Blocpromo16x9jpo
Journée portes ouvertes le 15 novembre de 14 h à 20 h

Les enseignants et les membres du personnel seront présents pour vous accueillir et vous informer sur nos programmes d’études. Au programme: visites guidées du Collège Ahuntsic, discussions avec nos enseignants et nos étudiants et présence sur place de conseillers d'orientation et d'aides pédagogiques individuels.

>>>Information et préinscription

 

Vicky Tessier, ancienne joueuse étoile de basketball avec les Indiennes, intronisée au Temple de la renommée de l’ACSC 2018

Vicky Tessier temple de la renommée ACSC
Le 25 avril 2018 par: L'Association canadienne du sport collégial

Il s'agit de la première nomination du Collège au temple de la renommée de l'Association canadienne du sport collégial.

Double championne canadienne de l’Association canadienne du sport collégial, Vicky Tessier sera intronisée au Temple de la renommée de l’ACSC dans la catégorie des athlètes.

Mme Tessier a mené les Indiennes d’Ahuntsic à deux championnats canadiens de basketball féminin consécutifs, en 1991 et 1992. Elle a été nommée joueuse par excellence du tournoi de 1992, présenté par Seneca College, à Toronto.

« Vicky a été une athlète de premier plan partout où elle est passée, se souvient Christian Moisan, directeur adjoint du Collège Ahuntsic. Elle a été un élément important de notre suprématie en basketball féminin à la fin des années 80 et au début des années 90. Elle a aussi laissé sa marque chez les Martlets de l’Université McGill. »

Mme Tessier disputé sa première compétition de l’ACSC en 1990, à l’occasion du championnat canadien, qui s’est déroulé au Cégep John Abbott, à Sainte-Anne-de-Bellevue. Les Indiennes s’étaient alors rendues en finale, mais elles avaient baissé pavillon 52-48 contre les Kodiaks de Lethbridge.

« Nous avions joué un super bon match et j’avais la tâche ardue de contrer Laurie Ann Hockridge, une joueuse de 6 pieds 7 pouces, explique Mme Tessier, qui a été nommée au sein de la première équipe d’étoiles du tournoi. C’était la première fois que j’étais exposée au niveau élite canadien. »

Si Ahuntsic avait alors dû se contenter de l’argent après une défaite crève-cœur, l’expérience acquise a été inestimable pour le rendez-vous du printemps suivant.

C’est alors que fut gravé le meilleur souvenir de la carrière de Mme Tessier à l’ACSC : Ahuntsic a conquis le Championnat canadien de basketball féminin 1991 de l’ACSC, présenté par Cariboo College, à Kamloops.

« Premièrement, je n’avais jamais voyagé dans l’Ouest canadien, raconte-t-elle. Ensuite, cela représentait l’accomplissement d’un objectif d’équipe; nous avions passé tout près en 1990, contre Lethbridge, mais nous avons finalement réussi, ce qui était une première pour le Cégep Ahuntsic. »

Mme Tessier estime que les expériences qu’elle a vécues avec Indiennes lui ont permis d’acquérir les outils dont elle avait besoin pour bien performer à sa première saison universitaire.

« C’est mon passage à l’ACSC qui m’a donné les bases nécessaires pour devenir une joueuse de basketball d’élite et avoir la carrière universitaire que j’ai eue par la suite, ajoute-t-elle.

Puisqu’au niveau collégial, j’ai été exposée à un haut niveau de compétition, par exemple lors des championnats canadiens, j’étais prête pour le niveau universitaire; je n’ai pas eu besoin de plusieurs années pour me développer. »

Pendant sa carrière à McGill, Mme Tessier a réussi l’exploit d’être nommée athlète par excellence pancanadienne à cinq reprises, en plus de remporter le titre de joueuse de l’année de SIC (aujourd’hui U SPORTS) en 1997. Elle a été admise au Temple de la renommée des sports de McGill en 2007.

« Mon développement et mon perfectionnement se sont faits à l’ACSC », souligne Mme Tessier, qui, après avoir travaillé dans l’industrie pharmaceutique, est retournée à ses premières amours : elle est maintenant conseillère à la vie étudiante, Secteur de la vie sportive et communautaire, au Cégep de l’Outaouais.

Elle s’implique encore auprès de l’ACSC en tant que commissaire de volleyball féminin du RSEQ.

Crédit photo: info007.com

À ne pas manquer