Aller au contenu
registre-des-tumeurs
LCC.03

Registre des tumeurs - AEC post DEC en Archives médicales

Prochaine période d'admission

Aucune cohorte n'est prévue prochainement. Soyez informé lorsqu'il y aura des admissions dans ce programme.

Formation offerte en ligne.

Ce programme de perfectionnement vise à former des registraires en oncologie aptes à répondre aux besoins des centres hospitaliers, des organismes provinciaux de gestion de l’information reliée à l’oncologie et de certaines organisations privées. Un archiviste médical au registre des tumeurs sera responsable de recueillir et transmettre les informations pertinentes au RQC pour en faire l’analyse, pour les standardiser et effectuer un contrôle de la qualité.

Les registraires en oncologie sont responsables de l’implantation des registres de tumeurs locaux, de l’enregistrement et de l’exploitation de données sur les diagnostics ou les traitements de cancer et de tumeurs pour une population cible. De façon plus particulière, ces professionnels relèvent et codent les données cliniques pertinentes en utilisant différents systèmes de classification. Ils analysent les dossiers de santé en regard des standards. Par la suite, ils communiquent cette information, sous forme de rapports, à des fins de recherche, de contrôle, d’amélioration des soins aux usagers ou de prévention. Les registraires en oncologie sont aussi responsables de la supervision des diverses composantes du système de collecte de données en oncologie et peuvent participer à des activités médicales et institutionnelles de planification et de gestion de la qualité des soins.

Objectifs de ce programme: 
Au terme de ce programme, le finissant est en mesure de:

  • Exploiter les différentes composantes du système de gestion de données en oncologie en fonction de standards reconnus (normes québécoises et canadiennes), c’est-à-dire de:
    • Analyser les dossiers médicaux des usagers utilisant les ressources en oncologie;
    • Codifier l’information analysée et extraite;
    • Extraire les données pertinentes des dossiers médicaux des usagers selon les besoins locaux et provinciaux;
    • Valider l’information saisie;
    • Produire des rapports statistiques en fonction des besoins locaux;
    • Transmettre les données requises au niveau provincial.
  • Assurer le fonctionnement du registre local du cancer;
  • Collaborer avec des gestionnaires, des cliniciens, des épidémiologistes et d’autres chercheurs.

Formule pédagogique:
Le programme est offert entièrement à distance et en ligne. Une proportion des activités d’apprentissage est proposée en mode synchrone (en classe virtuelle), c’est-à-dire que les étudiants sont appelés à joindre simultanément l’enseignant sur une plateforme d’enseignement en ligne durant des plages horaires prédéterminées. Les autres activités sont proposées en mode asynchrone (travail personnel), c’est-à-dire que l’étudiant les réalise à son rythme, selon un horaire qui lui convient, tout en respectant le calendrier prévu par l’enseignant. La combinaison des deux modes d’enseignement offre davantage de flexibilité et d’autonomie à l’étudiant.

Clientèle visée:
Ce programme s’adresse principalement aux archivistes médicaux qui désirent orienter leur carrière vers l’oncologie ou qui occupent déjà des fonctions reliées au travail de registraire en oncologie, de même que ceux qui ont été identifiés par leur centre hospitalier afin de participer au registre local de cancer. Le programme proposé est une formation de spécialisation offerte aux diplômés du programme Archives médicales (411.01 ou 411.A0).

Perspectives professionnelles:
La profession de registraire en oncologie s’exerce principalement dans les centres hospitaliers au sein desquels il y a des services en oncologie et plus particulièrement dans les registres locaux de cancer, mais aussi niveau du registre central (RQC), dans certains services gouvernementaux de gestion de l’information reliée à l’oncologie et dans certaines organisations privées.