Anait Abramian

PHOTO DE L'ŒUVRE À VENIR

 

FICHE TECHNIQUE
ABRAMIAN, Anait (née en 1950). Esprit libre, 2014, médias mixtes sur papier, 38,1 x 30,45 cm (encadré), Collège Ahuntsic, Montréal (Québec), Canada.

BIOGRAPHIE
Anait Abramian est une artiste peintre et graveure. Formée au Terlemezian College of Fine Arts à Yerevan en Arménie (1965-1969), puis à l’Académie nationale d’art et d’industrie Stieglitz à Saint-Pétersbourg en Russie (1975-1980), elle immigre au Canada en 1991. Installée à Montréal, elle poursuit une carrière internationale dans ses deux médiums de prédilection, la peinture et la gravure. Membre de plusieurs associations professionnelles, elle est récipiendaire de prix en gravure. Elle participe à de nombreuses expositions individuelles et collectives internationales et ses œuvres figurent dans de multiples collections publiques et privées à travers le monde, dont celles du Musée des beaux-arts Pouchkine à Moscou, du Musée d’art contemporain à Erevan et de Bibliothèque et Archives nationales du Québec à Montréal.

SUR L'ŒUVRE
D’abord louée à L’Artothèque de Montréal, l’œuvre Esprit libre a été acquise par le Collège Ahuntsic au cours de l’automne 2019. Organisme sans but lucratif dédié aux arts visuels, L’Artothèque se consacre à la diffusion d’œuvres originales en arts visuels ainsi qu’à la formation d’une communauté culturelle. Sa collection renferme plusieurs œuvres d’Anait Abramian, qui a été directement sollicitée par l’organisme.

Les membres du Comité d’acquisition d’œuvres d’art du Collège ont choisi cette œuvre colorée pour accompagner la sérigraphie de Norval Morrisseau intitulée L’oiseau parle aux enfants (1981) afin de faciliter la perception des œuvres en les comparant. Le succès de cet accrochage a engagé le Collège à l’acquérir afin de pérenniser la présentation.

Avec Esprit libre, Anait Abramian cumule sur un même support, le papier, plusieurs techniques dont la première est la production d’un monotype. Par cette technique de gravure, l’artiste imprime sur papier une composition peinte directement sur la planche, sans pratiquer d’incisions. À partir de cette première composition imprimée, Abramian intervient ensuite avec d’autres outils choisis intuitivement, comme, pour cette œuvre, des pastels, de la peinture acrylique et des crayons. Sans dessin préparatoire, couche après couche, les formes émergent; ce n’est que lorsque l’artiste est satisfaite de l’ensemble qu’elle arrête les transformations. Le titre de l’œuvre, Esprit libre, réfère à ce processus de création qui mélange les techniques et les médiums sans contraintes, tout en intégrant du mouvement et du temps pour poser l’œuvre, la regarder et reprendre son élaboration.