Les disciplines

L'histoire

L'histoire est une discipline des sciences humaines qui a pour objet de rendre compte, au moyen d'une méthode rigoureuse, du devenir des sociétés humaines à travers le temps. Comment sommes-nous devenus ce que nous sommes ? Quelle sont les traces encore tangibles de ce parcours immense depuis le temps des origines ? Comment interroger le passé pour mieux comprendre le présent ? Voilà quelques uns des objets de réflexion particuliers à l'histoire.

Dans le programme des sciences humaines, selon les profils choisis, la discipline historique est abordée selon trois angles différents, mais complémentaires : un premier cours, commun à tous les profils, s'inscrit dans le temps long des civilisations avec l'histoire de la civilisation occidentale, un deuxième cours recentre la perspective sur le continent américain avec l'histoire du Québec et des Amériques. Enfin, un regard global est posé avec le cours Guerre et paix dans l'histoire de l'humanité.

Humaine par son objet, l'histoire est scientifique par sa méthode. L'historien construit son objet de recherche à partir d'un questionnement préalable dont il recherche les réponses dans ce qui subsiste du passé. À travers les indices et les traces qu'il peut encore identifier il tente de reconstituer la trame des événements, comme le fait un détective pour résoudre une énigme. L'histoire est donc porteuse d'un savoir qui relève d'un discours construit à partir de l'analyse, de l'explication et de l'interprétation des sources historiques. Le savoir historien est donc en perpétuelle évolution au gré des idées nouvelles issues de la recherche.

Aux côtés des autres sciences de l'homme, l'histoire favorise le développement d'une conscience sociale éclairée qui permet de raffiner la pensée par son approche critique et analytique. La connaissance du passé permet, non seulement de comprendre le présent, mais aussi d'entrevoir les tendances futures. Par le regard prospectif qu'elle autorise, l'histoire ouvre les perspectives de l'avenir.

La géographie

La géographie participe à l'explication des sociétés humaines en montrant les caractères de leur situation dans l'espace et en expliquant les rapports qu'elles entretiennent avec leur environnement. Les géographes se questionnent sur la localisation des populations, la perception qu'elles ont de leur environnement (ressources) et des gestes qu'elles posent pour transformer ces milieux (aménagement du territoire).

Fondée sur l'observation, la géographie permet d'analyser l'évolution de notre environnement en regard de l'action humaine sur la nature. Le regard critique que la géographie pose sur l'impact des actions humaines, l'amène à définir les modalités pour assurer un milieu de vie de qualité et une meilleure répartition des ressources. On s'intéresse donc au développement durable et à ses différents aspects tels que la biodiversité, la capacité de support des milieux et le renouvellement des ressources. En outre, le regard critique du géographe analyse et questionne les choix qui sont faits quant à l'aménagement des infrastructures qui mobilisent les grands projets et les ressources de la communauté.

La géographie est donc une discipline qui favorise l'engagement social et le développement d'une conscience écologique qui recherche l'harmonisation de l'homme et de son milieu.