Tandem Ahuntsic-Cartierville et le Collège Ahuntsic tissent des liens autour d'une murale

Murale C'est la vie d'Olivier Bonnard
Le 12 novembre 2018 par: Direction des communications

Le vernissage de la murale C’est la vie, voisine du Collège et réalisée par l’artiste Olivier Bonnard, s’est tenu le 5 novembre dernier.

Marquant le partenariat entre le Collège Ahuntsic et l’organisme Tandem Ahuntsic-Cartierville, le vernissage de la murale C’est la vie, voisine de l’établissement et réalisée par l’artiste Olivier Bonnard, s’est tenu le 5 novembre dernier en présence de mesdames Émilie Thuillier, mairesse de l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville; Nathalie Goulet, conseillère de ville district d’Ahuntsic et membre du comité exécutif de la Ville de Montréal; de monsieur Hadrien Parizeau, conseiller de ville, district de Saint-Sulpice et ancien étudiant du Collège, ainsi que les représentants de mesdames Mélanie Joly, ministre du Tourisme, des Langues officielles et de la Francophonie et Marie Montpetit, députée de la circonscription de Maurice-Richard.

« Le Collège Ahuntsic est heureux de créer des rapprochements avec un organisme de son milieu. On reconnaît la richesse de la mission de Tandem et celle de l’art urbain, qui prend ici une valeur sociale », a souligné d’entrée de jeu Nathalie Vallée, directrice générale du Collège Ahuntsic.

En plus d’embellir le quartier, la murale, que l’on peut admirer en face du collège, a effectivement pour objectif d’occuper l’espace par une œuvre d’art afin de décourager les graffiteurs.

Un lien s’est créé entre le projet de Tandem et le Collège Ahuntsic. Marilou St-Pierre, responsable de la coordination du Département d’histoire de l’art, a invité ses étudiants à analyser l’œuvre et à échanger avec l’artiste. « La murale a pour thème l’éducation et reflète la société technicienne dans laquelle on vit, qui privilégie les analyses formalisées et les statistiques », a expliqué Olivier Bonnard. Malgré son jeune âge, l’artiste a déjà à son actif plusieurs murales peintes au Québec et à travers le monde, notamment à Londres, Paris, Miami et Toronto.

Monsieur Léo Fiore, directeur de l’organisme Tandem Ahuntsic-Cartierville, qui rappelons-le a pour mission de prévenir la criminalité et de renforcer le sentiment de sécurité dans la communauté, s’est dit réjouit de ce partenariat. « Je tiens à remercier les propriétaires du mur, monsieur et madame Laforest, qui nous ont approchés pour la réalisation de ce projet. Nous saluons leur initiative et nous espérons que plusieurs s’en inspireront et les imiteront ».

 

À ne pas manquer