Une programmation riche pour engager la communauté du Collège sur la voie de l'autochtonisation

Autochtonisation - visuel pour les activités
Le 14 février 2019 par: Direction des communications

Dans le cadre de la démarche d’autochtonisation du Collège Ahuntsic, qui s’est amorcée l’automne dernier, une série d’activités appelle la communauté à venir explorer les volets culturels et socio-politiques de ses rapports avec les peuples autochtones pour mieux agir sur des enjeux actuels en lien avec les Premières Nations, les Métis et les Inuits.

Une programmation riche pour l’année 1

Le 23 février en soirée, le Collège Ahuntsic sera notamment l’hôte d’un grand rassemblement Haudenosaunee (Iroquois), une fête hivernale où prendront place chants, danses et échanges entre Autochtones et Allochtones. Également en février, un atelier immersif, Le Cercle et la Boîte, sera une occasion unique pour les étudiants de vivre l’histoire de la colonisation du point de vue des autochtones, de ressentir les effets des différentes politiques d’assimilation mises en place au Canada et d’en comprendre les impacts sur les réalités autochtones actuelles.

En mars, un salon d’exposants, réunissant artisans, projection de courts métrages, atelier de perlage et organismes autochtones, se tiendra à l’Agora. Le Collège recevra aussi l’artiste d’origine malécite Ivanie Aubin-Malo, qui donnera une prestation de danse traditionnelle et échangera avec le public. Le 28 mars, dans le cadre du Colloque de sciences humaines, la communauté du Collège sera invitée à venir entendre des points de vue autochtones sur le nom et le logo de nos équipes sportives lors d’un panel de discussion à l’Espace le vrai monde?.

Enfin, en avril, un dîner-causerie sur les réalités autochtones actuelles, comme les inégalités sociales en éducation et le racisme systémique dont font l’objet les autochtones, réunira le personnel, tandis qu’en mai, dix étudiants en sciences humaines participeront au séjour annuel Rencontres autochtones dans la communauté atikamekw d’Opitciwan et en territoire traditionnel, où ils sont invités.

 

Des collaborateurs autochtones comme partenaires

La démarche d’autochtonisation du Collège Ahuntsic est menée conjointement par l’organisme de sensibilisation et d’éducation autochtone Mikana et par Julie Gauthier, enseignante en anthropologie au Département de sciences sociales.

Toutes les activités à la programmation sont également possibles grâce à la collaboration d’acteurs et d’organismes tels que Red Urban Project, Montréal autochtone, Wapikoni Mobile, et à la participation d’artistes et d'artisans.

L’affiche de la programmation des activités de l’hiver a été réalisée par Mathieu Charron, étudiant en graphisme au Collège Ahuntsic, sous la supervision de Manon Bédard, enseignante. Cette collaboration est en elle-même un exemple d’autochtonisation !

 

L’autochtonisation en rappel

L’autochtonisation s’appuie sur une volonté de développer des mentalités et des comportements visant à reconnaître concrètement et dans différentes sphères l’apport des cultures autochtones. Cette volonté se fait grâce à une éducation qui mène les individus à corriger leurs propres réflexes coloniaux.