Nouvelles

INTERNATIONAL-CARROUSEL-15
INTERNATIONAL-CARROUSEL-13
INTERNATIONAL-CARROUSEL-11
INTERNATIONAL-CARROUSEL-10
INTERNATIONAL-CARROUSEL-12

Un enseignant à Hawaii en vue d'un nouveau séjour d'études

Du 9 au 23 janvier 2017, José Marcoux, enseignant en biologie et biotechnologies au Collège, s’est rendu à Hawaii pour un projet de mobilité enseignante en vue de mettre sur pied un nouveau séjour d’études pour les étudiants de Sciences de la nature. Il a notamment rencontré des représentants du Leeward Community College à Honolulu, et du Hawaii Community College, à Hilo, tous deux situés dans l’environnement insulaire d’Hawaii, en plus de visiter plusieurs sites naturels d’intérêt pour un tel projet. Le financement de cette mission a été accordé majoritairement par la Direction des affaires internationales de la Fédération des Cégeps.

Exploration de la biodiversité

L’objectif principal de la mission était de réaliser des activités de prospection et d’appropriation de modèles et de pratiques dans le domaine des sciences de la nature, d’explorer plusieurs lieux présentant une biodiversité accessible et intéressante sur le plan pédagogique pour de futurs étudiants, de rencontrer des enseignants susceptibles d’être intéressés par le projet et d’analyser les aspects logistiques et financiers liés à l’organisation d’un séjour d’études pour des étudiants en Sciences de la nature.

Comme l’explique M. Marcoux, ces îles fascinantes nous ramènent à des questions existentielles : « Tout sur l'archipel hawaïen nous rappelle que nous ne sommes qu'un grain de sable dans l'univers. La diversité des cultures, l'immensité de l'océan qui nous encercle, le côté majestueux des montagnes, l'aspect menaçant des volcans, l'impressionnante biodiversité. Cela nous amène inévitablement vers une réflexion scientifique et philosophique autour de deux questions fondamentales : qui sommes-nous et d'où venons-nous ? »

Une mission couronnée de succès

La mission s’est avérée un succès par la richesse des lieux visités et par l’ouverture des gens rencontrés, mais aussi parce que ces établissements d’enseignement offrent des formations générales et techniques qui s’apparentent à celles que l’on retrouve dans le milieu collégial québécois. Un programme spécifique est d’ailleurs similaire au programme en Sciences de la nature : le programme en Sciences naturelles Associate in Science in Natural Science Degree.

Un séjour d’études prometteur

Le séjour d’études en Sciences de la nature, qui serait réalisé en 2018, aurait pour but d’intégrer des situations basées sur des faits réels dans les cours. À cet égard, les îles d’Hawaii sont des destinations de choix. Elles permettent en effet de constater les effets de l’activité humaine sur des écosystèmes uniques qui possèdent une biodiversité fragile, sensible à la pollution et vulnérable aux changements climatiques.

« La réalisation d’un tel projet contribuera sans aucun doute à bonifier certains cours dans le programme de Sciences de la nature et dans le programme de techniques de laboratoire, à partir de ce qui se fait dans les collèges communautaires américains, tant sur les plans pédagogiques que disciplinaires », précise M. Marcoux.

Rappelons que le Collège Ahuntsic encourage le développement de projets novateurs, en accord avec les principaux axes stratégiques liés à sa politique d’internationalisation de la formation. C’est dans cette optique que, depuis 2016, il a entrepris des rapprochements institutionnels avec des collèges communautaires américains.

Source : Service de soutien à l'apprentissage et du développement pédagogique - activités internationales



Un enseignant reçoit le Prix de l'amitié germano-canadienne

Alain Forget, enseignant d’allemand au Département de langues modernes du Collège Ahuntsic, s'est vu décerner par Werner Wnendt, ambassadeur de la République fédérale d'Allemagne le « Prix de l'amitié germano-canadienne » en reconnaissance de ses mérites et de son énorme engagement pour promouvoir l'enseignement de la langue allemande ainsi que de son excellente coopération avec des institutions allemandes dans ce domaine.

Cérémonie au Consulat allemand

Le prix, qui consiste en un document encadré et signé par l'ambassadeur - mieux connu par le nom anglais German-Canadian Friendship Award, lui a été remis au cours d'une soirée organisée au consulat allemand le mardi 4 avril dernier, en présence du consul, M. Walter Leuchs, de la directrice générale du Collège Ahuntsic, Mme Nathalie Vallée et d'une dizaine d'invités.

« Le fait que M. Alain Forget reçoive le Prix de l’amitié germano-canadienne constitue une belle réussite professionnelle et c’est une fierté pour nous de voir œuvrer au sein de notre établissement d’enseignement une personne si engagée et si inspirante », a souligné Nathalie Vallée.

Source : Service des communications



Des cégeps de classe mondiale

D’ici 2050, les trois quarts de la population mondiale vivront dans les grands centres urbains, l’Asie sera responsable de près de 50 % du produit domestique brut mondial, suivie par l’Afrique avec 12 %, alors que les leaders actuels, l’Amérique du Nord et l’Europe, diminueront de moitié leur influence pour en générer respectivement 11 % et 7 %.



Investir dans l’internationalisation de l’enseignement supérieur

L’internationalisation de l’enseignement supérieur est un fait. Pour la France, c’est une chance, mais c’est aussi un problème. Il est temps de nous demander comment saisir l’une et résoudre l’autre. On comptait en 2000 deux millions d’étudiants en mobilité internationale.