Cinq stagiaires français en Technologie du génie industriel

Cinq stagiaires français en Technologie du génie industriel
Le 13 février 2017

Cinq étudiants français poursuivent actuellement leurs études au Collège, pour toute la session d’hiver 2017, dans le programme de Technologie du génie industriel.

Quentin Theron, Mathieu Cherreau et Marina Pinel arrivent de l’Institut Universitaire de Technologie  (IUT) de Rodez, tandis que Nabil Nouni et Julien Fakhri sont de l’IUT de Montreuil. Pour les cinq étudiants, ce séjour d’études au Québec s’inscrit dans un parcours d’études de deux ans en « Qualité, logistique industrielle et organisation (QLIO) ».

Une expérience différente

Arrivés au Québec en janvier dernier, les étudiants habitent à la résidence étudiante et semblent jusqu’ici heureux de leur expérience. Ils constatent cependant certaines différences entre la formation offerte au Québec et celle de leur pays d’attache. « Il y a davantage de travaux d’équipe et une plus grande disponibilité des postes d’ordinateurs », note Marina. « Par contre, certains cours au Québec condensent la matière couverte par trois ou quatre cours différents en France, ce qui fait que c’est un peu moins détaillé », ajoute-t-elle.

Tous observent, amusés, une approche différente en matière de pédagogie et d'interactions en classe. « Les relations entre étudiants et enseignants sont assez différentes de celles que nous connaissons en France. C’est moins hiérarchique et plus familier ici », mentionne Julien.

L'accueil d'étudiants en provenance d’Instituts Universitaires de Technologie de France en est à sa huitième année au Collège. Le programme bénéficie du soutien financier et logistique du Collège Ahuntsic et de M. Walter Tshibangu, enseignant et responsable de la coordination départementale en Technologie du génie industriel.

Sur la photo principale, de gauche à droite : Walter Tshibangu, Quentin Theron, Nabil Nouni, Marina Pinel, Mathieu Cherreau et Juilien Fakhri.

Source : Service des communications

À ne pas manquer