AEC_normes
laboratoire-genie
enrobés bitumineux
proprietes-des-sols-et-des-granulats
participation-financiere-quebec
EEC.34

Application des normes et pratiques québécoises en conception et en surveillance de travaux publics

Séance d'information: 9 juin 2020, 10h, en ligne

Cette séance d'information a déjà eu lieu.

Cette attestation d'études collégiales (AEC intensive) permettra aux immigrants possédant un diplôme universitaire, ou un diplôme équivalent à un DEC en génie civil obtenu à l’étranger, d’actualiser leurs connaissances en fonction du marché du travail québécois.

Programme actualisé


Formation financée par le gouvernement du Québec. Certaines conditions s’appliquent, il faut obtenir au préalable l'autorisation d'un agent ou d'une agente d'aide à l'emploi du centre local d’emploi ou du bureau de Services Québec le plus près.

Covid-19 et consignes de la Direction de la santé publique du Québec
Nous vous confirmons que la grande majorité des activités de l'automne 2020 se déroulera à distance. Seules les activités nécessitant absolument l’utilisation de matériel spécialisé dans les lieux physiques du Collège y seront tenues. 


Ce programme vise à former des technologues spécialisés aptes à répondre aux besoins croissants de main-d'œuvre dans le secteur du génie civil. Ce programme augmentera considérablement l’employabilité des diplômés.

Ce que m'offre cette formation au Collège Ahuntsic

  • Vous bénéficierez de la longue expérience d’enseignement dans le secteur du Collège Ahuntsic. Le Collège offre le programme de Technologie du génie civil depuis la création des cégeps. Il a été à l’origine de l’implantation de cette formation au Québec.
  • Vous côtoierez une équipe d’enseignants composée d’ingénieurs civils, d’architectes, d’arpenteurs-géomètres et de technologues ayant une expérience pratique de l’industrie de la construction. Les enseignants ont écrit plusieurs ouvrages techniques et ont réalisé divers documents pédagogiques sur cette discipline.
  • Vous effectuerez de nombreux travaux pratiques dans des locaux récemment rénovés et complètement rééquipés d’ordinateurs, de logiciels et d’équipements de laboratoire utilisés dans l’industrie.
  • Vous recevrez une formation axée sur les milieux de travail actuels, polyvalente, adaptée aux techniques nouvelles dans le domaine (ex.: dessin assisté par ordinateur, réhabilitation, génie-environnement). Le contenu des cours est fréquemment mis à jour en fonction des besoins de l’industrie.

Formule pédagogique

  • Les cours se donnent le jour entre 8 h et 18 h
  • Les cours sont offerts au rythme de 25 heures par semaine. À ces heures de classe supervisées par les enseignants, il faut prévoir environ 15 heures de travaux personnels.
  • Un laboratoire est réservé aux étudiants admis au programme : les étudiants peuvent y travailler en dehors des heures de cours.
  • Le programme est offert en petit groupe : l’encadrement offert par les enseignants est personnalisé et aide l’étudiant à progresser rapidement.

Objectifs

Au terme de cette formation, le diplômé pourra:

  • Procéder à des mesurages et à des relevés d’état d’ouvrages existants;
  • Assurer la qualité et la conformité de l’exécution de travaux publics par l’inspection et la surveillance;
  • Choisir selon les normes des matériaux convenant aux travaux;
  • Réaliser des tâches relevant de la gestion de projets et de chantiers de travaux publics;
  • Lire, interpréter et participer à la préparation des plans, des cahiers de charges et des devis de travaux publics;
  • Préparer des documents de procédures d’appels d’offres;
  • Préparer des offres de services (dossiers de soumission) respectant les règles de recevabilité;
  • Appliquer les normes de conception spécifiques à la province du Québec;
  • Concevoir des éléments d’infrastructures et de structures de travaux publics;
  • Respecter les lois et règlements et procéder aux relations et autorisations avec les organismes concernés;
  • Établir et maintenir des relations professionnelles selon les pratiques de l’industrie;
  • Appliquer les règles et pratiques de santé et sécurité;
  • Appliquer des mesures de protection de l’environnement.

Ce qu'il faut savoir

Durée de l'activité:

31 août 2020 au 16 juillet 2021

Admissions:

Quelques places de disponible

Nombre d'heures:

1035 heures

Nombre de mois:

11 mois

Horaire:

Jour

Coûts:

Formation financée par Services Québec, aucun frais à débourser.

Contact


514 389-5921, poste 2222

Bannière Emploi Québec pour les AEC

Code du cours Nom du cours
221-195-AH
PRÉSENTATION DU COURS ET DE SON CONTENU
Ce cours vise à rendre l’étudiant apte à consulter, à interpréter et à modifier des plans et des devis utilisés dans le cadre de projets de construction en travaux publics. À la fin du cours, l’étudiant est en mesure d’utiliser des plans et devis, ainsi que des normes en vue de l’exécution de travaux publics. Ce cours amène l’étudiant à acquérir les connaissances théoriques et à développer les compétences pratiques reliées aux domaines suivants:
Lecture de plans et devis d’infrastructures municipales, d’infrastructures routières et des ouvrages d’art les plus présents en milieu municipal et routier;
Utilisation des normes du ministère des Transports du Québec (tomes I à VIII);
Utilisation du cahier des charges et devis généraux du ministère des Transports du Québec (dernière édition);
Utilisation de la norme (NQ) sur la mise en place des conduites de distribution et collectes des eaux;
Application des lois, des règlements et des codes en vigueur.
PRINCIPALES ACTIVITÉS D’APPRENTISSAGE
En classe, l’étudiant note les explications théoriques fournies lors des exposés et il interagit de façon constructive avec l’enseignant et les autres étudiants.
Au laboratoire, l’étudiant analyse des études de cas réalisées à partir de lectures de plans et d’applications de normes.
Quant au travail personnel, l’étudiant cherche des ressources documentaires, lit et rédige des travaux et des rapports de laboratoires.
221-196-AH
PRÉSENTATION DU COURS ET DE SON CONTENU
Ce cours vise à donner à l’étudiant les notions de base sur les sols et les granulats, ainsi que sur des procédures de contrôle de la qualité. À la suite de ce cours, l’étudiant connaît les paramètres qualitatifs importants qui encadrent l’usage de ces matériaux de génie civil. Il connaît aussi l’influence qu’ont ces paramètres sur le comportement et sur les performances de ces matériaux. Certaines notions présentées dans ce cours seront ultérieurement appliquées par l’étudiant dans le cours de Bétons et enrobés.
L’étudiant prépare et effectue l’analyse qualitative des matériaux en appliquant les méthodes normalisées d’échantillonnage et d’essai. Il est en mesure d’évaluer l’influence de la granulométrie sur le comportement d’un granulat dans un ouvrage de génie civil. L’étudiant apprend à juger le niveau de conformité d’un matériau granulaire en fonction des exigences prescrites par les normes applicables. Il sera également apte à effectuer la classification d’un sol et à juger de sa qualité générale en vue d’une future utilisation.
Les principaux thèmes abordés sont: la nomenclature et la classification; les propriétés et caractéristiques; l’échantillonnage; les relations volumétriques; la granulométrie et son influence sur les propriétés (perméabilité, vides, gélivité, capillarité) ; les normes et procédures d’essais; les limites et les états d’un sol; la compaction (mesure et facteurs d’influence).
PRINCIPALES ACTIVITÉS D’APPRENTISSAGE
En classe, l’étudiant assiste aux exposés théoriques et aux présentations faites par l’enseignant et il complète, en les personnalisant, les notes de cours. Il participe activement au cours en posant des questions et en effectuant des exercices et des mises en situation.
Au laboratoire, l’étudiant effectue de façon appropriée certains essais de contrôle sur les matériaux granulaires et sur les sols en appliquant judicieusement les techniques de préparation des échantillons et les procédures normalisées d’essai. L’étudiant prend des notes claires et traite les données.
Comme travail personnel, l’étudiant se prépare aux diverses activités d’apprentissage en faisant des lectures, des exercices et en consultant des normes et des méthodes d’essai. Il doit également juger de la cohérence des résultats obtenus durant les essais pour ensuite rédiger des rapports d’analyse sur les matériaux évalués. L’étudiant détermine la cohérence des résultats et en fait une interprétation juste. Il classifie les matériaux analysés en fonction de leur performance.
221-213-AH Construction-réfection des ouvrages d'art
242-147-AH Introduction au dessin technique assisté par ordinateur
221-214-AH Fabrication et contrôle des bétons
242-148-AH Dessin assisté par ordinateur intermédiaire
242-149-AH Dessin assisté par ordinateur en arpentage
311-100-AH
PRÉALABLE RELATIF :
TECHNOLOGIE DU GÉNIE CIVIL (221.B0) : 221-191-AH
TECHNOLOGIE DE LA GÉOMATIQUE (230.A0) : 230-100-AH
PRÉSENTATION DU COURS ET DE SON CONTENU
Au terme de ce cours, l’étudiant applique les règles de santé et de sécurité sur les chantiers de construction afin de conserver son intégrité physique et celle d’autrui et pour favoriser un milieu de travail sain.
Dans ce cours tous les aspects touchant la santé sécurité en milieu de travail sont abordés afin que l’étudiant soit en mesure de prévenir les accidents du travail et les maladies professionnelles, de reconnaître les situations dangereuses, d’en évaluer les conséquences et d’agir convenablement à l’occasion d’un accident. Le cours invite à réfléchir et à adopter une attitude propre à favoriser sa sécurité et celle d’autrui. L'étudiant reconnaît les responsabilités des intervenants d'un milieu de travail, il manipule et interprète les différentes sources d'informations ainsi que les lois, les règlements et les normes en matière de santé et sécurité au travail. La majeure partie du cours porte sur les modules proposés par l'Association Paritaire pour la Santé et Sécurité du travail pour le secteur de la construction. De plus, de manière à préparer l’étudiant à assumer des fonctions en lien avec l’organisation de travaux de chantiers, ces notions de base sont enrichies à l’aide de cas pratiques et de contenus appliqués au futur milieu de travail.
Les principaux éléments de contenu de ce cours sont : l’intervention lors d'un accident de travail; l’analyse d’accident; la rédaction d’un rapport d'accident; l’élaboration d’un programme de prévention; l’analyse les conditions d'un milieu de travail; l’identification des sources potentielles de danger; l’évaluation de la gravité des conséquences possibles; les statistiques et les coûts relatifs aux accidents de travail; le stress; l'ergonomie; le système d'information sur les matières dangereuses utilisées au travail; la prévention en matière de sécurité incendie, la gestion des matières dangereuses et le contrôle des contaminants pour prévenir les maladies professionnelles.
PRINCIPALES ACTIVITÉS D’APPRENTISSAGE
En classe, l'étudiant complète les informations reçues par la prise de notes lors des exposés ou des projections de films. Des cas réels d’accidents survenus sur des chantiers sont présentés.
En période de laboratoire, l’étudiant répond à des questionnaires, participe aux discussions, étudie des rapports d’accidents réels ainsi que les mesures de prévention.
Comme travail personnel, l'étudiant répond à des questions suite au visionnement de films, synthétise les informations provenant des présentations et de textes, apprend le vocabulaire adéquat et identifie les situations dangereuses.
221-205-AH
PRÉSENTATION DU COURS ET DE SON CONTENU
Ce cours vise à rendre l’étudiant apte à intégrer les notions de protection et d’amélioration en environnement dans la valorisation de projets de construction en travaux publics.
À la fin du cours, l’étudiant est en mesure de faire une analyse critique d’un projet et d’en envisager les répercussions environnementales. Il peut proposer des mesures de protection ou de correction des problèmes environnementaux en vue de l’exécution de travaux publics.
Ce cours amène l’étudiant à acquérir les connaissances théoriques et développer les compétences pratiques reliées aux domaines suivants:
Les cadres juridiques fédéral, provincial et municipal, notamment la loi canadienne sur la protection de l’environnement, la loi sur la qualité de l’environnement et la loi sur l’aménagement et l’urbanisme; les lois, les politiques, les directives et les règlements reliés au domaine des travaux publics en matière environnementale; les instances gouvernementales et administratives telles le MDDEP, les MRC et le BAPE;
La pollution de l’air, de l’eau, du sol et par les énergies;
La caractérisation d’un site et la restauration des lieux contaminés. La gestion des sols contaminés;
Le recyclage des matériaux et la gestion des matières résiduelles sur les chantiers de travaux publics;
Les études environnementales, l’analyse de la situation d’un projet de travaux publics et la proposition de mesures de prévention ou de mitigation en matière de protection de l’environnement sur les chantiers de travaux publics, dont notamment la protection du sol et de l’eau souterraine, la protection des berges, le contrôle des émissions de poussière et le contrôle du bruit.
PRINCIPALES ACTIVITÉS D’APPRENTISSAGE
En classe, l’étudiant note les explications théoriques fournies lors des exposés et il interagit de façon constructive avec l’enseignant et les autres étudiants.
Au laboratoire, l’étudiant analyse des études de cas en environnement.
Comme travail personnel, l’étudiant cherche des ressources documentaires, lit et rédige des travaux et des rapports de laboratoires.
2-1-2
1,67 unités
221-215-AH Tracés de routes
221-216-AH La fonction du technologue en génie civil au Québec
221-217-AH Fabrication et contrôle des enrobés
410-291-AH Intégration à l'emploi en génie civil
221-218-AH Génie municipal
221-204-AH
PR: 221-200-AH, 221-201-AH
PRÉSENTATION DU COURS ET DE SON CONTENU
Ce cours permet à l’étudiant d’effectuer la conception technique de projets routiers, dans les limites de compétence des technologues. À partir de ses connaissances en géométrie routière, l’étudiant élabore des projets routiers situés tant en milieu urbain qu’en milieu rural en respectant les normes de conception et les bonnes pratiques.
Pour réaliser un projet routier, l’étudiant analyse les documents d’avant-projet; recueille les données en tenant compte des besoins de la circulation, du dimensionnement structural et du drainage. Il prépare les plans nécessaires à la construction et identifie les divers types d’ouvrages connexes situés dans l’emprise de la chaussée.
Les principaux sujets abordés dans le cours sont: la voirie urbaine; la circulation et la signalisation routière; les structures des chaussées; le drainage; les géosynthétiques et leurs utilisations; la construction routière; les dispositifs de retenue et les ouvrages connexes aux abords des routes.
PRINCIPALES ACTIVITÉS D’APPRENTISSAGE
En classe, l’étudiant acquiert un premier niveau de connaissance et de compréhension en assistant aux exposés théoriques de l’enseignant. Il complète et personnalise les notes de cours et fait les exercices proposés.
Au laboratoire, l’étudiant réalise individuellement un projet routier avec des outils informatiques, notamment un chiffrier électronique et un logiciel spécialisé en conception routière. Il procède à des études sur la circulation, calcule les éléments de conception requis, réalise les plans nécessaires à la construction et détermine les caractéristiques et les besoins de la construction.
Comme travail personnel, l’étudiant assimile les notions théoriques présentées en classe, complète les exercices et termine les travaux de laboratoire.
2-1-2
1,67 unités
221-199-AH
PR : 221-195-AH
PRÉSENTATION DU COURS ET DE SON CONTENU
Ce cours vise à rendre l’étudiant apte à assurer le suivi de projets et de chantiers de travaux publics. À la fin du cours, l’étudiant est en mesure de gérer ou de participer à la gestion de projets et de chantiers de travaux publics. Ce cours amène l’étudiant à acquérir les connaissances théoriques et à développer les compétences pratiques reliées aux domaines suivants:
Identification et communication avec les divers intervenants d’un projet ou d’un chantier de travaux publics;
Planification des travaux et des ressources matérielles et humaines;
Organisation des chantiers dans le respect des pratiques en vigueur;
Direction de projets et de chantiers de travaux publics en fonction des critères de qualité à atteindre, des échéanciers et des exigences contractuelles à rencontrer;
Contrôle de projets et de chantiers de travaux publics au niveau des coûts, des productions anticipées et des critères de qualité.
PRINCIPALES ACTIVITÉS D’APPRENTISSAGE
En classe, l’étudiant note les explications théoriques fournies lors des exposés et il interagit de façon constructive avec l’enseignant et les autres étudiants. Au laboratoire, l’étudiant analyse des études de cas en gestion contractuelle de projets et de chantiers de travaux publics. Quant au travail personnel, l’étudiant cherche des ressources documentaires, lit et rédige des travaux et des rapports de laboratoires.
221-219-AH Inspection et réhabilitation des infrastructures
221-220-AH Stage en milieu de travail

Perspective d'emploi

L’attestation d’études collégiales proposée étant orientée en travaux publics, les futurs technologues occuperont les postes suivants :

  • Technologues à la conception et à la préparation des plans et des devis pour les services de travaux publics des municipalités, le MTQ, les firmes d’ingénieurs conseils;
  • Chargés de projets en travaux publics;
  • Gérants de chantiers;
  • Responsables des appels d’offres et des contrats;
  • Inspecteurs en travaux publics;
  • Représentants technico-commercial pour les fournisseurs.

Avec le maintien, le renouvellement et le développement des infrastructures prévus par le ministère des Transports du Québec (MTQ) et les municipalités, de même que pour les énergies et le transport en commun, le domaine des travaux publics demeurera très actif au cours des prochaines années. Pour la période 2018-2020, « le MTQ investira 4,8 G$ pour améliorer la sécurité et la qualité de vie des usagers de la route. Ces investissements se traduiront par la réalisation de 2 119 chantiers et la création ou le maintien de 31 661 emplois » .  Les investissements de 2018-2020 représentent une hausse de 200 M$ comparativement à 2017-2019.