Errance sans retour

Mélanie Carrier et Olivier Higgins
Lundi 10 mai de 15h à 16h15
15:00

Événement de clôture par Mélanie Carrier et Olivier Higgins

Allocution de clôture de Joël Findlay, Directeur adjoint des études aux programmes et à l’enseignement

Le film documentaire Errance sans retour propose un regard à la fois poétique, immersif et puissant sur le camp de réfugiés le plus peuplé du monde, le camp de réfugiés de Kutupalong. En 2017, en quelques mois, 700 000 personnes de la minorité musulmane rohingya ont fui le Myanmar (anciennement la Birmanie) pour échapper au génocide et demander l'asile au Bangladesh. Entre poésie et cauchemars, distribution alimentaire et partie de soccer, les Rohingyas du camp de Kutupalong témoignent de leur quotidien et des fantômes du passé. 

Olivier Higgins et Mélanie Carrier sont des réalisateurs et des producteurs canadiens. Biologistes de formation, c'est en documentant leurs nombreux périples à travers le monde qu'ils découvrent la vidéo. Primée à de nombreuses reprises, leur œuvre se consacre au cinéma documentaire et s’intéresse aux questions liées à l’identité, au tissu social, au territoire, à l’environnement et à la justice sociale. Leur premier film, Asiemut (2007), relate leur traversée de 8 000 km à vélo en Asie et remporte 36 prix à l’international en plus d'être distribué dans une quarantaine de pays. Leurs documentaires Rencontre et Québékoisie, qui questionnent la relation complexe entre Québécois et Premières Nations, décrochent également maints honneurs et diffusions. Québékoisie est d'ailleurs traduit dans une vingtaine de langues. Après avoir donné plus de 400 ciné-conférences au Québec, en Europe et aux États-Unis, le couple de réalisateurs-producteurs se consacre à la réalisation du long métrage Errance sans retour, qui traite de la crise des réfugiés rohingyas au Bangladesh, de même qu'à l'exposition muséale qui l'accompagne. Pour en savoir plus: mofilms.ca 


Retour à la programmation

Organisé par: Département des sciences humaines