Poème gagnant (décembre-janvier)

Poeme- Dec-janv2019
Le 25 février 2019 par: Direction des affaires étudiantes

Concours mensuel de poésie

Félicitations à Jim Christin, étudiant en Technologie de l'électronique industrielle, auteur du poème gagnant, des mois de décembre-janvier. Il se mérite un montant de 75 $ pour son poème Ragnarok.

Ragnarok

Reine, mais reine d’un château de glace
Belle, mais la chaleur ne l’atteint point

Dans le froid, elle est à sa place
Aucune passion à son égard ne se risquerait à un tel point
Tout mourra avant de l’atteindre
Car ses mots à eux seuls peuvent infliger des souffrances d’une intensité que le vocabulaire de Molière n’aurait pu dépeindre
Elle vous envoûte et vous fait connaître les 9 cercles de l’enfer pour ensuite se dénuder de ses péchés et vous les faire porter
Elle rit et s’abreuve dans le Styx alors que les flammes dévorent vos os, votre corps et ses eaux
Et quand la torture d’une âme est finie, elle se terre à nouveau dans les cimetières d’hiver et éviscère de ses longs cimeterres les malheureux poètes qui refusent de se taire devant une beauté qui ferait battre des cœurs enterrés 6 pieds sous terre
C’est l’incarnation du mal, belle et impossible à résister
Combien d’âme l’ai-je vu mettre en morceaux ?
Combien de cœurs l’ai-je vu mettre en lambeaux ?
J’aurais dû m’en douter, ses yeux de vipères, sa chevelure de cendres, sa passion pour le feu, son ire envers Dieu et que dire de son teint de peau cadavérique qui trahit sa longue présence parmi les ombres ?
J’ai longtemps cru qu’elle venait des cieux, mais ce qui est créé par le Saint-Esprit n’envoûte pas et n’a pas d’âme à teinte sombre

Prenez garde à la reine de glace
Elle envoûte même les plus sagaces
Elle retire les cœurs de leur place
Prenez garde elle y insère des morceaux de glace
Elle vous laisse ensuite vous regarder dans le miroir pour en constater les traces
Elle se réjouit des traits de la confusion qui se dessine sur les faces
Prenez garde, car au début son accueil n’est jamais de glace
Elle a plus de visages qu’un dé n’a de faces
Elle se gambade fièrement, mais son intelligence ne dépasse pas celle de la masse
Prenez garde la Béatrice est tout de même plus envoûtante que la première tombée de flocons de glace
Et par-dessus tout, prenez garde au petit cupidon !
Ses flèches ont fait de moi le plus grandiose des poètes maudits...

 

- Jim Christin -

 

Pour voir tous les poèmes du mois, consulte la page Web du Concours mensuel de poésie.

 

 

CONCOURS MENSUEL DE POÉSIE

Le concours mensuel de poésie permet aux étudiants de laisser place à leur imagination et à leur talent d’écriture. Chaque mois, un jury composé de quatre enseignants du Collège sélectionne un poème gagnant qui remportera un prix en argent de 75 $. L’auteur court également la chance de voir son texte publié dans le Recueil intercollégial de poésie Pour l’instant de l’année suivante.

Ce concours t'intéresse ? Fais-nous parvenir tes poèmes, chaque mois, à l'adresse animation@collegeahuntsic.qc.ca

Information : local B2.530

 

À ne pas manquer