Aller au contenu
310.B1
Techniques d’intervention en criminologie
Séjour d'études à l'étranger

Grille de coursTechniques d’intervention en criminologie

Session 1
Code du cours Périodes/semaines (C/L/T) Nom du cours Voir les détails
601-101-MQ 2-2-3 Écriture et littérature
PRÉSENTATION DU COURS ET DE SON CONTENU
Ce premier cours de la formation générale commune en français est consacré à l’étude d’oeuvres marquantes de la littérature française de la période du Moyen Âge jusqu'au siècle des Lumières et à l'analyse d'oeuvres issues de deux époques et de deux genres littéraires. Au moins deux oeuvres intégrales sont mises à l’étude ainsi que, le cas échéant, des extraits réunis dans une anthologie.
Le cours permet à la personne étudiante d’aborder des oeuvres poétiques, dramatiques et narratives, de les situer dans leur contexte sociohistorique et culturel et d’y repérer les principales manifestations thématiques et stylistiques. De plus, le cours amène progressivement la personne étudiante à maîtriser les outils et méthodes d’analyse lui permettant de rédiger une analyse littéraire (ou un commentaire composé ou une explication de texte) conçue comme un texte organisé d’au moins 700 mots.
Les principaux éléments de contenu du cours sont les suivants : contexte des oeuvres étudiées, définition des principaux genres littéraires étudiés; notions d'analyse littéraire : composition ou structure de l'oeuvre, thèmes, procédés d'écriture (lexique et figures de style), notions de versification, schéma dramatique; méthodologie de l’analyse littéraire : plan de rédaction en trois parties (introduction, développement et conclusion), pertinence des idées et des exemples choisis, structure du paragraphe, enchaînement logique des idées assurant la cohérence du texte, précision du vocabulaire.
PRINCIPALES ACTIVITÉS D’APPRENTISSAGE
En classe, la personne étudiante suit les exposés magistraux, note les éléments importants et participe aux échanges. Dans les travaux et exercices faits seule ou en équipe, elle fait l’apprentissage des outils d’analyse littéraire, s’approprie une démarche méthodologique rigoureuse et utilise des stratégies de révision et de correction de son texte.
Hors classe, la personne étudiante étudie la matière vue, lit les oeuvres littéraires et les documents théoriques au programme et fait des travaux.
Dans les travaux, elle porte une attention particulière à la qualité de l’expression.
340-101-MQ 3-1-3 Philosophie et rationalité
PRÉSENTATION DU COURS ET DE SON CONTENU
Ce premier cours de philosophie veut habiliter l'étudiant à produire une argumentation rationnelle sur une question philosophique.
L’étudiant apprend à distinguer la philosophie du mythe, de la religion et de la science. Il prend connaissance du contexte où la philosophie a fait son apparition en Occident et s’approprie en partie l’héritage de la philosophie antique par la fréquentation de certains de ses auteurs les plus marquants.
Prenant ainsi connaissance de la façon dont les philosophes traitent de diverses questions, l’étudiant saisit l’actualité et la pertinence du questionnement philosophique au regard d’enjeux contemporains, en se livrant lui-même à cet exercice. Ce faisant, il apprend à formuler clairement des problèmes philosophiques et des thèses, à énoncer des arguments, des objections et des réfutations, afin d’évaluer ses raisonnements et ceux d’autrui.
PRINCIPALES ACTIVITÉS D’APPRENTISSAGE
En classe, l’étudiant suit des exposés magistraux le plus souvent interactifs, prend en note les points essentiels, participe aux échanges et fait, seul ou en équipe, des exercices de réflexion et d’analyse afin d’assimiler la matière et d’acquérir les habiletés requises pour l'atteinte des compétences visées.
De façon générale, les périodes de laboratoire servent à la pratique de l’argumentation sous différentes formes : rédactions, exposés, discussions ou débats.
Hors classe, l’étudiant fait des lectures de textes philosophiques, réalise divers exercices d’analyse, se prépare aux examens et, le cas échéant, aux débats et discussions.
Au terme du cours, il rédige un texte argumentatif d’au moins 700 mots dans lequel il formule une thèse et des arguments, en référence à un ou des problèmes étudiés. À cette occasion, il s’assure du respect des règles de l’argumentation rationnelle au moyen d’une révision rigoureuse.
109-101-MQ 1-1-1 Activité physique et santé
PRÉSENTATION DU COURS ET DE SON CONTENU
Ce premier cours d’éducation physique amène l’étudiant à analyser ses habitudes de vie, à apprécier son état de santé et à réaliser le rôle de l’activité physique et de saines habitudes de vie dans le maintien d’une bonne santé.
L’étudiant est amené à faire une réflexion personnelle où le jeu, le sport et l’activité physique en général sont appréhendés d’un point de vue critique, au regard de sa vie de jeune adulte.
L’étudiant doit expérimenter une ou quelques activités physiques et les mettre en relation avec ses capacités, ses besoins, sa motivation, ses habitudes de vie et les connaissances en matière de prévention, de manière à faire un choix pertinent et justifié d’activités physiques.
Cette pratique lui permet de consolider ses acquis théoriques, en lui donnant le goût d’aller plus loin dans l’exploration de ses capacités.
Le contenu spécifique des cours varie selon les activités physiques proposées chaque session. L’étudiant fait son choix de cours au moment de l’inscription. Un cahier présente alors le contenu des cours offerts.
PRINCIPALES ACTIVITÉS D’APPRENTISSAGE
Lors de la partie théorique, l’étudiant suit les présentations des différentes notions théoriques faites par l’enseignant, prend des notes, pose des questions, participe aux discussions et effectue les exercices qui lui sont proposés : travaux en atelier, recherches personnelles, mises en situation, résolutions de problèmes, etc. De plus, l’étudiant fait les différents tests, prend les mesures pertinentes et en interprète les résultats.
Tout au cours de la session, l’étudiant pratique une activité physique de son choix selon une approche favorisant la santé, c’est-à-dire en respectant ses capacités et les règles de sécurité.
Hors classe, l’étudiant fait les lectures obligatoires et complète les exercices suggérés. En fin de session, à la suite de l’évaluation personnelle de ses besoins, de ses capacités et de ses facteurs de motivation, l’étudiant justifie son choix de
deux activités physiques favorisant sa santé.
310-10B-AH 2-1-3 Intervenant(e) en criminologie
PRÉSENTATION DU COURS ET DE SON CONTENU
Suivi en début de parcours, ce cours permet à la personne étudiante de découvrir les principales composantes des divers milieux d’intervention, les services, les programmes et les mesures qui y sont mises en place. Elle découvre les fonctions professionnelles qui y sont privilégiées, les étapes du processus d’intervention ainsi que les habiletés et attitudes professionnelles liées à la profession de personne intervenante en criminologie. Aussi, c’est dans ce cours qu’elle se familiarise avec le bon fonctionnement d’une équipe. Les notions acquises sont réutilisées dans les divers cours ainsi que dans les stages du programme.
À la fin de ce cours, la personne étudiante sera en mesure de se situer par rapport à la fonction de personne intervenante en criminologie.
Les objectifs de ce cours sont : reconnaître la fonction de travail de la personne intervenante en criminologie dans le contexte des réseaux d’intervention; examiner le processus d’intervention; prévenir des conflits; évaluer ses habiletés et ses aptitudes en lien avec la fonction de travail de la personne intervenante en criminologie.
Les principaux thèmes abordés dans ce cours sont : la structure et le fonctionnement des différents milieux d'intervention institutionnels, intermédiaires et communautaires; les types de ressources; les programmes et les services offerts; les contextes de travail; les fonctions, les tâches et les responsabilités; les processus et les critères d’embauche; les conditions de travail; le cheminement des carrières possibles; la collaboration entre les différents milieux; les étapes du processus d’intervention; les valeurs, les habiletés, les attitudes professionnelles, l'éthique et les exigences liées à la profession de la personne intervenante en criminologie; les bonnes pratiques du travail en équipe et de la résolution de conflits.
PRINCIPALES ACTIVITÉS D’APPRENTISSAGE
En classe, la personne étudiante confronte ses idées avec la personne enseignante et ses pairs, pose et répond à des questions. Différentes personnes de milieux d'intervention en criminologie peuvent être accueillies en classe pour décrire la nature de leur travail au quotidien. Cette prise de contact directe vise à permettre à la personne étudiante de mieux connaître la réalité professionnelle incluant le travail en équipe.
En pratique, la personne étudiante analyse des études de cas qui lui permettent de reconnaître les habiletés professionnelles et des comportements éthiques ou non éthiques. Également, elle développe des méthodes de travail en équipe.
Comme travail personnel, la personne étudiante révise et applique des notions vues en classe. Elle évalue ses valeurs et ses habiletés et se prépare aux prochains cours.
310-11B-AH 1-2-3 Observation
PRÉSENTATION DU COURS ET DE SON CONTENU
Situé en début de parcours, ce cours initie la personne étudiante aux bases de l’observation d’une personne, d’un groupe et de son environnement. À l’aide d’outils d’observation, elle apprend à observer en favorisant son objectivité, tout en considérant les caractéristiques reliées aux contextes social et culturel de la clientèle vulnérable, marginale, victimisée ou délinquante, ainsi que de leurs proches. La personne étudiante collabore avec des collègues en partageant ses observations et l’analyse de celles-ci.
Les connaissances, les habiletés et les attitudes professionnelles développées dans ce cours sont réutilisées tout au long du programme, dont dans les cours orientés vers la pratique et dans les stages. En effet, l’observation amorce le processus d’intervention pour poursuivre dans l’analyse, l’évaluation et l’application. L’observation, des clientèles juvénile ou adulte et de leurs proches, est à la base des interventions de dépistage, d’orientation et d’animation dans les milieux professionnels (institutionnel, intermédiaire, scolaire et communautaire). Elle permet de reconnaître la dynamique d’une personne et d’un groupe, également de repérer les éléments sécuritaires et dangereux.
À la fin de ce cours, la personne étudiante sera en mesure d’observer une personne, un groupe et un lieu pour en rendre compte.
Les objectifs de ce cours sont : observer la personne, le groupe et le lieu; communiquer la synthèse de ses observations et ses interprétations; évaluer ses capacités d’observation et les mesures sécuritaires auprès de toutes les clientèles et de leurs proches.
Les principaux thèmes abordés dans ce cours sont : le processus de la perception; les types d’observation; les biais internes et externes chez la personne qui observe; l’objectivité, la distinction entre un fait, une interprétation et un jugement; l’opérationnalisation d’un comportement; le langage verbal, non verbal et paraverbal; les rôles et caractéristiques dans un groupe; les comportements observables aidants et nuisibles; le repérage des aspects sécuritaires et dangereux dans un lieu; la transmission des observations auprès de collègues; la rédaction de rapports et l’utilisation de grilles d’observation; les habiletés d’observation; l’évaluation de ses aptitudes d’observation.

PRINCIPALES ACTIVITÉS D’APPRENTISSAGE
En classe, la personne étudiante confronte ses idées avec la personne enseignante et ses pairs, offre et reçoit une rétroaction sur les exercices pratiques et le travail personnel. Elle donne et reçoit des exemples et les commente.
En pratique, individuellement ou en équipe, la personne étudiante utilise des notions et des techniques afin d’observer une personne, un groupe et un lieu. Dans tous ces cas, elle transmet ses observations en utilisant divers outils utilisés dans les milieux de travail et en discute avec ses collègues.
Comme travail personnel, la personne étudiante révise et applique des notions et des techniques vues en classe. Elle évalue ses forces et ses points à améliorer et se prépare aux prochains cours.
310-12B-AH 2-1-3 Fondements de la criminologie
PRÉSENTATION DU COURS ET DE SON CONTENU
Situé en début de formation, ce cours permet à la personne étudiante de développer ses connaissances sur les notions de base en criminologie. Il lui permet également d’amorcer sa réflexion sur la criminalité contemporaine, la désaffiliation sociale, la réaction sociale, le passage à l’acte et les principaux facteurs de risque et de protection présents chez la clientèle. Les notions acquises sont réutilisées dans les divers cours ainsi que dans les stages du programme.
À la fin de ce cours, la personne étudiante sera en mesure de situer la clientèle juvénile et adulte par rapport à la délinquance en tenant compte de son contexte social et culturel.
Les objectifs de ce cours sont : comprendre l’impact des valeurs sociales sur certains comportements et la réaction sociale face à ceux-ci; comprendre les facteurs associés à la délinquance à l’adolescence et à l’âge adulte et expliquer le processus de passage à l’acte délinquant.
Les principaux thèmes abordés dans ce cours sont : les concepts de base en criminologie; les courants de pensée en criminologie; le phénomène de la désaffiliation sociale, les types de réactions sociales au crime, à la déviance et à la marginalité; les facteurs de protection, les facteurs de risque statiques et dynamiques (besoins criminogènes) à la criminalité ainsi que leurs impacts sur la trajectoire délinquante; le processus de passage à l’acte et les notions de risque et de dangerosité.
PRINCIPALES ACTIVITÉS D’APPRENTISSAGE
En classe, la personne étudiante se familiarise avec les concepts de base de la criminologie. Elle prend position face aux différents courants de pensée qui lui permettent de comprendre l’évolution de la criminalité et les réactions sociales qui y sont liées.
En pratique, la personne étudiante identifie les facteurs de risque et de protection ainsi que les éléments constitutifs du passage à l’acte. Elle confronte ses idées avec la personne enseignante et ses pairs, pose et répond à des questions.
Comme travail personnel, la personne étudiante révise les notions vues en classe et se prépare aux prochains cours.
350-140-AH 2-2-1 Psychologie du développement : l'enfant
PRÉSENTATION DU COURS ET DE SON CONTENU
Suivi en début de parcours, ce cours amène principalement la personne étudiante à comprendre le développement de l’enfant et permet également de développer des moyens de prendre soin de soi.
Dans un premier temps, ce cours permet d’expliquer les principales étapes de la vie depuis la conception de l’enfant jusqu’à l’âge de 12 ans afin de distinguer le développement normal de celui qui est atypique. Dans un deuxième temps, il vise à outiller la personne étudiante à gérer adéquatement le stress inhérent à la profession.
À la fin de ce cours, la personne étudiante sera en mesure de comprendre les différentes influences qui déterminent la capacité d’adaptation de l’enfant à l’environnement dans lequel il vit, en tenant compte de son contexte social et culturel. Aussi, elle appliquera des moyens de gestion de son propre stress.
Les objectifs de ce cours sont : expliquer les aspects du développement de l’enfant (physique, cognitif, affectif et social); comprendre les facteurs qui influencent leur développement; appliquer des stratégies de gestion du stress dans des situations de la vie courante.
Les principaux thèmes abordés dans ce cours sont : les influences prénatales et postnatales; les caractéristiques et les besoins de l'enfant selon les stades de développement; les relations avec les parents, la fratrie et les autres personnes significatives, les problématiques susceptibles d’être rencontrées durant l’enfance, les sources et les stratégies de gestion du stress de la personne étudiante.
PRINCIPALES ACTIVITÉS D’APPRENTISSAGE
En classe, la personne étudiante pose et répond à des questions afin de se familiariser avec le vocabulaire spécifique de la psychologie du développement et de la gestion du stress ainsi que pour intégrer les notions théoriques. Elle réagit aux propos de la personne enseignante et de ses pairs. Elle offre et reçoit une rétroaction sur les exercices pratiques et le travail personnel.
En pratique, la personne étudiante effectue, individuellement ou en équipe, des exercices pratiques comme des analyses de textes et de vidéos, des études de cas, des discussions, des observations et des réflexions personnelles.
Comme travail personnel, la personne étudiante complète des exercices et se prépare aux cours et aux évaluations. Elle revoit ses notes de cours, fait des lectures, complète des exercices et se prépare aux évaluations. Elle détermine ses besoins personnels en termes de stratégies de gestion du stress et évalue leur efficacité.
387-113-AH 2-1-3 Sociologie des inégalités et des exclusions sociales
PRÉSENTATION DU COURS ET DE SON CONTENU
Ce cours en début de parcours vise à offrir aux personnes étudiantes une compréhension permettant de cerner comment se construit la normalité, la marginalité et la déviance à l'intérieur d'une société. Les groupes sociaux étant le résultat d’une construction sociale, les personnes étudiantes devront comprendre différents phénomènes. Ce cours vise également à comprendre l’impact des inégalités sociales produites par les choix politiques et sociaux qui sous-tendent les services offerts dans les programmes et organismes sociaux et communautaires. On y aborde notamment les obstacles multiples par exemple, les stéréotypes et les préjugés qui freinent l’intégration sociale de ces personnes marginalisées.
À la fin de ce cours, la personne étudiante sera en mesure d’analyser des situations sociales ayant des conséquences sur l'intégration des individus et des groupes sociaux en considérant ses propres perceptions à l’égard de la diversité.
Les objectifs de ce cours sont : reconnaître l’individu comme le résultat des construits sociaux; interpréter les effets des inégalités économiques sur l’intégration sociale; interpréter les effets des inégalités de genre et sexuelles sur l’intégration sociale; interpréter les effets des inégalités ethnoculturelles sur l’intégration sociale; analyser les obstacles et les supports à l’intégration.
Les principaux thèmes abordés dans ce cours sont : les stéréotypes; les préjugés; la discrimination; les discriminations systémiques; le racisme; la construction sociale de la normalité et de la marginalité; le phénomène de l’immigration; les multiples cultures et réalités des Premières Nations, Inuit et Métis; des différences intergénérationnelles; la sécurisation culturelle; l’isolement; la pauvreté; les mouvements émergents; les diversités de genres et d’orientations sexuelles; les phénomènes des violences; les réactions des groupes sociaux vulnérables et marginalisés aux institutions; les expériences de vie et la construction sociale de l’individu; la réaction sociale.
PRINCIPALES ACTIVITÉS D’APPRENTISSAGE
En classe, la personne étudiante confronte ses idées avec la personne enseignante et ses pairs. Elle pose et répond à des questions.
En pratique, la personne étudiante offre et reçoit une rétroaction sur les exercices pratiques et le travail personnel. Elle fait des recherches et les partage pour cerner les clientèles et orienter ses réflexions.
Comme travail personnel, la personne étudiante poursuit des recherches pour cerner la clientèle et parfaire sa compréhension. Elle se prépare aux prochains cours.
Session 2
Code du cours Périodes/semaines (C/L/T) Nom du cours Voir les détails
601-102-MQ 3-1-3 Littérature et imaginaire
PRÉALABLE ABSOLU : 601-101-MQ
PRÉSENTATION DU COURS ET DE SON CONTENU
Ce deuxième cours de la formation générale commune en français est consacré à l’étude des représentations du monde contenues dans des oeuvres marquantes de la littérature française des XIXe, XXe et XXIe siècles. Au moins trois oeuvres intégrales sont mises à l’étude ainsi que, le cas échéant, des extraits réunis dans une anthologie. Les textes étudiés sont issus d’au moins trois périodes ou courants littéraires. Une oeuvre supplémentaire pourrait appartenir au corpus de la littérature francophone (en excluant toutefois la littérature québécoise).
Le cours permet à la personne étudiante de parcourir des oeuvres poétiques, dramatiques et narratives, en les situant dans leur contexte sociohistorique et culturel, et en les expliquant en fonction des représentations du monde qui y sont proposées. En même temps, le cours amène la personne étudiante à consolider sa maîtrise des outils d’analyse et d’interprétation de l’oeuvre littéraire, ce qui lui permettra de rédiger une dissertation explicative conçue comme un texte organisé d’au moins 800 mots.
Les principaux éléments de contenu du cours sont les suivants : contexte des oeuvres étudiées, rapport entre le réel, le langage et l’imaginaire; notions d’analyse littéraire : composition ou structure de l'oeuvre, thèmes, procédés d'écriture (lexique et figures de style), notions de la théorie du récit; méthodologie de la dissertation explicative : plan de rédaction en trois parties (introduction, développement et conclusion), pertinence des idées et des exemples choisis, structure du paragraphe, enchaînement logique des idées assurant la cohérence du texte, précision du vocabulaire.
PRINCIPALES ACTIVITÉS D’APPRENTISSAGE
En classe, la personne étudiante suit les exposés magistraux, note les éléments importants et participe aux échanges. Elle est appelée, dans des travaux et des exercices faits seule ou en équipe, à développer sa capacité d’analyser et d’interpréter des oeuvres littéraires, ainsi qu'à utiliser des stratégies de révision et de correction.
Hors classe, la personne étudiante étudie la matière vue, lit les oeuvres littéraires et les documents théoriques au programme et fait des travaux.
Dans les travaux, elle porte une attention particulière aux exigences méthodologiques propres à la dissertation de même qu’à la qualité de la langue.
340-102-MQ 3-0-3 L'être humain
PRÉALABLE ABSOLU : 340-101-MQ
PRÉSENTATION DU COURS ET DE SON CONTENU
Ce cours veut habiliter l’étudiant à comprendre, situer et comparer diverses conceptions de l’être humain, surtout modernes et contemporaines, de manière à ce qu’il développe une position critique à leur égard. L’étudiant investit dans sa réflexion sur l'humain les capacités à argumenter qu'il a acquises dans le cours « Philosophie et rationalité ».
Le cours explore la question de l'être humain sous l'angle de problèmes actuels et de thèmes universels dont voici quelques exemples : sens et non-sens de l'existence; nature et culture; corps, désirs, pulsions et raison; raison et folie, liberté et déterminisme; individu et société. L'étudiant dégage des conceptions étudiées les conséquences pour la pensée et l'action.
PRINCIPALES ACTIVITÉS D’APPRENTISSAGE
En classe, l’étudiant suit des exposés magistraux le plus souvent interactifs, prend en note les points importants, participe aux discussions et exécute, seul ou en équipe, divers exercices de réflexion et d’analyse pouvant mener à des exposés.
Hors classe, l’étudiant fait des lectures de textes philosophiques, se prépare aux examens et, le cas échéant, aux exposés. Il effectue également des travaux d’analyse, de synthèse et de critique.
Au terme du cours, l’étudiant rédige une dissertation d’un minimum de 800 mots dans laquelle il élabore une position critique et argumentée à l'égard d'au moins une conception étudiée. À cette occasion, il s’assure du respect des règles de l’argumentation rationnelle au moyen d’une révision rigoureuse.
109-364-M2 0-2-1 Protection et efficacité
PRÉSENTATION DU COURS ET DE SON CONTENU
Ce deuxième cours d’éducation physique permet à l’étudiant de s’engager dans une démarche personnelle qui lui donne le goût et le plaisir de l’activité physique et qui sollicite son sens des responsabilités et sa capacité de se prendre en main.
L’étudiant doit se fixer des objectifs d’apprentissage moteurs et affectifs accessibles dans un contexte lui permettant d’accéder à un certain niveau de réussite. L’efficacité intègre donc les notions de succès, de respect des capacités de chacun et de régularité dans la pratique de l’activité physique. Ce cours permet à l’étudiant d’expérimenter systématiquement une démarche par objectifs avec obligation de résultats axée sur l’amélioration de ses habiletés et attitudes.
Le contenu spécifique des cours varie selon les activités physiques proposées chaque session. L’étudiant fait son choix de cours au moment de l’inscription. Un cahier présente alors le contenu des cours offerts.
PRINCIPALES ACTIVITÉS D’APPRENTISSAGE
L’étudiant effectue d’abord un relevé initial de ses forces et de ses faiblesses en regard des habiletés et des attitudes exigées par la pratique d’un sport de combat ou un art martial. Ensuite, il formule ses objectifs personnels relatifs à ces habiletés et attitudes et en identifie les critères de réussite. Enfin, l’étudiant fait un choix judicieux des moyens lui permettant d’atteindre ses objectifs. Par la tenue d’un journal de bord, il évalue l’évolution de ses objectifs, les modifie si nécessaire ou en formule de nouveaux. À la fin du cours, l’étudiant fait un retour critique sur sa démarche.
Tout au cours de la session, l’étudiant pratique un sport de combat ou un art martial en recherchant l’efficacité selon une approche favorisant la santé, c’est-à-dire en respectant ses capacités et les règles de sécurité.
Comme travail personnel, l’étudiant complète les apprentissages réalisés en classe dans le but d’améliorer son efficacité et d’atteindre ses objectifs fixés en début de session.
COM-011 2-1-3 Cours complémentaire 1
Description et préalables à venir
310-20B-AH 2-2-2 Communication
PRÉSENTATION DU COURS ET DE SON CONTENU
Ce cours situé en début de parcours présente les fondements en matière de communication avec les clientèles juvénile et adulte ainsi qu’avec son entourage, tout en considérant le contexte social et culturel. Les notions et les techniques acquises sont réutilisées dans les divers cours orientés vers la pratique ainsi que dans les stages du programme. Le cours habilite la personne étudiante à entrer en relation dans un contexte formel et informel avec la clientèle et son entourage. Elle utilise des techniques pour mener un entretien.
À la fin de ce cours, en considérant le contexte social et culturel, la personne étudiante sera en mesure d’entrer en relation avec la clientèle, sa famille ou ses proches en appliquant des stratégies de communication.
Les objectifs de ce cours sont : communiquer de manière professionnelle; interagir en contexte informel et réaliser un entretien.
Les principaux thèmes abordés dans ce cours sont : les notions de base en communication; l'écoute active; le langage non verbal de la personne intervenante; les étapes de la communication transculturelle; les occasions de communication informelles et des pistes de discussion; les attitudes favorables et nuisibles à la communication; le message d'affirmation personnelle; la formulation et la réponse à des demandes; la formulation et la réponse à des critiques; la préparation et la réalisation d'un entretien.
PRINCIPALES ACTIVITÉS D'APPRENTISSAGE
En classe, la personne étudiante confronte ses idées avec la personne enseignante et ses pairs. Elle donne et reçoit des exemples et les commente.
En pratique, la personne étudiante participe à des démonstrations de l'utilisation efficace des diverses techniques de communication auprès de la clientèle, de sa famille ou de ses proches. Elle offre et reçoit une rétroaction sur les exercices pratiques par la personne enseignante et ses pairs.
Comme travail personnel, la personne étudiante révise et applique des notions et des techniques vues en classe. Elle évalue ses forces et ses points à améliorer et se prépare aux prochains cours.
310-21B-AH 2-1-3 Modèles et techniques d'intervention 1
PRÉSENTATION DU COURS ET DE SON CONTENU
Ce cours de début de parcours permet à la personne étudiante de reconnaître les différentes approches cliniques, les outils d’évaluation et les techniques d’intervention qui y sont associés, pour évaluer les besoins des clientèles juvénile et adulte tout en considérant le contexte social et culturel. La personne étudiante est amenée à reconnaitre des enjeux éthiques liés à l’intervention et à ses responsabilités propres à la fonction de personne intervenante. Elle est introduite au plan d’intervention.
À la fin de ce cours, la personne étudiante est en mesure d’expliquer des approches cliniques et des techniques d’intervention y étant associées et d’évaluer les besoins de la personne.
Les objectifs de ce cours sont : reconnaître des approches cliniques; reconnaître des techniques d’intervention; comprendre des enjeux éthiques; prioriser les besoins de la personne.
Les principaux thèmes abordés dans ce cours sont : les caractéristiques des approches cliniques; des outils d’évaluation et d’intervention, des techniques d’intervention; des défis selon le contexte d’intervention; des enjeux éthiques; la priorisation des besoins, des objectifs et des moyens qui en découlent.
PRINCIPALES ACTIVITÉS D’APPRENTISSAGE
En classe, par le biais d’échanges et de discussions avec la personne enseignante et les pairs, la personne étudiante partage ses observations dans le but d’affiner et d’élargir sa compréhension des sujets. Ces actions lui permettent de poser un regard plus critique sur son évaluation et la priorisation des besoins d’une personne et sur sa maîtrise des différentes approches cliniques et des techniques d’intervention.
En pratique, la personne étudiante analyse des cas réels et fictifs présentés de différentes façons.
Comme travail personnel, la personne étudiante se prépare aux exercices à venir en classe en s’appropriant ou en révisant les notions pertinentes ou termine les tâches débutées en classe.
310-22B-AH 2-1-2 Intervenant(e) et droit 1
PRÉSENTATION DU COURS ET DE SON CONTENU
Ce cours, situé en début du programme, constitue une première incursion dans le domaine du droit spécifique aux fonctions et aux responsabilités d'une personne intervenante en criminologie. Ainsi, la personne étudiante se familiarise avec les lois pénales les plus importantes, dont le « Code criminel » et certaines autres lois connexes. Ce cours aborde également le système judiciaire, son processus et ses principaux acteurs ainsi que les droits et libertés énoncés dans les « Chartes canadienne et québécoise ». On aborde également des types d’interventions policières et leurs répercussions ainsi que des notions en lien avec les services correctionnels et la réinsertion sociale.
À la fin de ce cours, la personne étudiante sera en mesure d’examiner les impacts des interventions de l’État en matière pénale.
Les objectifs sont : distinguer les lois; comprendre les répercussions des interventions policières; comprendre les répercussions des décisions judiciaires.
Les principaux éléments de contenu sont : la structure des systèmes législatifs fédéral et provincial ainsi que leur répercussions sur la personne; le fonctionnement du système judiciaire; les principes fondamentaux du droit pénal; la structure du « Code criminel » et de certaines lois connexes comme les Chartes; les principales infractions criminelles et les moyens de défense; la distinction des conditions relatives aux décisions judiciaires, notamment en ce qui a trait à la procédure judiciaire de la comparution à la décision.
PRINCIPALES ACTIVITÉS D’APPRENTISSAGE
En classe, la personne étudiante pose et répond à des questions de pairs ou de la personne enseignante. Elle confronte ses idées avec la personne enseignante et ses pairs, elle reçoit et donne des exemples et les commente. Elle schématise des concepts et des liens entre les concepts.
En pratique, la personne étudiante intègre les notions abordées en classe et développe sa capacité à repérer des informations dans le « Code criminel », dans les lois connexes et dans certaines lois provinciales. Elle examine également des cas qui représentent des situations typiques dans lesquelles se retrouvent fréquemment les personnes citoyennes. Elle se représente une procédure judiciaire au palais de justice ou grâce au visionnement de matériel pédagogique.
Comme travail personnel, la personne étudiante révise les notions et des concepts discutés en classe. Elle se prépare aux prochains cours.
310-23B-AH 2-1-2 Jeunes et difficultés
PRÉALABLE RELATIF: 350-140-AH
PRÉSENTATION DU COURS ET DE SON CONTENU
Suivi en début de parcours, ce cours amène la personne étudiante à déterminer les interventions à effectuer auprès de la clientèle juvénile vulnérable, marginale ou victimisée et leurs proches tout en considérant leur contexte social et culturel, les impacts des interventions et des décisions de l’État, le contexte légal, les services offerts et les partenaires. Ce cours permet de mettre à contribution les acquis relativement au développement normal et atypique chez l’enfant, ainsi que la compréhension des facteurs de protection et de risque chez les jeunes en difficulté. Il sert également à favoriser l’application des stratégies d’intervention de prévention et de réadaptation pour soutenir la clientèle ainsi que ses proches. Il prépare aussi la personne étudiante à considérer, dans son intervention, la trajectoire de vie de la clientèle en difficulté ou délinquante, entre autres lorsqu’il y a présence de psychopathologies.
À la fin de ce cours, la personne étudiante sera en mesure d’analyser le fonctionnement de l’enfant et de la personne adolescente en difficulté pour évaluer les interventions à privilégier qui tiennent compte de ses facteurs de risque et de protection.
Les objectifs sont : comprendre le fonctionnement et les impacts de la structure légale qui encadre l’intervention; établir des liens entre le fonctionnement de la personne juvénile selon son contexte biopsychosocial et culturel ainsi que déterminer les interventions.
Les principaux thèmes abordés dans ce cours sont : les lois applicables aux jeunes vulnérables, marginaux ou victimisés; les types d’interventions de l’État et leurs impacts; les caractéristiques et le contexte de vie social et culturel des jeunes en difficulté; les problématiques chez les jeunes en difficulté et leurs proches; les indicateurs de vulnérabilité, de marginalité et de victimisation; les indicateurs relatifs aux problèmes neurodéveloppementaux; les problèmes de comportement; les facteurs de protection; les stratégies d’adaptation; les pratiques adaptées en intervention.

PRINCIPALES ACTIVITÉS D’APPRENTISSAGE
En classe, la personne étudiante pose et répond à des questions des pairs ou de la personne enseignante, elle confronte ses idées avec la personne enseignante et ses pairs. Elle donne ou reçoit des exemples et les commente.
En pratique, la personne étudiante donne et reçoit des exemples et les commente, donne et reçoit une rétroaction de ses pairs ou de la personne enseignante.
Comme travail personnel, la personne étudiante révise les notions vues en classe et se prépare aux prochains cours.
350-200-AH 2-1-1 Psychologie du développement : l'adolescent(e) et l'adulte
PRÉALABLE RELATIF : 350-140-AH
PRÉSENTATION DU COURS ET DE SON CONTENU
Suivi en début de parcours, ce cours amène la personne étudiante à comprendre le développement de la personne adolescente et adulte. Il vise à distinguer le développement normal comparativement à un développement atypique.
Ce cours, couvrant la période de l’adolescence à l’âge adulte, permet de poursuivre l’étude du fonctionnement d’une personne selon son développement, ses transitions de vie et ses stratégies d’adaptation.
À la fin de ce cours, la personne étudiante sera en mesure d’expliquer les différentes influences qui déterminent la capacité d’adaptation des personnes adolescente et adulte à l’environnement dans lequel elles vivent, en tenant compte de leur contexte social et culturel.
Les objectifs de ce cours sont : expliquer les aspects du développement (physique, sexuel, cognitif, moral, affectif et social) de la personne adolescente et adulte; comprendre les facteurs qui influencent leur développement; décrire l’impact des principales transitions de vie propres à ces périodes de développement.
Les principaux thèmes abordés dans ce cours sont : l’évolution des caractéristiques et des besoins de la personne adolescente et adulte; les influences et les relations avec les parents, la fratrie, les amis et les autres personnes significatives; les problématiques susceptibles d’être rencontrées durant l’adolescence et l’âge adulte.
PRINCIPALES ACTIVITÉS D’APPRENTISSAGE
En classe, la personne étudiante pose et répond à des questions afin d’intégrer les notions théoriques et se familiariser avec le vocabulaire spécifique de la psychologie du développement. Elle réagit aux propos de la personne enseignante et de ses pairs. La personne étudiante offre et reçoit une rétroaction sur les exercices pratiques et le travail personnel.
En pratique, la personne étudiante effectue, individuellement ou en équipe, des exercices pratiques comme des analyses de textes et de vidéos, des études de cas, des discussions, des observations et des réflexions personnelles.
Comme travail personnel, la personne étudiante complète des exercices, se prépare aux cours et aux évaluations et réalise des travaux.
Session 3
Code du cours Périodes/semaines (C/L/T) Nom du cours Voir les détails
601-103-MQ 3-1-4 Littérature québécoise
PRÉALABLES ABSOLUS : 601-101-MQ; 601-102-MQ
PRÉSENTATION DU COURS ET DE SON CONTENU
Ce troisième cours de la formation générale commune en français est consacré à l’étude de la littérature québécoise, surtout celle du XXe siècle, et fait ressortir les liens entre la littérature et la société. Au moins trois oeuvres intégrales marquantes sont mises à l’étude ainsi que, le cas échéant, des extraits réunis dans une anthologie. Le cours aborde, comme les deux précédents, les genres du récit, du théâtre et de la poésie et accorde une attention spéciale à l’essai sous forme d’extraits ou d’oeuvres complètes.
Le cours permet à la personne étudiante de situer des oeuvres de la littérature québécoise dans leur contexte sociohistorique et culturel, de les confronter au discours idéologique de leur temps et de les interpréter en fonction des représentations du monde qui y sont proposées. La personne étudiante peut ainsi comparer des oeuvres et y relever des ressemblances et des différences significatives. En même temps, le cours l’amène à approfondir ses connaissances littéraires, à développer son regard critique et à mieux maîtriser la démarche d’analyse et d’interprétation de l’oeuvre littéraire, ce qui lui permettra de rédiger une dissertation critique conçue comme un texte organisé d’au moins 900 mots.
Les principaux éléments de contenu du cours sont les suivants : tendances de la littérature québécoise; contexte des oeuvres étudiées; notions d’analyse littéraire : composition ou structure de l'oeuvre, thèmes, procédés d'écriture, notions spécifiques aux genres étudiés; méthodologie de la dissertation critique : plan de rédaction en trois parties (introduction, développement et conclusion), justification du point de vue critique, choix pertinent des critères de comparaison, des arguments et des exemples, structure du paragraphe, enchaînement logique des idées assurant la cohérence du texte, utilisation du vocabulaire propre à l’étude littéraire.
PRINCIPALES ACTIVITÉS D’APPRENTISSAGE
En classe, la personne étudiante suit l’exposé magistral, note les éléments importants et participe aux discussions. Elle est appelée, dans des travaux et exercices faits seule ou en équipe, à s’approprier une démarche critique rigoureuse témoignant de sa capacité d’analyser et d’interpréter des oeuvres littéraires, ainsi qu'à utiliser des stratégies de révision et de correction.
Hors classe, la personne étudiante étudie la matière vue, lit les oeuvres littéraires et les documents au programme et fait des travaux. Dans les travaux, elle porte une attention particulière aux exigences propres à la dissertation critique de même qu’à la qualité de l’expression.
109-103-MQ 1-1-1 Activité physique et autonomie
PRÉALABLES ABSOLUS : 109-101-MQ; 109-102-MQ
PRÉSENTATION DU COURS ET DE SON CONTENU
Ce troisième cours termine la séquence des cours d’éducation physique.
Ce cours vise à amener l’étudiant à intégrer l’activité physique à son mode de vie et à faire de l’activité physique dans un contexte reflétant sa réalité sociale et environnementale, notamment par une meilleure connaissance des facteurs qui en facilitent la pratique. L’étudiant applique les acquis des deux premiers cours en faisant de l’activité physique dans une perspective de santé, d’une part, et en concevant, en exécutant et en évaluant un programme personnel d’activités physiques sous la supervision de son enseignant, d’autre part.
L’étudiant doit rechercher des solutions personnelles lui assurant un mieux-être durable et réaliser son programme à l’extérieur des heures de cours.
Le contenu spécifique des cours varie selon les activités physiques proposées chaque session. L’étudiant fait son choix de cours au moment de l’inscription. Un cahier présente alors le contenu des cours offerts.
PRINCIPALES ACTIVITÉS D’APPRENTISSAGE
Durant les cours magistraux, l’étudiant suit les présentations des notions théoriques par l’enseignant sur les différentes notions théoriques, prend des notes, pose des questions, participe aux discussions et effectue les exercices qui lui sont proposés.
L’étudiant évalue d’abord ses possibilités et ses limites par rapport aux facteurs qui favorisent l’activité physique; ensuite, il établit ses priorités selon ses besoins, ses capacités, ses intérêts et ses facteurs de motivation. Enfin, il fixe les objectifs de son programme personnel en identifiant les critères de réussite et fait un choix judicieux des moyens lui permettant d’atteindre ses objectifs.
Tout au cours de la session, l’étudiant pratique une activité physique de son choix, en respectant ses capacités et les règles de sécurité. Il doit, de plus, démontrer qu’il respecte une démarche visant l’efficacité de sa pratique, c’est-à-dire qui conduit à des effets bénéfiques sur la condition physique et à la maîtrise d’habiletés motrices.
En tenant un journal de bord, l’étudiant fait un compte rendu hebdomadaire des activités de son programme personnel, évalue ses progrès, modifie ses objectifs si nécessaire ou en formule de nouveaux. À la fin du cours, l’étudiant fait un retour critique sur sa démarche, établit des liens significatifs entre les trois cours de la séquence et réfléchit à ses intentions de faire de l’activité physique régulièrement.
Hors classe, l’étudiant réalise les activités de son programme personnel en composant avec les contraintes qui sont associées à sa vie d’étudiant.
604-EN1-MQ 2-1-3 Anglais ensemble 1
Un test de classification détermine quel niveau l'étudiant sera appelé à suivre.
COM-012 2-1-3 Cours complémentaire 2
Description et préalables à venir
310-30B-AH 1-2-1 Stages d'observation
PRÉALABLES RELATIFS : 310-10B-AH; 310-11B-AH
PRÉSENTATION DU COURS ET DE SON CONTENU
Ce cours de milieu de parcours constitue le premier contact de la personne étudiante avec les milieux de pratique en « Techniques d'intervention en criminologie », la clientèle qui s'y trouve et les personnes intervenantes qui y œuvrent. Il constitue une suite logique à l'introduction à la profession de la personne intervenante en criminologie de même qu'aux notions d'observation développées. Les stages réalisés permettent également à la personne étudiante de valider ou d'invalider ses idées préconçues à l'égard de différents milieux, d’observer et porter une vigilance quant aux différents protocoles et procédures de sécurité des milieux, et ce, afin de progresser dans sa réflexion quant aux choix de ses futurs stages et, par extension, l'orientation qu'elle souhaite donner à sa carrière. La réalisation de stages dans différents milieux l’amène aussi à faire des liens entre les notions éthiques apprises et la réalité des milieux tout en considérant avec respect le contexte social et culturel.
À la fin de ce cours, la personne étudiante sera en mesure d’observer une personne, un groupe et un lieu ainsi que de se situer à l'égard des fonctions de la personne intervenante en criminologie.
Les objectifs de ce cours sont : analyser les lieux et le matériel; analyser une ou des clientèles juvéniles ou adultes et adhérer aux attitudes professionnelles.
Les principaux thèmes abordés dans ce cours sont : les ressources institutionnelles, intermédiaires et communautaires pour les clientèles juvéniles et adultes; les habiletés de communication; les outils d’observation; les attitudes professionnelles; les pièges à éviter pour une personne étudiante, de la recherche d'un milieu de stage; le fonctionnement des milieux au quotidien; les interactions avec la clientèle; les différentes fonctions d'une personne intervenante en criminologie.

PRINCIPALES ACTIVITÉS D’APPRENTISSAGE
En rencontre, la personne étudiante confronte ses idées avec la personne enseignante et ses pairs, donne et reçoit des exemples et un rétroaction, participe à des exposés qui lui permettent de comprendre les caractéristiques des divers milieux de stage, des manières de rechercher un milieu de stage, l'éthique professionnelle et des pièges à éviter en stage.
En stage, la personne étudiante observe le milieu physique, les interventions et la clientèle, le fonctionnement des milieux visités, les services qu'ils offrent et les fonctions de la personne intervenante.
Comme travail personnel, la personne étudiante planifie sa présence dans les divers milieux, consigne les observations réalisées en stage en rédigeant des rapports et prépare sa participation aux ateliers.
310-31B-AH 2-1-3 Intervenant(e) et droit 2
PRÉALABLE RELATIF : 310-22B-AH
PRÉSENTATION DU COURS ET DE SON CONTENU
Ce cours de mi-parcours permet à la personne étudiante d'approfondir ses connaissances juridiques et légales liées à la personne délinquante ainsi qu'au travail de la personne intervenante en criminologie. Les connaissances acquises dans ce cours permettent à la personne étudiante une meilleure compréhension de ses droits, obligations, pouvoirs et responsabilités afin d'adapter ses interventions. De plus, elle est sensibilisée aux enjeux juridiques et légaux qui s'appliquent aux personnes délinquantes, aux personnes victimes et à leur entourage ainsi qu'à des procédures administratives. Outre le droit pénal, les lois à caractère social sont au cœur du cours.
À la fin de ce cours, la personne étudiante sera en mesure d’examiner les impacts des interventions de l’État en matière pénale.
Les objectifs sont : comprendre les répercussions des décisions judiciaires; distinguer les responsabilités légales et civiles de la personne intervenante en criminologie.
Les principaux éléments de contenu sont : la distinction des conditions relatives aux décisions judiciaires, notamment au casier judiciaire ainsi que la demande de suspension de ce dernier; la reconnaissance des conséquences des décisions judiciaires, principalement en ce qui a trait à l’identification des personnes criminelles, l’identification par les empreintes génétiques, le registre des personnes délinquantes sexuelles et les personnes délinquantes dangereuses, les droits des personnes victimes et de leurs proches; la reconnaissance de la portée des jugements administratifs, particulièrement en ce qui concerne les personnes accusées atteintes de troubles mentaux et les personnes victimes de discrimination en vertu de la « Charte des droits et libertés de la personne »; la reconnaissance des exigences relatives à la production d’un témoignage et la reconnaissance des exigences relatives à la consignation de l’information.
PRINCIPALES ACTIVITÉS D'APPRENTISSAGE
La personne étudiante reçoit et donne des exemples et les commente, confronte ses idées avec la personne enseignante, une personne invitée ou ses pairs. Elle établit des comparaisons, le cas échéant.
En pratique, la personne étudiante établit des liens entre le cadre juridique et sa future pratique professionnelle dont certains peuvent être basés sur des documents audiovisuels.
Comme travail personnel, la personne étudiante se prépare aux prochains cours. Elle peut également être amenée à faire une recherche d'informations juridiques en lien avec son futur rôle de personne intervenante en criminologie.
310-32B-AH 2-1-3 Jeunes et délinquance
PRÉALABLES RELATIFS : 310-12B-AH; 310-22B-AH; 350-200-AH
PRÉSENTATION DU COURS ET DE SON CONTENU
Suivi en milieu de parcours, ce cours amène la personne étudiante à déterminer les interventions auprès de la clientèle juvénile contrevenante, tout en considérant les impacts des interventions policières et des décisions judiciaires, le contexte légal, les services offerts et les partenaires. La personne étudiante applique des mesures sécuritaires aux plans préventif et correctif. Elle met à contribution ses acquis quant à sa compréhension du développement normal ainsi qu’atypique chez l’enfant et la personne adolescente, sa compréhension des facteurs de risque et de protection reliés au processus de passage à l’acte d’une personne adolescente délinquante, ainsi que celle sur le système judiciaire. Ce cours prépare la personne étudiante à appliquer des stratégies d’intervention, de prévention et de réadaptation, ceci pour encadrer et soutenir la clientèle juvénile contrevenante.
À la fin de ce cours, la personne étudiante sera en mesure de déterminer le fonctionnement de la jeune personne contrevenante, les conséquences de sa délinquance, ainsi que les interventions à privilégier qui tiennent compte de ses facteurs de protection, de ses besoins criminogènes, de la gestion du risque, du cadre légal et des mesures sécuritaires.
Les objectifs sont : comprendre le fonctionnement et les impacts de la structure légale qui encadrent l’intervention auprès des jeunes personnes contrevenantes; comprendre le fonctionnement de la jeune personne contrevenante ainsi que les répercussions de sa délinquance et déterminer des interventions sécuritaires
Les principaux thèmes abordés dans ce cours sont : les lois applicables aux jeunes personnes contrevenantes; les types d’interventions policières; les peines spécifiques; les types de délits; les conditions légales imposées; la réaction sociale; les problématiques de délinquance juvénile; les profils et les typologies; les motifs et les croyances reliés au passage à l’acte; les prédicteurs du risque de récidive et de dangerosité; les caractéristiques de la jeune personne contrevenante selon son contexte social et culturel; les pratiques adaptées en intervention; des stratégies sécuritaires à des fins préventives et correctives.
PRINCIPALES ACTIVITÉS D’APPRENTISSAGE
En classe, la personne étudiante pose et répond à des questions, confronte ses idées avec ses pairs et la personne enseignante.
En pratique, la personne étudiante donne et reçoit des exemples et les commente, donne et reçoit une rétroaction de ses pairs ou de la personne enseignante.
Comme travail personnel, la personne étudiante révise les notions vues en classe et se prépare aux prochains cours.
310-33B-AH 2-2-3 Adultes en difficulté et délinquance
PRÉALABLES RELATIFS : 310-12B-AH; 310-22B-AH
PRÉSENTATION DU COURS ET DE SON CONTENU
Ce cours de mi-parcours permet à la personne étudiante d’appliquer des concepts relatifs à la criminalité, la vulnérabilité et les difficultés auxquelles est confrontée la clientèle adulte. Elle est amenée à faire une évaluation de la situation globale de l’adulte en difficulté en considérant le contexte social et culturel. Ultimement, elle élabore une stratégie d’intervention, fait l’évaluation du risque et détermine les interventions à prioriser en tenant compte des différents milieux et des enjeux de sécurité.
À la fin de ce cours, la personne étudiante sera en mesure d’élaborer une stratégie d’intervention pour une personne délinquante adulte qui tient compte des enjeux de sécurité.
Les objectifs de ce cours sont : examiner la situation de la personne; examiner les répercussions de la conduite marginale ou délinquante de la personne; déterminer les interventions appropriées tout en s’assurant que sa sécurité ainsi que la sécurité de la clientèle, des collègues, des partenaires et de la population est assurée.
Les principaux thèmes abordés dans ce cours sont : les principales problématique et caractéristiques de la personne adulte marginale ou délinquante selon le contexte social et culturel; les types de délits ou de crimes; les profils et les typologies; les prédicteurs du risque de récidive et de dangerosité; les meilleures pratique d'intervention auprès d’une clientèle adulte en difficulté ou délinquante; les mesures préventives et correctives.

PRINCIPALES ACTIVITÉS D’APPRENTISSAGE
En classe, la personne étudiante échange avec la personne enseignante et les pairs, elle partage ses observations dans le but d’affiner et d’élargir sa compréhension des sujets. Cette participation active lui permet de poser un regard plus critique sur sa maîtrise des concepts clés en matière d’intervention auprès d’une personne adulte en difficulté ou délinquante.
En pratique, la personne étudiante analyse des cas réels et fictifs présentés de différentes façons.
Comme travail personnel, la personne étudiante révise les concepts vus en classe et se prépare aux prochains cours.
310-34B-AH 1-2-3 Stratégies d'intervention 1
PRÉALABLES RELATIFS : 310-11B-AH; 310-20B-AH; 310-21B-AH; 310-23B-AH
PRÉSENTATION DU COURS ET DE SON CONTENU
Ce cours, situé en milieu de parcours du programme, a pour but d’amener la personne étudiante à accompagner et à faire des interventions au quotidien auprès d’une personne ou d’un groupe vulnérable, marginal, victimisé ou délinquant, en fonction de leurs besoins et selon une approche relationnelle socialement et culturellement adaptée. Il s’appuie sur des techniques de communication ainsi que des stratégies d’intervention dont les techniques de modification du comportement. Les notions acquises sont réutilisées dans les divers cours ainsi que dans les stages du programme.
À la fin de ce cours, la personne étudiante sera en mesure d’effectuer des interventions de proximité avec une clientèle juvénile ou adulte, auprès de la personne ou d’un groupe, soumise à différentes contraintes légales.
Les objectifs de ce cours sont : accompagner une personne ou un groupe dans son quotidien; encadrer une personne ou un groupe dans le déroulement des activités, des routines et des déplacements; effectuer une procédure d’admission; collaborer avec ses collègues afin d’échanger des informations et prévenir les conflits.
Les principaux thèmes abordés dans ce cours sont : la dynamique de groupe; les techniques et les stratégies de communication; les contraintes légales; les différentes routines des milieux de vie; les techniques de modification du comportement; les attitudes à privilégier dans le cadre de l’accueil et de l’accompagnement au quotidien; des outils de transmission de l’information incluant des outils de suivi, d’accompagnement et de surveillance; la prévention et la gestion des conflits.
PRINCIPALES ACTIVITÉS D’APPRENTISSAGE
En classe, la personne étudiante développe sa capacité à analyser une situation pour en dégager des pistes d’intervention sous l’angle de la clientèle et du contexte.
En pratique, la personne étudiante participe à des mises en situation et utilise des outils pour évaluer ses interventions. Elle cible des stratégies à mettre en œuvre pour entrer en relation ou modifier des attitudes ou des comportements chez la clientèle. Elle développe des habiletés et des attitudes professionnelles requises auprès de la personne ou du groupe ainsi qu’au bon fonctionnement d’une équipe.
Comme travail personnel, la personne étudiante révise les notions vues en classe et se prépare aux prochains cours.
Session 4
Code du cours Périodes/semaines (C/L/T) Nom du cours Voir les détails
601-AEB-AH 2-2-2 Écriture et communication
PRÉALABLE ABSOLU : 601-101-MQ
PRÉSENTATION DU COURS ET DE SON CONTENU
Ce cours de la formation générale propre en français s'élabore en continuité avec les trois cours de français de la formation générale commune. Il est conçu de façon à s'ouvrir aux divers champs d'études des personnes étudiantes. Il s’inscrit également dans une perspective d’ouverture sur le monde et sur la diversité des cultures. Dans la logique du projet éducatif du Collège, il participe à la formation d’un citoyen ou d’une citoyenne responsable, dans une société en continuel devenir.
Le cours a pour objets d'étude privilégiés la théorie de la communication et des oeuvres appartenant aux littératures étrangères, c'est-à-dire à des corpus autres que français et québécois. Au moins trois oeuvres intégrales sont mises à l'étude.
Le cours amène la personne étudiante à reconnaître le processus de la communication à l'oeuvre dans différents types de discours littéraires ou non littéraires, d'ordre culturel ou d'un autre ordre. À cet égard, le cours permet à la personne étudiante de fréquenter des oeuvres issues des littératures étrangères. Les oeuvres et les thèmes traités sont choisis notamment en fonction des regroupements de programmes : ainsi, dans le regroupement A, l'accent est mis sur des textes et des oeuvres favorisant une réflexion sur le lien entre la littérature (et le discours en général) et la réalité; dans le regroupement B, sur des textes et des oeuvres favorisant une réflexion sur le lien entre la littérature (et le discours en général) et l'idéologie; dans le regroupement C, sur des textes et des oeuvres favorisant une réflexion sur le processus de création lui-même. Enfin, l'étudiant, placé dans des contextes d'interaction variés, est amené à produire différents types de discours organisés, écrits et oraux, du type informatif, incitatif ou expressif, élaborés à partir d'un plan - un enchaînement logique des idées en vue de la cohérence d'ensemble - et en fonction de la situation et de l'objectif de communication. Ces discours écrits et oraux permettront éventuellement à la personne étudiante d’établir des liens entre le contenu littéraire du cours et son champ d’études.
Les principaux éléments de contenu du cours sont les suivants : théorie de la communication : composantes du schéma de la communication, définition des six fonctions du langage, classement des messages oraux et écrits, caractéristiques de la communication orale et de l'expression écrite, etc.; lecture et analyse d'oeuvres de la littérature étrangère : contexte sociohistorique des oeuvres étudiées et contexte de communication, caractéristiques internes des oeuvres, procédés d'écriture, thèmes, etc.; production et présentation de discours écrits et oraux du type informatif, critique ou expressif (plan de rédaction, respect de la situation et de l'objectif de communication, choix judicieux des moyens d'expression, précision et richesse du vocabulaire, etc.).
PRINCIPALES ACTIVITÉS D’APPRENTISSAGE
En classe, la personne étudiante suit la présentation de la matière, note les éléments importants et participe aux échanges. Elle est appelée, dans les travaux et exercices faits seule ou en équipe, à développer sa capacité de produire différents types de discours écrits et oraux, ainsi qu'à utiliser des stratégies de révision et de correction.
Hors classe, la personne étudiante étudie la matière vue, lit les oeuvres littéraires et les textes au programme et fait des travaux. Dans les travaux, elle porte une attention particulière à la qualité de l'expression.
340-AEB-AH 3-0-3 Éthique et politique
PRÉALABLE ABSOLU : 340-101-MQ
PRÉSENTATION DU COURS ET DE SON CONTENU
Ce cours veut habiliter l’étudiant à discerner les dimensions éthique et politique des problèmes de la vie contemporaine et à porter à leur égard un jugement critique autonome. Dans ce cours, l’étudiant se familiarise avec les notions de base de la philosophie morale ainsi qu’avec certaines théories et thèmes de la philosophie politique dont voici quelques exemples : pouvoir, justice, libéralisme, relativisme, utilitarisme, universalisme, rationalisme et humanisme.
Prenant ainsi connaissance de la pertinence du questionnement philosophique sur l’action individuelle et collective, l’étudiant s’exerce à formuler des questions éthiques et politiques relatives à des enjeux et à des débats actuels - en lien, par exemple, avec l’environnement, le multiculturalisme, la laïcité, les droits de l’homme ou le progrès technologique - et à défendre une position éclairée et argumentée à propos des problèmes qu’ils soulèvent. Il applique à des situations choisies, notamment dans son champ d’études, les notions et les théories appropriées.
PRINCIPALES ACTIVITÉS D’APPRENTISSAGE
En classe, l’étudiant suit des exposés magistraux le plus souvent interactifs, prend en note les points importants, participe aux discussions et exécute, seul ou en équipe, divers exercices de réflexion et d’analyse pouvant mener à des exposés ou à des débats.
Hors classe, l’étudiant fait des lectures de textes philosophiques, se prépare aux examens et, le cas échéant, aux exposés. Il effectue également des travaux d’analyse, de synthèse ou de critique.
Au terme du cours, il rédige une dissertation d’un minimum de 900 mots, dans laquelle il justifie une position critique à propos d’une situation problématique, en appréciant divers choix d’actions possibles, à la lumière des théories philosophiques étudiées. À cette occasion, il s’assure du respect des règles de l’argumentation rationnelle au moyen d’une révision rigoureuse.
604-BBB-AH 2-1-3 Anglais ensemble 2 famille B
Un test de classification détermine quel niveau l'étudiant sera appelé à suivre.
310-40B-AH 0-3-1 Stage de proximité
PRÉALABLES RELATIFS : 387-113-AH; 310-30B-AH; 310-34B-AH
PRÉSENTATION DU COURS ET DE SON CONTENU
Ce stage de mi-parcours s'appuie sur les connaissances développées de la fonction et des responsabilités d'une personne intervenante en criminologie, sur des principes d'observation, sur la compréhension des inégalités et de l'exclusion sociale de même que sur des stratégies d'intervention. Il lui permet de découvrir un milieu d'intervention dans lequel elle assume des responsabilités de la personne intervenante en criminologie. Elle effectue notamment des interventions ponctuelles auprès de la clientèle juvénile ou adulte selon une approche relationnelle socialement et culturellement adaptée. La personne étudiante initie le contact avec la clientèle vulnérable, marginale, victime ou contrevenante qui fréquente le milieu. Elle collabore à l’encadrement des activités et des routines et transmet toute information pertinente liée à la clientèle aux collègues de la ressource.
À la fin de ce cours, en collaboration avec l’équipe du milieu, la personne étudiante sera en mesure d'effectuer des interventions ponctuelles auprès de la clientèle selon une approche respectueuse de la personne en tenant compte de son contexte social et culturel.
Les objectifs sont : entrer en contact avec la clientèle; encadrer le déroulement des activités et des routines; transmettre de l’information à des collègues.
Les principaux thèmes abordés dans ce cours sont : la fonction de personne intervenante en criminologie; les étapes d’une approche respectueuse de la personne en tenant compte de son contexte social et culturel; l’organisation et l’encadrement des activités et de la routine de la clientèle; la transmission des informations aux collègues; le travail en équipe et les attitudes professionnelles.
PRINCIPALES ACTIVITÉS D’APPRENTISSAGE
En rencontre, la personne étudiante rapporte et échange avec ses pairs et la personne enseignante à propos de situations vécues en stage avec la clientèle et les collègues. Elle offre ou reçoit une rétroaction sur des propos échangés et donne ou reçoit des exemples pour enrichir la discussion.
En stage, la personne étudiante entre en contact avec la clientèle, participe à l’encadrement des activités et de la routine de celle-ci et échange avec les collègues du milieu.
Comme travail personnel, la personne étudiante prépare ses rencontres avec ses pairs et la personne enseignante et réalise les travaux dirigés exigés. Elle poursuit sa démarche d’introspection quant à ses forces et ses défis reliés à la pratique de la profession.
310-41B-AH 3-1-3 Dépendances
PRÉALABLE RELATIF : 310-20B-AH
PRÉSENTATION DU COURS ET DE SON CONTENU
Ce cours de mi-parcours permet à la personne étudiante de comprendre la problématique de la dépendance ainsi que la réalité et les difficultés vécues par une personne juvénile ou adulte dépendante et son entourage. Il permet aussi de se familiariser avec des pratiques d’intervention à préconiser auprès d’une personne dépendante. Ainsi, la personne étudiante est amenée à réaliser une évaluation de la situation globale de la personne aidée et à déterminer conjointement avec elle les besoins à prioriser, en tenant compte des aspects socioculturels et des lois en vigueur. Finalement, elle se familiarise avec les ressources et services susceptibles de répondre aux besoins d’une personne dépendante et détermine les plus adaptés.
À la fin de ce cours, la personne étudiante est en mesure de déterminer les interventions à privilégier, selon les meilleures pratiques, après avoir examiné la situation d’une personne dépendante et les répercussions engendrées par sa dépendance.
Les objectifs de ce cours sont : comprendre les différents indices de la personne dépendante et les facteurs associés à sa dépendance; comprendre les conséquences de sa consommation et l'impact qu'elle peut avoir sur les proches et déterminer les meilleures interventions à prioriser selon ses besoins.
Les principaux thèmes abordés dans ce cours sont : les caractéristiques de différentes dépendances; les facteurs de risque, de protection et de maintien; les impacts individuels, sociaux, judiciaires et sur l’entourage; les meilleures approches et techniques d’intervention en dépendance; les ressources existantes.
PRINCIPALES ACTIVITÉS D’APPRENTISSAGE
En classe, la personne étudiante identifie les différents types de dépendances, leurs caractéristiques et leurs effets. Elle échange avec la personne enseignante et les pairs sur les perceptions et les croyances.
En pratique, la personne étudiante analyse des cas réels et fictifs présentés de différentes façons.
Comme travail personnel, la personne étudiante se prépare aux exercices à venir en classe en s’appropriant ou en révisant les notions pertinentes ou termine les tâches débutées en classe.
310-42B-AH 2-1-3 Modèles et techniques d'intervention 2
PRÉALABLE RELATIF : 310-21B-AH

PRÉSENTATION DU COURS ET DE SON CONTENU
Ce cours de mi-parcours permet à la personne étudiante d’appliquer différentes approches cliniques, d’utiliser des outils d’évaluation et des techniques d’intervention qui y sont associés, pour répondre aux besoins des clientèles juvénile et adulte tout en considérant le contexte social et culturel. La personne étudiante est amenée à comprendre des enjeux éthiques liés à l’intervention et à ses responsabilités propres à sa fonction de personne intervenante en criminologie. Elle rédige le plan d’intervention.
À la fin de ce cours, la personne étudiante sera en mesure de rédiger un plan d’intervention en choisissant les modalités et techniques d’intervention pertinentes à l’égard des besoins d’une personne, tout en considérant les enjeux éthiques reliés à la fonction de la personne intervenante en criminologie.
Les objectifs de ce cours sont : utiliser des modalités et des techniques reliées aux approches cliniques afin de répondre aux besoins de la personne; rédiger un plan d’intervention; comprendre des enjeux éthiques propres aux responsabilités de la personne intervenante en criminologie.
Les principaux thèmes abordés dans ce cours sont : les approches cliniques; les outils d’évaluation et d’intervention des techniques d’intervention, les défis selon le contexte d’interventions; les enjeux éthiques propres aux responsabilités de la personne intervenante en criminologie; la priorisation des besoins, des objectifs et des moyens qui en découlent; la rédaction d’un plan d’intervention.
PRINCIPALES ACTIVITÉS D’APPRENTISSAGE
En classe, par le biais d’échanges et de discussions avec la personne enseignante et les pairs, la personne étudiante partage ses observations dans le but d’affiner et d’élargir sa compréhension des sujets. Ces actions lui permettent de poser un regard plus critique sur son évaluation et la priorisation des besoins d’une personne et sur sa maîtrise des différentes approches cliniques et des techniques d’intervention.
En pratique, la personne étudiante analyse des cas réels et fictifs présentés de différentes façons, participe à des activités de modelage, à des scénarios touchant la réalité du milieu du travail. Elle donne et reçoit une rétroaction de la part de la personne enseignante et de ses pairs.
Comme travail personnel, la personne étudiante se prépare aux exercices à venir en classe en s’appropriant ou en révisant les notions pertinentes ou termine les tâches débutées en classe.
310-43B-AH 2-2-3 Prévention et animation en intervention de groupe
PRÉALABLES RELATIFS : 310-20B-AH; 310-23B-AH; 310-32B-AH et 310-33B-AH
PRÉSENTATION DU COURS ET DE SON CONTENU
Ce cours de mi-parcours s’appuie sur les connaissances des clientèles vulnérables, marginales, victimes ou délinquantes juvéniles et adultes. Il permet à la personne étudiante d'utiliser l'animation comme outil d'intervention en se basant sur des notions de communication. Les apprentissages réalisés sont réinvestis dans le cadre des stages d'intervention prévus en dernière année de formation.
À la fin de ce cours, la personne étudiante sera en mesure de réaliser des activités de prévention et de réadaptation, et ce, en tenant compte des besoins et des problématiques de la clientèle selon son contexte social et culturel.
Les objectifs de ce cours sont : appliquer le travail de collaboration afin de s'informer sur les besoins de la clientèle; organiser les activités, animer les activités et évaluer ses interventions.
Les principaux thèmes abordés dans ce cours sont : les concepts et les types de prévention; les caractéristiques et composantes du groupe; les principes de croissance du groupe; les types de climats et ses facteurs d'influence; les niveaux de participation et d'intervention; les axes de participation; les aptitudes requises d'une personne intervenante en animation; les types d'animation; les problèmes rencontrés en animation; les motivations à la participation; les mécanismes de défense psychologiques d'un groupe; les dynamiques de conflits en contexte d'animation de groupe; les techniques d'animation et les stratégies d'intervention préventives et réadaptatives en fonction des besoins de la clientèle et des pratiques du milieu; la collecte efficace d’informations, les différentes étapes de planification pour concevoir une activité; les outils d'évaluation et la rétroaction.

PRINCIPALES ACTIVITÉS D’APPRENTISSAGE
En classe, la personne étudiante confronte ses idées avec la personne enseignante et ses pairs, offre et reçoit une rétroaction sur les exercices pratiques et le travail personnel. Elle fait des recherches et les partage pour cerner la clientèle et orienter ses activités.
En pratique, la personne étudiante tour à tour pratique des interventions, joue le rôle de personnes clientes et assiste à d’autres interventions réalisées par les pairs afin de donner une rétroaction dirigée. Elle est également amenée à planifier et à organiser une activité adaptée à une clientèle.
Comme travail personnel, la personne étudiante poursuit des recherches pour cerner la clientèle et parfaire sa compréhension de celle-ci. Elle pratique des techniques d’intervention et se prépare aux prochains cours.
310-44B-AH 2-2-3 Stratégies d'intervention 2
PRÉALABLES ABSOLUS : 310-32B-AH; 310-33B-AH, 310-34B-AH
PRÉSENTATION DU COURS ET DE SON CONTENU
Ce cours, situé en milieu de parcours, permet à la personne étudiante d’élaborer et de mettre en œuvre une stratégie de réadaptation en utilisant des techniques de communication, des stratégies d’intervention et des techniques de modification du comportement. Elle adopte une approche relationnellement et culturellement appropriée ainsi qu’une conduite professionnelle adéquate. Les apprentissages réalisés sont réinvestis dans les stages d’intervention prévus en dernière année de formation.
À la fin de ce cours, la personne étudiante sera en mesure de mettre en œuvre et d’évaluer une stratégie d’intervention en réadaptation auprès d’une clientèle juvénile ou adulte soumise à différentes contraintes légales.
Les objectifs de ce cours sont : encadrer la personne; tenir des rencontres de suivi; assister la personne dans ses démarches; orienter la personne vers des ressources, des programmes et des services de réinsertion sociale et évaluer les résultats de la stratégie adoptée.
Les principaux thèmes abordés dans ce cours sont : des contraintes légales; des techniques et des stratégies de communication; des techniques de modification du comportement; des besoins ciblés en réadaptation; des stratégies de réadaptation incluant ses objectifs, ses moyens et son plan d’intervention; des ressources à impliquer dans la stratégie; des moyens de collaboration avec des partenaires; transmission d’informations sur des ressources et des services; des indicateurs de réussite des interventions.
PRINCIPALES ACTIVITÉS D’APPRENTISSAGE
En classe, la personne étudiante développe sa capacité à analyser une situation pour en dégager des pistes d’intervention sous l’angle de la clientèle et du contexte.
En pratique, la personne étudiante participe aux mises en situation et utilise des outils pour évaluer ses interventions. Elle cible des stratégies à mettre en œuvre pour entrer en relation, identifie des besoins en réadaptation afin de modifier des attitudes ou des comportements chez la clientèle. Elle identifie et assure une collaboration avec les ressources nécessaires pour répondre aux besoins de la clientèle. Elle poursuit sa démarche d’introspection quant à ses habiletés d’intervention reliées à la pratique de la profession.
Comme travail personnel, la personne étudiante révise les notions vues en classe et se prépare aux prochains cours.
Session 5
Code du cours Périodes/semaines (C/L/T) Nom du cours Voir les détails
109-500-AH 0-4-2 Protection de l'intégrité physique et intervention d'urgence
COREQUIS : 310-52B-AH
PRÉSENTATION DU COURS ET DE SON CONTENU
Ce cours de fin de parcours s’appuie entre autres sur des notions liées à l’activité physique et aussi sur des notions de protection. Il permet à la personne étudiante de s’outiller afin de faire face à des situations pouvant compromettre sa sécurité ou celle d’autres personnes ainsi que des situations nécessitant l’application de techniques de soins d’urgence.
Ce cours comporte deux volets à double réussite : la protection et de son intégrité physique et l’application de techniques de soins d'urgence.
À la fin de ce cours, la personne étudiante sera en mesure d’effectuer des interventions relatives à la sécurité des personnes en appliquant des techniques de premiers soins et de protection de son intégrité physique.
Les objectifs de ce cours sont : reconnaître les signes et symptômes; évaluer la situation d’urgence; déterminer les actions à poser; effectuer les premiers soins qui s’imposent; démontrer sa capacité à protéger son intégrité physique; évaluer la dangerosité de la situation; reconnaître les signes précurseurs d’une agression physique; adopter des stratégies défensives de base adaptées à la situation.
Les principaux thèmes abordés dans cette partie du cours sont : les obstructions; les urgences respiratoires; les urgences circulatoires; la réanimation cardio-respiratoire (RCR) et l’utilisation d’un défibrillateur cardiaque (DEA); les soins de plaies; les blessures à la tête, au cou et à la colonne vertébrale; les blessures aux os, aux muscles et aux articulations; les urgences médicales soudaines; les maladies liées à l’environnement et les empoisonnements; les signes précurseurs d’une agression physique; les principes de défense par exemple la distance, la position, l’attitude, l’esquive, la vitesse et la justesse de réaction, la riposte, l’échelle d’agressivité, la confiance et la maîtrise de soi, de même que le contact avec les autres et également les techniques de contention.
PRINCIPALES ACTIVITÉS D’APPRENTISSAGE
En pratique, la personne étudiante expérimente différentes situations d'urgence pour lesquelles elle doit porter secours. Les mises en situation se construisent avec des pairs qui sont appelés à simuler des urgences. La personne étudiante expérimente différentes situations de crise qui mettent en jeu son intégrité physique pour lesquelles, ici aussi, les mises en situation se construisent avec des pairs qui sont appelés à simuler des comportements plus ou moins agressifs ou violents prédéterminés et choisis parmi différents types de menaces physiques, de saisies, de frappes, d'attaques avec un objet et d'étranglements.
Comme travail personnel, la personne étudiante réalise des exercices dirigés et se prépare aux prochains cours. Elle doit pratiquer des techniques de soins et des techniques défensives pour en favoriser la maîtrise.
310-50B-AH 2-2-3 Santé mentale
PRÉALABLE RELATIF : 350-200-AH
PRÉSENTATION DU COURS ET DE SON CONTENU
Ce cours, situé en fin de parcours, s'appuie sur des notions de psychologie et permet à la personne étudiante de développer des habiletés nécessaires pour composer avec une personne vulnérable, marginale, victime ou délinquante présentant un problème de santé mentale. Il favorise la relation d'aide, selon une approche respectueuse de la personne, en tenant compte du contexte social et culturel et en collaborant avec l’équipe du milieu et les partenaires.
À la fin de ce cours, la personne étudiante sera en mesure de déterminer les interventions à effectuer auprès d'une personne présentant un problème de santé mentale.
Les objectifs sont : comprendre les indices et les facteurs associés à différents troubles de santé mentale; comprendre les conséquences et les impacts des différents troubles de santé mentale et déterminer les meilleures interventions à prioriser selon ses besoins.
Les principaux éléments de contenu sont : les bases de l'intervention en santé mentale; les approches d'interventions, dont le modèle biopsychosocial; les facteurs de risque et de protection; les caractéristiques, les symptômes et les manifestations des différents troubles mentaux; les besoins, les interventions adaptées ainsi que les ressources ou partenaires reliés aux personnes aux prises avec les différentes problématiques en santé mentale; l'usure de compassion et le traumatisme vicariant.
PRINCIPALES ACTIVITÉS D’APPRENTISSAGE
En classe, la personne étudiante prend part et réagit aux sujets discutés. Elle acquiert des connaissances théoriques afin de déterminer les interventions à préconiser au plan pratique.
En pratique, à partir de cas, la personne étudiante analyse les symptômes de la personne qui présente un trouble psychologique, émet des hypothèses, effectue une prise de décision, et ce, afin de déterminer les interventions à préconiser. Elle identifie les besoins et les interventions à préconiser afin d'aider la personne vulnérable, marginale, victime ou délinquante qui présente un problème de santé mentale, tout en considérant ses capacités et ses motivations.
Comme travail personnel, la personne étudiante se prépare aux exercices à venir en classe en s’appropriant ou en révisant les notions pertinentes ou termine les tâches débutées en classe.
310-51B-AH 1-2-3 Victimologie
PRÉALABLE RELATIF : 310-44B-AH
PRÉSENTATION DU COURS ET DE SON CONTENU
Ce cours de fin de parcours permet à la personne étudiante de comprendre la victimologie comme discipline ainsi que la réalité et les difficultés vécues par une personne victime et son entourage. Il permet aussi de se familiariser avec des pratiques d’intervention à préconiser auprès d’une victime. Ainsi, la personne étudiante est amenée à réaliser une évaluation de la situation globale de la personne aidée et à déterminer conjointement avec elle les besoins à prioriser, en tenant compte des aspects socioculturels, des droits des personnes victimes et des lois en vigueur. Finalement, elle se familiarise avec les ressources et services susceptibles de répondre aux besoins d’une personne victimisée et détermine les plus adaptées.
À la fin de ce cours, la personne étudiante sera en mesure d’élaborer et de mettre en place une stratégie d’intervention auprès d’une victime.
Les objectifs de ce cours sont : comprendre les notions propres à la victimologie; connaître les différents types de victimisation; analyser les besoins de la victime et les stratégies pour y répondre; appliquer les pratiques à préconiser auprès de la personne victime et orienter la personne victime vers des services et des ressources adaptés.
Les principaux thèmes abordés dans ce cours sont : définition de victime; les formes de victimisation et les problématiques spécifiques par exemple des agressions sexuelles, de la violence conjugale et des personnes proches de victimes d’homicide; les besoins spécifiques; les conséquences, les facteurs de vulnérabilité et de protection de la victime; la victimisation secondaire; les processus de victimisation; les droits; les services spécifiques aux victimes, le rôle de la victime dans le processus judiciaire; la justice négociée; les aspects socioculturels; les lois et règlements en vigueur, l’éthique et les biais personnels; les proches et les témoins.
PRINCIPALES ACTIVITÉS D’APPRENTISSAGE
La personne étudiante confronte ses idées avec la personne enseignante et ses pairs, donne et reçoit des exemples et les commente, offre et donne une rétroaction sur les notions vues et les exercices pratiques.
En pratique, la personne étudiante analyse des cas réels et fictifs présentés de différentes façons. Elle fait des recherches sur des ressources.
Comme travail personnel, la personne étudiante se prépare aux prochains cours en révisant les notions pertinentes ou en terminant les tâches débutées en classe.
310-52B-AH 1-3-3 Interventions en situation de crise
PRÉALABLE RELATIF : 310-44B-AH
COREQUIS : 109-500-AH
PRÉSENTATION DU COURS ET DE SON CONTENU
Ce cours, situé en fin de parcours, permet à la personne étudiante d’utiliser l’ensemble des compétences apprises tout au long de sa formation. Il permet l’intégration des concepts d’observation, de communication et de psychologie en vue d’intervenir dans le cadre de situations de crise en assurant son intégrité physique, tout en considérant le contexte social et culturel des personnes.
À la fin de ce cours, la personne étudiante sera en mesure d’effectuer des interventions en situation de crise auprès d’une ou de personnes juvéniles ou adultes en collaboration avec les collègues, les partenaires ou les proches.
Les objectifs sont : évaluer la situation d’intervention; prioriser ses interventions; assurer le suivi après crise ainsi qu’évaluer ses situations d’intervention et leurs impacts.
Les principaux thèmes abordés dans ce cours sont : des sources et des facteurs de stress; des signes précurseurs de la crise; les étapes comprenant les états et les niveaux de la crise; le processus et des techniques d'intervention en situation de crise; le suivi post-crise ainsi que les attitudes favorables à la désescalade et à la gestion des conflits.
PRINCIPALES ACTIVITÉS D’APPRENTISSAGE
En classe, la personne étudiante confronte ses idées avec la personne enseignante et ses pairs, donne et reçoit des exemples et les commente, illustre des concepts et fait des comparaisons.
En pratique, la personne étudiante participe à des activités de modelage, à des scénarios de crise touchant la réalité du milieu du travail. Elle donne et reçoit une rétroaction de la part de la personne enseignante et de ses pairs. Elle est aussi appelée à évaluer ses interventions à la lumière des notions apprises et des commentaires reçus.
Comme travail personnel, la personne étudiante complète ses connaissances en se préparant pour les prochains cours, complète des exercices dirigés d'autoévaluation et pratique ses techniques d’intervention.
310-53B-AH 0-12-1 Stage d'intervention 1
PRÉALABLE ABSOLU : 310-40B-AH
COREQUIS : 109-500-AH
PRÉSENTATION DU COURS ET DE SON CONTENU
Ce stage de fin de parcours poursuit la démarche initiée dans les stages précédents tout en permettant à la personne étudiante d’approfondir et de parfaire son entrée en contact avec la clientèle vulnérable, marginale, victime ou contrevenante, sa collaboration active à l’encadrement des activités et des routines de la clientèle, ainsi que la transmission de toute l’information pertinente aux collègues de la ressource. Il lui permet de s’intégrer à un milieu d'intervention communautaire, intermédiaire ou institutionnel dans lequel elle poursuit et perfectionne l’exercice de sa fonction de future personne intervenante qu’elle finalisera dans le cadre du dernier stage du programme.
À la fin de ce cours, la personne étudiante sera en mesure d'effectuer des suivis d’intervention auprès de la clientèle selon une approche respectueuse de la personne en tenant compte de son contexte social et culturel en collaboration avec l’équipe du milieu.
Les objectifs de ce cours sont : entrer en contact avec la clientèle; encadrer le déroulement des activités et des routines; transmettre de l’information à des collègues.
Les principaux thèmes abordés dans ce cours sont : la fonction de personne intervenante en criminologie; l’organisation et l’encadrement des activités et de la routine de la clientèle; la gestion des conflits; la présence active dans le milieu de vie; la transmission des informations aux collègues; le travail en équipe et les attitudes professionnelles.
PRINCIPALES ACTIVITÉS D’APPRENTISSAGE
En rencontre individuelle ou en sous-groupe, la personne étudiante rapporte puis échange avec ses pairs et la personne enseignante à propos de situations vécues en stage avec la clientèle et les collègues. Elle offre ou reçoit une rétroaction sur des propos échangés et donne ou reçoit des exemples pour enrichir la discussion.
En stage, la personne étudiante entre en contact avec la clientèle, participe à l’encadrement des activités et de la routine de celle-ci et échange avec les collègues du milieu.
Comme travail personnel, la personne étudiante prépare ses rencontres avec ses pairs ou ses rencontres de supervision individuelle, rédige des documents, dont les journaux de bord, ceci afin de réfléchir sur ses attitudes et comportements reliés à son entrée en contact avec la clientèle et sa collaboration avec l’équipe des personnes intervenantes.
Session 6
Code du cours Périodes/semaines (C/L/T) Nom du cours Voir les détails
310-60B-AH 0-31-3 Stage d'intervention 2
PRÉALABLES ABSOLUS : 109-500-AH; 310-53B-AH
PRÉALABLE RELATIF : Avoir un maximum de 3 cours manquants au programme, dont un en techniques
Cours porteur de l’épreuve synthèse
PRÉSENTATION DU COURS ET DE SON CONTENU
Ce stage, réalisé à la fin du programme, offre à la personne étudiante un contact direct avec la clientèle dans un milieu d'intervention afin de lui permettre d'appliquer les apprentissages réalisés dans l'ensemble du programme « Techniques d'intervention en criminologie ». La personne étudiante est amenée à exercer la fonction de personne intervenante en participant activement aux différentes tâches reliées à la profession tout en démontrant les attitudes professionnelles attendues. Ce stage est porteur de l'épreuve synthèse du programme.
À la fin de ce stage, la personne étudiante est en mesure d'appliquer le processus d'intervention, selon une approche relationnelle socialement et culturellement adaptée, dans ses fonctions d'encadrement et d'accompagnement, et ce, dans un milieu institutionnel, intermédiaire ou communautaire, auprès d'une clientèle juvénile ou adulte, tout en tenant compte du cadre légal.
Les objectifs sont : répondre aux besoins de la clientèle en tenant compte des facteurs de risque et de protection; accueillir et informer la clientèle; intervenir auprès de la clientèle selon ses besoins avec les outils appropriés en tenant compte des procédures du milieu; collaborer avec la clientèle, son entourage, les collègues et les partenaires, et évaluer ses interventions ainsi que ses aptitudes d’information, d’accueil et de collaboration.
Les principaux éléments de contenu sont : la fonction de personne intervenante; les tâches et les conditions en milieu de travail; l'appréciation des caractéristiques, des problématiques et des besoins de la clientèle; les rencontres ou interventions de suivi; les discussions cliniques; l'organisation des activités quotidiennes et la présence active dans les lieux de vie communs; les interventions liées au respect des règlements, procédures et protocoles; les engagements et les conditions liés aux mesures légales; les mesures de sécurité en fonction des milieux d'intervention; la collaboration et le travail en d’équipe; les attitudes professionnelles.
PRINCIPALES ACTIVITÉS D’APPRENTISSAGE
En rencontre individuelle ou en sous-groupe, la personne étudiante rapporte puis échange avec ses pairs et la personne enseignante à propos de situations vécues en stage avec la clientèle et les collègues. Elle offre ou reçoit une rétroaction sur des propos échangés et donne ou reçoit des exemples pour enrichir la discussion.
En stage, la personne étudiante applique le processus d'intervention, en l'occurrence l'observation, l’analyse, l’évaluation et l’application, tout en bénéficiant d'un accompagnement direct par une personne intervenante du milieu de stage.
Comme travail personnel, la personne étudiante prépare ses rencontres de supervision et rédige des documents, dont des journaux de bord, afin de réfléchir sur ses attitudes professionnelles ainsi que sur ses interventions en fonction du processus d’intervention.