physique et à la maîtrise d’habiletés motrices.
En tenant un journal de bord, l’étudiant fait un compte rendu hebdomadaire des activités de son programme personnel, évalue ses progrès, modifie ses objectifs si nécessaire ou en formule de nouveaux. À la fin du cours, l’étudiant fait un retour critique sur sa démarche, établit des liens significatifs entre les trois cours de la séquence et réfléchit à ses intentions de faire de l’activité physique régulièrement.
Hors classe, l’étudiant réalise les activités de son programme personnel en composant avec les contraintes qui sont associées à sa vie d’étudiant.
604-BBB-AH 2-1-3
Un test de classification détermine quel niveau l'étudiant sera appelé à suivre.
300-302-RE 1-3-2
PRÉALABLE RELATIF : 300-300-RE
(Ce cours est réservé aux étudiants des profils 300.33-34-35-36)
Cours porteur de l’épreuve synthèse
PRÉSENTATION DU COURS ET DE SON CONTENU
Ce cours a pour but d'intégrer, dans le cadre de la rédaction et la communication orale d’une problématique, des connaissances et des habiletés acquises dans les profils Psychologie et intervention sociale, Sociétés et environnements, Études internationales ou Éducation et cultures du programme de Sciences humaines.
Ce cours permet à l’étudiant de mettre en pratique l’ensemble des apprentissages réalisés à travers sa formation en sciences humaines. À partir de l’identification d’un thème de recherche, l’étudiant doit trouver des sources scientifiques dans différentes disciplines des sciences humaines et traiter cette information dans le but d’en dégager une problématique.
La formule pédagogique retenue dans ce cours invite l'étudiant à revisiter ce qu’il a déjà appris dans ses cours en sciences humaines et à l’appliquer à un nouveau contexte. Entre autres, les concepts vus dans les cours disciplinaires sont reliés à de nouveaux objets d’études et les compétences acquises dans le cours d’Initiation pratique à la méthodologie des sciences humaines sont réinvesties dans un travail individuel d’analyse et de rédaction scientifique.
PRINCIPALES ACTIVITÉS D'APPRENTISSAGE
Individuellement, l'étudiant sélectionne les sources d’information pertinentes en lien avec un thème de recherche et rédige une première version de sa problématique. À la suite d’une rétroaction effectuée par l’enseignant, il produit une deuxième version enrichie et améliorée de la même problématique. La lecture de textes en anglais est obligatoire et l'utilisation des technologies de l'information est essentielle à la réussite de ce cours. Ce travail est réalisé à la fois en classe et hors classe. L’étudiant est aussi appelé à faire une présentation orale de son travail durant la session.
330-106-AH 3-0-3
PRÉALABLE RELATIF : 330-911-RE
PRÉSENTATION DU COURS ET DE SON CONTENU
Ce cours d’histoire aborde un objet d’études à deux facettes organiquement liées, soit la guerre et la paix.
Une partie importante du cours est consacrée à l’histoire de la guerre et à la polémologie. Le caractère unique de la guerre, par sa violence et ses conséquences, en fait un sujet d’étude incontournable de l’histoire. Dans cette partie du cours, l’étudiant apprend que les guerres évoluent dans le temps en fonction des sociétés humaines qui les génèrent. En ce sens précis, l’histoire de la guerre devient un sujet d’histoire culturelle, établissant un lien strict entre les formes de la guerre et les formations sociales qui les génèrent. Ce cours part du principe que la guerre, et la perception évidemment changeante que les hommes s’en font, relève d’organisations humaines enracinées dans des lieux et des époques particulières, croyant à des besoins, stimulées par un discours idéologique ou un système de valeurs qui justifient l’usage de la force armée. Il y a, par exemple, la guerre révolutionnaire, mais il y a, à l’autre extrême, la guerre de conquête.
Par ailleurs, une partie équivalente du cours est consacrée à l’histoire de la paix et à l’irénologie, soit l’étude de l’état de paix entre les peuples. Dans l’histoire humaine, les peuples ont presque toujours tenté de maintenir l’état de paix. Ce cours permet donc à l’étudiant de comprendre que la guerre n’est pas une fatalité et que l’expérience humaine est pavée de mécanismes inventés par les hommes pour circonscrire la guerre, l’éviter et assurer la paix. L’étudiant apprend que ces mécanismes de paix existent autant chez des peuples très anciens que dans nos sociétés contemporaines par le biais d’institutions internationales qui lui sont dédiées. Le cours fait donc ressortir que la paix est aussi une production culturelle de l’histoire. Il y a, par exemple, la pax romana, mais il y a aussi la paix onusienne. Et non sans paradoxe, la paix, dans les deux cas, est une paix idéologique et armée.
Bien que le sujet soit bien circonscrit, la trame de ce cours s’inscrit dans une perspective d’ouverture sur le Monde et dispose pour y arriver de toutes les époques et de toutes les sociétés humaines. L’étudiant découvre différentes formes de guerres qui ont marqué l’histoire humaine, du rite guerrier à la guerre dite « high tech », mobilisant (et détruisant) des ressources et des masses humaines toujours plus importantes. L’étudiant découvre par ailleurs différentes formes de sécurité collective que l’humanité a tenté de se donner à travers les âges, sans jamais renoncer aux armes.
PRINCIPALES ACTIVITÉS D’APPRENTISSAGE
En classe, l’étudiant prend des notes pendant les exposés magistraux ou durant les présentations de quelque autre forme de documentation (écrite, audiovisuelle) qui peut lui être proposée. Il participe aux discussions de groupe, aux ateliers, aux conférences qui peuvent compléter l’enseignement magistral.
Comme travail personnel, l’étudiant est appelé à faire des lectures actives, des résumés de lecture, des analyses de textes ou de films, des comptes rendus critiques, voire à élaborer une recherche complète, avec problématique, hypothèse, recherche documentaire et conclusion validée. Dans tous les cas, l’étudiant doit faire preuve de sens critique et de rigueur intellectuelle. L’étudiant apporte une attention particulière à l’historiographie. Il doit procéder à des recherches sur Internet. Il peut être appelé à faire des lectures en anglais.
381-111-AH 3-0-3
PRÉALABLE RELATIF : 381-110-AH
PRÉSENTATION DU COURS ET DE SON CONTENU
Ce cours permet à l’étudiant d’appliquer l’approche anthropologique à l’analyse des différentes inégalités qui caractérisent les cultures humaines. Les inégalités influencent consciemment ou non plusieurs des choix que nous avons à faire tout au long de notre vie. Qu’on parle par exemple de sexisme, de racisme, de sous-développement, de pression pour se conformer à certains idéaux de beauté ou de discrimination religieuse, nous sommes toujours en présence de rapports de pouvoir déterminés par notre propre culture ou imposés de l’extérieur par une autre culture. Comment et quand ces inégalités ont-elles pris forme ? Sont-elles semblables d’une région à l’autre ? Pourquoi la société occidentale est-elle à même d’imposer sa culture à l’ensemble du monde ? Comment faire pour résister et essayer de rendre le monde plus égalitaire ?
Dans ce cours, l’étudiant approfondit son étude de l’anthropologie sociale et culturelle pour appréhender la diversité des rapports de pouvoir qui peuvent exister à l’intérieur des sociétés humaines. Ensuite, il prend conscience de l’impact qu’ont eu les contacts inégaux entre les cultures, sur l’organisation du monde. Finalement, il se sert de ces connaissances pour comprendre comment les solutions proposées afin d’aplanir les inégalités, pourtant bien intentionnées, finissent parfois par reproduire les mêmes modèles inégalitaires.
Les notions abordées dans le cours sont entre autres: les inégalités intra-culturelles liées à la diversité biologique humaine, la remise en question du concept de race, les impacts actuels de la colonisation et de la pensée néocolonialiste, les valeurs associées aux sociétés industrielles occidentales, l’aide au développement, l’aide humanitaire, le tourisme et la résistance des populations.
PRINCIPALES ACTIVITÉS D'APPRENTISSAGE
En classe, l'étudiant assiste à des exposés magistraux et à des présentations multimédias. Il prend des notes et participe aux exercices formatifs lui permettant de vérifier l'atteinte des objectifs. Il participe à des ateliers de discussion.
En dehors de la classe, l'étudiant consolide ses apprentissages en faisant des lectures obligatoires. L'étudiant doit également approfondir les sujets abordés en classe en faisant des liens avec ses propres expériences des inégalités abordées dans le cours. Il est aussi appelé à utiliser les concepts, les outils et les perspectives propres à l’anthropologie sociale et culturelle pour reconnaître les impacts d’une action qui vise à réduire les inégalités.
387-110-AH 2-1-3
PRÉSENTATION DU COURS ET DE SON CONTENU
Le cours Sociologie de la diversité culturelle propose une vision à la fois historique, analytique et critique d’un certain nombre de phénomènes et de problèmes sociaux dont ceux reliés à la diversité culturelle, ethnique et religieuse. L’élève y voit comment le Québec, comme d’autres sociétés occidentales, n’échappe pas à un ensemble de phénomènes comme l’immigration internationale et aux défis qui s’y rattachent comme ceux d’intégrer à la société d’accueil ces nouveaux arrivants.
Plus précisément, outre le développement d’attitudes d’ouverture et d’habiletés de communication interculturelle, ce cours permet à l’élève d’identifier les enjeux sociaux, économiques et politiques soulevés par la migration humaine et la multiplication des échanges culturels. L’élève se familiarisera aussi avec les politiques publiques qui contribuent ou qui font obstacles à l’établissement d’une société plus juste et respectueuse des différences.
Le cours est organisé autour des éléments de contenu suivants: définition de la sociologie, culture et socialisation, les notions sociologiques d’ethnie, de nation et de minorité, l’ethnicité comme rapport social, les enjeux mondiaux relatifs aux déplacements de population, le rôle de l’école dans une société pluraliste, décentration et communication interculturelle, l’État et la culture à l’ère de la mondialisation.
PRINCIPALES ACTIVITÉS D'APPRENTISSAGE
En classe, l'étudiant intègre des connaissances en prenant des notes, en visionnant différents documents audiovisuels, en participant à des discussions ou à d'autres activités mises en place par l'enseignant.
Comme travaux pratiques, l'étudiant participe à des ateliers et à des activités en classe, fait de la recherche sur le terrain afin de s'approprier plus concrètement des réalités comme l'action communautaire et citoyenne.
Comme travail personnel l'étudiant procède à la lecture de textes et de rapports de recherche, rédige des résumés et est initié à l’observation sociologique de milieux sociaux.