Marvano

photo de l'œuvre à venir

 


Fiche technique de l’œuvre

MARVANO [Mark Van OPPEM dit] (né en 1953). Grand Prix. Ex-libris nº1447/1500 signé en bas à droite, 2013, lithographie offset, 30 x 22 cm non encadré, Collège Ahuntsic, Montréal (Québec), Canada.


Biographie

Marvano est un auteur de bandes dessinées belge. Bien qu’il ait commencé une carrière artistique en tant qu’architecte d’intérieur, il choisit de se consacrer à l’édition et à la bande dessinée à partir 1982. Il occupera notamment les fonctions de rédacteur en chef de magazines BD et de directeur de collection de BD, tout en publiant à titre d’auteur de BD en solo ou en collaboration chez plusieurs éditeurs comme Le Lombard, Dupuis ou Dargaud, pour n’en citer que quelques-uns.
 

Sur l’œuvre

En 2013, les Éditions Dargaud ont publié une série limitée de 1 500 gravures pour accompagner l’édition du coffret des bandes dessinées Grand Prix de Marvano. Cette lithographie a été offerte au Collège Ahuntsic par les Éditions Dargaud lors de l’acquisition des BD en 2020.

La BD

La trilogie Grand Prix, publiée entre 2010 et 2012, est une docufiction qui se situe dans le milieu de la course automobile en Europe entre 1925 et 1939. Grâce aux qualités graphiques des dessins de Marvano et aux détails qui tendent vers le documentaire, les amateurs de sport automobile y reconnaîtront entre autres les Flèches d’Argent allemandes et leurs concurrentes Alfa Romeo de la Scuderia Ferrari. Si de nombreux acteurs du récit ont existé, notamment les pilotes Rudolf Caracciola et Bernd Rosemeyer, d’autres, comme le pilote Leslie Toliver, sont fictifs mais permettent de mieux suivre les événements. En effet, en plus du sport automobile, l’auteur dépeint le contexte socio-politique chargé de cette période, avec la montée des totalitarismes et de l’instrumentalisation de la course automobile à des fins militaires. 

L’Association française de la presse automobile (AFPM) a reconnu les qualités de la trilogie Grand Prix en lui décernant le Prix de la BD automobile en 2012. La préface du 1er tome, rédigée par l’ex-pilote Jacky Ickx, témoigne également de l’appréciation du milieu du sport automobile envers l’œuvre de Marvano.

La gravure

Celle-ci évoque les photographies les plus connues prises à l’épingle de la cathédrale sur le Circuit des Remparts à Angoulême, en France. On y reconnaît la Maserati de Formule 2 de Juan Manuel Fangio aux couleurs du drapeau argentin lors de l’édition de 1950 de cette course. Dans le 3e tome de la trilogie, on retrouve le même point de vue, montrant cette fois le Français Raymond Sommer en 1939, au volant de son Alfa Romeo bleu, de l’équipe de France, lors de 1re édition de cette épreuve sportive. Ces deux illustrations témoignent de la minutie documentaire de l’œuvre de Marvano.